Assurance logement du propriétaire | service-public.fr


Le propriétaire qui loue son bien peut se contenter d’assurer sa responsabilité civile.

Il sera couvert en cas de préjudice consécutif à un vice de construction ou un défaut d’entretien, en choisissant la garantie :

  • recours des locataires, si c’est un locataire qui a subi le préjudice,
  • recours des voisins et des tiers, si c’est un de ses voisins ou une tierce personne qui en est victime.

Le locataire doit remettre au propriétaire, à la remise des clefs et ensuite chaque année, une attestation d’assurance.

S’il ne le fait pas, le propriétaire doit lui envoyer une mise en demeure pour lui rappeler l’obligation de s’assurer. La mise en demeure doit aussi informer le locataire que s’il ne s’exécute pas, le propriétaire prendra lui-même l’assurance et lui demandera le remboursement.

Si, un mois après cette mise en demeure, le locataire ne lui a pas transmis l’attestation d’assurance, le propriétaire peut :

  • soit souscrire une assurance habitation pour le compte du locataire,
  • soit résilier le contrat de bail, si une clause prévoyant cette résiliation est inscrite dans le contrat.

De plus, pour résilier le bail, le propriétaire doit faire délivrer par huissier un commandement, et attendre que ce commandement reste infructueux pendant un délai de 1 mois.

Le montant de la prime d’assurance sera payé par le locataire, en plus du loyer, au propriétaire mensuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *