Assurance habitation propriétaire et locataire sur le bien locatif français



Un bailleur en France devra souscrire une assurance pour le bien afin de couvrir sa responsabilité pour les réclamations résultant de vices structurels de la propriété et pour les réclamations découlant de ses obligations de réparation.

Il est également possible de souscrire une police d'assurance tous risques qui couvre, non seulement l'assurance responsabilité civile habituelle, mais comprendra également une assurance contre le non-paiement du loyer.

Il existe une obligation similaire pour le locataire d'un location non meublée de souscrire une assurance contre les risques d'incendie, d'explosion, d'infiltration d'eau, etc. dont ils pourraient être responsables.

L'assurance minimale requise par un locataire est pour risques locatifs, mais une politique plus prudente serait multi-risques d’habitation, ce qui inclurait les dommages ou le vol d'effets personnels.

Le locataire est tenu de fournir au propriétaire une copie du certificat d'assurance chaque année.

Le défaut par le locataire d'une location non meublée de souscrire une assurance constitue un motif sur lequel le bailleur peut résilier le bail.

Il n'y a aucune obligation pour le locataire d'un location meublée de souscrire une assurance, auquel cas il est clairement impératif que le bailleur ait une couverture complète, ou insiste pour que le locataire souscrive une assurance dans le cadre des conditions de location. De plus, bien qu'il n'y ait aucune obligation pour le locataire de souscrire une assurance, il reste responsable des dommages qu'il pourrait causer.

Dans le cas de locations de vacances, certains locataires peuvent être couverts par leur propre assurance habitation, mais vous devrez être en mesure de confirmer que c'était le cas. En France, ce type de couverture est connu sous le nom de garanti villégiature. La durée de la couverture est strictement limitée dans le temps, normalement jusqu'à trois mois.

Une autre option est que le propriétaire essaie de négocier une clause de abandon de recours contre le locataire dans sa propre police, pour laquelle une prime supplémentaire sera payable, mais il n'y a aucune garantie que l'assureur serait prêt à l'accepter. Vous devez vérifier votre police d'assurance.

Alternativement, le propriétaire peut souscrire une police spécifique pour le compte de qui il appartiendra (au profit de qui que ce soit) avec la clause abandon de recours qui couvre les dommages accidentels à la propriété causés par le feu ou l'eau par leurs invités. Cela signifie que la compagnie d'assurance couvrira de tels incidents, mais traitera elle-même toute réclamation contre le locataire.

Si vous assurez votre maison par une assurance tous risques habitation multirisque alors la plupart de ces politiques contiennent une clause qui vous permet de louer sur une base saisonnière à des tiers pour un maximum de trois mois. Vous devrez normalement informer votre assureur des détails de votre période de location. Vous devez également vérifier ce que la police couvre, car le vol peut très bien ne pas être inclus.

La plupart des polices de toute nature contiendront toutes une clause de «  franchise '', auquel cas vous devrez également prendre un dépôt de location pour couvrir au moins ce montant.


Suivant: Obligations de réparation du propriétaire

Retour: Protection contre les arriérés de loyer


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *