Coronavirus: seulement 8% de retour dans les bureaux de New York, selon une enquête – comme c'est arrivé


Actualités d'entreprise que vous avez peut-être manquées…

Tui, le plus grand voyagiste d'Europe, a obtenu un prêt supplémentaire de 1,05 milliard d'euros du gouvernement allemand pour le financer tout au long de sa basse saison hivernale après l'arrêt quasi total des voyages internationaux anéanti ses revenus plus tôt dans l'année. Le prêt, de la banque d'État KfW, vient s'ajouter à un prêt existant de la même banque pour 1,8 milliard d'euros que Tui a obtenu en avril. Il laisse à Tui un total de liquidités et de liquidités de 2,4 milliards d'euros à l'approche de l'hiver.

La société énergétique danoise Orsted a déclaré que les bas prix de l'électricité au Royaume-Uni avaient fait baisser ses bénéfices au cours du deuxième trimestre, et a averti que faibles prix de l'énergie pourrait persister en raison de l'impact économique du coronavirus. La société, qui est le plus grand développeur de parcs éoliens offshore au monde, a laissé ses prévisions pour l'année entière inchangées pour le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement.

Le coronavirus a creusé un trou de 430 millions de livres sterling dans la valeur du Covent Garden de Londres, selon Capital & Counties, le propriétaire du domaine. Covent Garden a perdu 17% de sa valeur, passant de 2,6 milliards de livres sterling à 2,2 milliards de livres sterling, depuis le début de l'année, le coronavirus ayant vidé la destination touristique pendant une grande partie de ce temps. Capital & Counties, ou Capco, a déclaré avoir rouvert la majorité du domaine et piétonnier plus de rues pour faciliter cela.

Les actions d'Asos ont bondi après que le détaillant de mode de commerce électronique a déclaré que les ventes et les bénéfices devaient être «nettement supérieurs» aux attentes du marché pour l'année, en tant que clients passé aux achats en ligne pendant le verrouillage. Le groupe s'attend à une croissance de son chiffre d'affaires de 17 à 19% par rapport à l'année précédente et à un bénéfice avant impôt compris entre 130 et 150 millions de livres sterling, soutenu par une «forte demande sous-jacente» et moins de marchandises retournées.

M&G a subi une baisse de 57% de ses bénéfices au premier semestre de l'année après les investisseurs effrayés ont tiré de l'argent de ses fonds de détail lors de la liquidation du marché liée au coronavirus. Le gestionnaire d'actifs et l'assureur ont déclaré un bénéfice avant impôts ajusté de 309 millions de livres sterling, bien en deçà des 714 millions de livres sterling enregistrés pour la même période l'année dernière, après de fortes sorties de clients nets de ses activités d'épargne et d'investissement qui ont fait chuter ses revenus d'honoraires de près de 9%. .

Les bénéfices de l'assureur automobile Admiral ont grimpé de près d'un tiers au premier semestre de l'année en les accidents de la route ont fortement diminué pendant le verrouillage, poussant vers le bas les réclamations d'assurance. La société a transféré certains des avantages de la réduction des réclamations aux clients sous la forme d'une remise de prime de 25 £ par véhicule. Admiral était le seul assureur britannique à offrir un rabais automatique à tous ses clients. Les bénéfices avant impôts pour le premier semestre ont bondi de 30% à 287 millions de livres sterling.

Cathay Pacific a enregistré des pertes records au premier semestre de l'année, avec plus des trois quarts de son trafic passagers disparaissant par rapport à 2019 en raison de verrouillages et restrictions de voyage. La compagnie aérienne de Hong Kong a enregistré une perte de 9,9 milliards de dollars HK (1,3 milliard de dollars) au cours des six mois se terminant fin juin, confirmant les chiffres publiés dans le cadre d'un avertissement sur les bénéfices à la mi-juillet. Cela se compare à un bénéfice de 1,3 milliard de dollars HK sur la même période l'année dernière.

Le secteur britannique de la culture de la pomme de terre d'un milliard de livres sterling a été durement touché par conditions météorologiques extrêmes et coronavirus que son plus gros client intervient avec 25 millions de livres de soutien pour sécuriser sa chaîne d'approvisionnement. La société canadienne McCain, qui fabrique des frites surgelées et d'autres produits à base de pommes de terre pour les détaillants, les restaurants et les friteries britanniques, investira 10 millions de livres sterling cette année et 15 millions de livres supplémentaires au cours des quatre prochaines années pour aider les producteurs à surmonter les obstacles à l'offre et à la demande.

La Biennale de Venise reportée célèbre son passé

Jackie Wullschläger à Londres

Aucun événement d'art contemporain n'est plus attendu, en tant qu'étalon-or de la récupération culturelle et de la reconnexion, que la 59e Biennale de Venise retardée, désormais attendue en avril 2022. moment de réflexion pour présenter un spectacle marquant et fascinant, Les muses inquiètes: quand la Biennale rencontre l'histoire, affiché dans le Giardini et en ligne.

À travers le prisme de la réinvention de dizaines d'expositions – une vaste gamme de films, de photographies, de documents relatant d'importantes présentations d'art visuel et des contributions des autres festivals de Venise de cinéma, musique, théâtre, danse, architecture, réunis dans ce spectacle pour la première fois – il n'offre rien de moins qu'une histoire socioculturelle du siècle passé: originale, séduisante, résolument affirmative dans sa conviction du rôle de l'art sur la scène mondiale.

En savoir plus ici

Actualités Covid-19 que vous avez peut-être manquées

Jens Spahn, le ministre allemand de la Santé, a exprimé son scepticisme quant au vaccin russe Covid-19, affirmant qu'il avait n'a pas été suffisamment testé. Dans une interview à la radio Deutschlandfunk, M. Spahn a déclaré: "Il ne s’agit pas d’être le premier, il s’agit d’avoir un vaccin testé, testé et sûr." Il a dit que pour que les gens puissent faire confiance à un tel vaccin, il était important de faire tous les tests pertinents et de les rendre publics avant qu'il ne soit homologué.

Les actions américaines ont grimpé mercredi vers un sommet historique, tandis que les marchés obligataires mondiaux ont prolongé une récente liquidation les investisseurs se sont tournés vers des actifs plus risqués. Le S&P 500 a annulé les pertes de la session précédente pour gagner 1%. En Europe, les actions britanniques ont surpassé leurs pairs. Les rendements des bons du Trésor américain à dix ans ont reculé de leur plus haut niveau depuis plus d'un mois, pour atteindre 0,67%, reflétant la baisse des prix.

La production industrielle de la zone euro a augmenté de 9,1% en juin, alors que les fabricants de la région ont intensifié leur activité après le coup dur de la pandémie de coronavirus. Cependant, l’augmentation de la production industrielle de l’Union en juin était inférieure aux prévisions consensuelles de 10% des économistes interrogés par Reuters, ce qui a soulevé des questions sur la vitesse de récupération dans l’économie de la région en proie à une pandémie.

Le gouvernement britannique a remanié la façon dont le coronavirus les données sur les décès sont compilées en Angleterre après que des scientifiques ont révélé que Public Health England comptait des personnes comme étant décédées du virus, peu importe le moment où elles étaient testées positives. Cette décision a permis de réduire le nombre de morts au Royaume-Uni de 5 377 à 41 329 mercredi. Les chiffres de décès quotidiens ne comprendraient que ceux survenus dans les 28 jours suivant un test positif.

Les stocks commerciaux américains de pétrole brut ont encore fortement chuté la semaine dernière, la baisse des importations combinée à la hausse de la consommation tirer du stockage bien supérieur aux attentes du marché. Le total des stocks commerciaux pour la semaine terminée le 7 août s'est élevé à 514 millions de barils, contre 519 millions de barils la semaine précédente. Ils restent 17 pour cent au-dessus du même niveau l'an dernier.

Le Trésor américain a vu une forte demande pour son adjudication record de billets à 10 ans, fournissant une preuve supplémentaire de la capacité du gouvernement à emprunter des sommes massives à rendements historiquement faibles pour financer des paquets de dépenses géants pour limiter l'impact économique du coronavirus. Mercredi, le département a vendu 38 milliards de dollars de bons du Trésor à 10 ans à un rendement de 0,677 pour cent.

Un joueur du FC Barcelone a été testé positif au coronavirus, un jour avant que les membres de l'équipe du club de football le plus riche du monde ne se rendent à Lisbonne pour les phases finales de la Ligue des champions. Le joueur non identifié, parmi les neuf qui doivent commencer l'entraînement de pré-saison mercredi, est auto-isolant après un test positif, a déclaré le club. "Le joueur n'a été en contact avec aucun des joueurs seniors de l'équipe."

La hausse des prix à la consommation aux États-Unis s'est poursuivie au cours d'un deuxième mois, la demande montrant des signes rebond des profondeurs de la crise provoquée par la pandémie. Le Bureau of Labor Statistics des États-Unis a déclaré que l’indice des prix à la consommation avait bondi de 0,6% désaisonnalisé en juillet par rapport au mois précédent, supérieur aux prévisions des économistes pour une croissance de 0,3%. En avril, l'IPC a chuté de 0,8%, la plus forte baisse depuis décembre 2008.

Le maire de New York dans un nouvel avertissement sur les licenciements de la ville

New York pourrait licencier jusqu'à 22 000 travailleurs le 1er octobre si aucune aide fédérale ou étatique n'est prévue, a averti mercredi le maire de la ville.

Le maire Bill de Blasio a déclaré qu’il avait fait pression à plusieurs reprises sur le Congrès américain pour qu’il adopte un plan de relance et pour que le gouvernement de l’État de New York autorise la ville à emprunter de l’argent. «Lorsque cela n'était pas possible, nous avons mis dans le budget 22 000 licenciements», a-t-il déclaré.

Le maire, qui a d'abord mis en garde contre d'éventuelles réductions d'effectifs en juin, a déclaré que chaque département de la ville subirait des licenciements. Les réductions prévues toucheraient près de 7% des 325 000 employés de la ville.

«Mais si nous n’avons rien d’autre qui l’arrête, nous prévoyons 22 000 licenciements le 1er octobre», a-t-il déclaré. «C’est un nombre énorme et douloureux. Cela ressemble au genre de choses que nous devions faire il y a des décennies, mais le travail ici est d'essayer de l'éviter si nous le pouvons.

Les cas en Californie et les décès au Texas augmentent en raison des révisions

Peter Wells à New York

La Californie a signalé une augmentation quotidienne de plus de 11000 cas de coronavirus pour une deuxième journée consécutive alors que l'État continue de traiter un arriéré d'infections causé par un problème de données.

Le nombre de dossiers de l’État a augmenté de 11 645, a révélé le gouverneur Gavin Newsom lors d’une conférence de presse mercredi, contre 12 500 mardi, deuxième plus grand bond en une journée jamais enregistré.

Depuis le début de la pandémie, la Californie a confirmé 586 056 infections à coronavirus.

M. Newsom a cependant expliqué que les derniers chiffres incluaient 5 433 nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24 heures et 6 212 infections résultant d'un arriéré de données.

Le Texas est devenu l'État américain avec le quatrième plus grand nombre de décès de coronavirus après le nombre de décès dans l'État qui a dépassé 9000 mercredi.

324 autres personnes sont mortes, a révélé le département de la Santé du Texas cet après-midi, contre 220 mardi.

Cela constituerait la plus grande augmentation d'un jour du nombre de décès de l'État, à l'exclusion d'une révision unique le 27 juillet qui a entraîné une révision du total à l'échelle de l'État à la hausse par un total combiné de 675 décès nouveaux et historiques.

Depuis le début de la pandémie, le Texas a signalé 9 034 décès, le quatrième plus grand nombre parmi les États américains et derrière New York, le New Jersey et la Californie.

La Floride a signalé 8 898 décès, ce qui signifie qu'elle et le Texas ont aujourd'hui dépassé le Massachusetts, qui était l'un des États du nord-est les plus durement touchés au début de la pandémie.

New York, l'un des premiers points chauds du Covid-19 aux États-Unis, a mis beaucoup moins de temps que la Californie, le Texas et la Floride à atteindre ses 100 000 premiers cas, mais a pris de plus en plus de temps pour ajouter chaque lot suivant de 100 000 infections.

New York a signalé mercredi 700 autres cas de coronavirus, un peu plus que sa moyenne sur sept jours.

Si ce rythme se maintenait, il faudrait à New York plus de 110 jours pour dépasser la barre des 500000 cas, ayant déjà mis 33 jours pour passer de 400000 à son total actuel de 422703, selon l'analyse du FT des données du Covid Tracking Project.

Trimestre brutal pour les petites entreprises américaines

Mamta Badkar et Eric Platt à New York

Les petites et moyennes entreprises américaines ont subi un effacement complet de leurs bénéfices au deuxième trimestre en raison de la crise de Covid-19, contrairement aux grandes multinationales qui sont sorties en meilleure forme de la phase la plus intense de la pandémie.

Alors que la saison des résultats tire à sa fin, les sociétés de l'indice boursier Russell 2000 – l'indice de référence des petites capitalisations – ont déclaré une perte totale de 1,1 milliard de dollars, contre des bénéfices de près de 18 milliards de dollars un an plus tôt, selon le fournisseur de données FactSet.

Le S&P 500 – qui a chuté de plus de 30 pour cent lors de la vente de Covid-19 – est maintenant de 3,2 pour cent au-dessus du point de départ de l'année. Le Russell 2000, en revanche, est toujours inférieur de 5,6% depuis le début de l'année.

En savoir plus ici

Les États-Unis prennent des mesures pour fermer les sites Web vietnamiens frauduleux

Les forces de l'ordre américaines tentent de fermer 300 sites Web gérés depuis le Vietnam qui proposent des désinfectants pour les mains et d'autres équipements de protection individuelle, mais ne livrent pas aux consommateurs qui ont payé les produits.

Le ministère de la Justice a déclaré mercredi qu'il avait obtenu une ordonnance d'interdiction temporaire devant le tribunal fédéral de Tampa.

«Nous utiliserons toutes les ressources à la disposition du gouvernement pour poursuivre les escrocs qui volent de l’argent aux citoyens au milieu de la crise de santé publique en cours», a déclaré Ethan Davis, procureur général adjoint par intérim.

Les autorités américaines affirment que Thu Phan Dinh, Tran Khanh et Nguyen Duy Toan, tous résidents du Vietnam, se seraient livrés à un stratagème de fraude électronique visant à tirer profit de la pandémie de Covid-19.

Ils exploitaient plus de 300 sites Web qui prétendaient vendre frauduleusement des produits devenus rares pendant la pandémie, y compris des désinfectants pour les mains et des lingettes désinfectantes, selon la plainte.

"Des milliers de victimes dans les 50 États ont tenté d'acheter ces articles sur les sites Web des accusés", a déclaré M. Davis. "Les victimes ont payé pour des articles censés être vendus via les sites Web mais n'ont jamais reçu les produits achetés."

Les États-Unis signalent la plus forte augmentation du nombre de décès en une journée en quinze jours

Les États-Unis ont signalé leur plus forte augmentation quotidienne de décès par coronavirus en deux semaines, stimulée par de fortes augmentations dans les États durement touchés par les ceintures solaires.

Selon les données du Covid Tracking Project mercredi, 1485 autres personnes sont mortes, contre 1326 un jour plus tôt. Au cours des dernières 24 heures, 55 742 personnes aux États-Unis ont été testées positives pour la maladie, ce qui est relativement comparable à l'augmentation d'hier.

La hausse quotidienne du nombre de décès a été la plus importante depuis le 29 juillet et a été menée par un record de 324 au Texas, qui a porté le nombre total de décès dans l'État à plus de 9000, maintenant le quatrième plus haut total parmi les États américains.

La Floride (213), la Californie (180), l'Arizona (148) et la Géorgie (105) ont également signalé de fortes augmentations.

La Caroline du Nord (45 ans) était le seul autre État à signaler une augmentation quotidienne record des décès. Par ailleurs, les responsables de la santé ont annoncé aujourd'hui une "correction majeure" du nombre de tests cumulés de l'État.

Un écart entre les rapports électroniques et manuels des données de test qui avaient été soumis par la société médicale LabCorp a entraîné un nombre total plus élevé de tests Covid-19 effectués.

De nombreux étudiants qui sont retournés à l'Université d'État de Caroline du Nord, sur la photo, portaient des masques sur le campus de Raleigh. © Reuters

«Bien que cette erreur de rapport ait un impact sur le nombre total de tests effectués, elle ne modifie pas nos indicateurs clés ni ne change notre compréhension de la transmission de Covid-19 en Caroline du Nord, qui montre une stabilisation au cours des dernières semaines», Mandy Cohen, secrétaire de Caroline du Nord pour le ministère de la Santé et des Services sociaux, a déclaré mercredi dans un communiqué.

Des problèmes de données ont surgi ailleurs. La Californie continue d'ajouter à ses chiffres les plus récents de cas un arriéré de tests positifs qui ont été retardés par un problème – qui a depuis été corrigé – avec le système de données de l'État.

Cela a conduit la Californie à signaler 11 645 cas confirmés mercredi, mais 6 212 d'entre eux étaient historiques et résultaient de l'arriéré. L'État a signalé mardi une augmentation quasi-record de 12 500 personnes, qui comprenait également certains cas de l'arriéré.

La Floride (8109), le Texas (6200) et la Géorgie (3565) ont également connu de fortes augmentations quotidiennes des cas de coronavirus.

Les actions d'Asie-Pacifique suivent Wall Street à la hausse

Les actions d'Asie-Pacifique ont grimpé jeudi après la clôture des actions américaines près d'un record de février sur des données économiques plus roses.

Le Topix du Japon a progressé de 0,8%, le Kospi de Séoul de 1% et le S & P / ASX 200 de 0,1%.

Du jour au lendemain à Wall Street, le S&P 500 a clôturé en hausse de 1,4%, après que l'indice des prix à la consommation aux États-Unis soit plus élevé que prévu.

Les contrats à terme font pencher le S&P 500 pour ouvrir à plat.

Mise à jour sur les affaires du coronavirus: l'économie britannique recule d'un cinquième

«Les temps difficiles sont là», c'est ainsi que le chancelier britannique Rishi Sunak a accueilli les données montrant officiellement la Grande-Bretagne dans sa première récession – définie comme deux trimestres consécutifs de croissance négative – depuis la crise financière mondiale.

La baisse de 20,4% de la production – la plus forte baisse trimestrielle jamais enregistrée au Royaume-Uni et la plus importante de toutes les grandes économies développées du monde – a conduit les groupes d’entreprises à appeler à une «action audacieuse», d’autant plus que les programmes gouvernementaux de soutien à l’emploi commencent à disparaître.

Lisez la mise à jour commerciale du FT sur le coronavirus ici

Victoria rapporte le nombre quotidien de cas le plus bas en 2 semaines

L'État australien de Victoria a signalé 278 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, son décompte quotidien le plus bas en deux semaines.

Les nouveaux cas signalés jeudi ont marqué le plus bas décompte en une journée depuis le 29 juillet, bien en deçà du record de 725 cas enregistrés le 5 août.

Daniel Andrews, le premier ministre de l’État, avait signalé mercredi 410 nouveaux cas.

Le département de la santé de Victoria a déclaré que huit autres personnes étaient mortes de Covid-19.

Les autorités de l'État ont été contraintes de réimposer les restrictions de verrouillage sur la métropole de Melbourne début juillet dans le but de contenir une épidémie.

Chicago va commander des œuvres d'art liées aux coronavirus

Chicago prévoit de commander cette année des œuvres d'art public temporaires sur le thème de la pandémie de Covid-19, a annoncé mercredi le responsable des parcs de la ville.

Le développement commencera cet été, a déclaré Michael Kelly, surintendant général du Chicago Park District.

D'autres thèmes incluraient l'inégalité et la réconciliation raciale, a-t-il ajouté, dans le cadre d'un examen de l'art public de la ville.

"Le Chicago Park District saisit l'opportunité que le projet présentera pour aider à examiner l'art public et les statues dans les parcs de notre ville", a-t-il déclaré.

Chicago envisage de construire une série de nouveaux monuments qui reflètent la composition diversifiée de la ville, ont déclaré les autorités.

«Alors que nous avançons ensemble en tant que ville, il est important d'avoir des débats ouverts, honnêtes et parfois animés sur notre histoire», a ajouté M. Kelly.

La BAD prête 400 millions de dollars aux Philippines pour la reprise économique

La Banque asiatique de développement prêtera aux Philippines 400 millions de dollars pour accroître la productivité et la compétitivité du secteur agricole du pays dans le cadre de son programme de relance économique de la pandémie Covid-19.

«Les Philippines ont fait d'énormes progrès dans la réduction du taux de pauvreté national, mais la pauvreté rurale reste élevée en raison de la faible productivité et de la diversification limitée des cultures», a déclaré le vice-président de la BAD, Ahmed Saeed.

Le prêt soutiendra les agriculteurs touchés par la pandémie, aidera à la transition vers des cultures de plus grande valeur et financera des investissements dans l'irrigation et les eaux souterraines, a annoncé mercredi la banque.

Le prêt servira également à étendre les programmes d’alimentation préscolaire du gouvernement aux familles afin de réduire la malnutrition et le retard de croissance.

La Chine signale 19 nouveaux cas dont 8 au Xinjiang

La Chine a signalé 19 nouveaux cas de coronavirus jeudi, tandis que 62 autres sont apparus à Hong Kong mercredi.

Les huit cas locaux en Chine ont été détectés dans la région agitée du Xinjiang, a rapporté jeudi la Commission nationale de la santé.

La Chine a signalé 11 cas importés, dont quatre dans le Shandong, deux chacun à Shanghai, Guangdong et Sichuan, et un au Hebei.

Le pays a enregistré 79 398 cas au total avec 4 634 décès.

Le Centre pour la protection de la santé de Hong Kong a déclaré qu'il enquêtait sur 62 autres cas confirmés de Covid-19, portant le nombre total de cas identifiés sur le territoire à 4 244. Il y a eu 56 morts.

La Nouvelle-Zélande signale 13 nouveaux cas de Covid-19 à mesure que le cluster se développe

La Nouvelle-Zélande a signalé 13 nouveaux cas confirmés dans la communauté après la découverte des premières infections transmises localement en plus de 100 jours, son principal expert en santé ayant déclaré qu'il s'attend à ce que le cluster se développe.

Tous les nouveaux cas étaient liés aux quatre personnes qui se sont avérées infectées par un coronavirus plus tôt cette semaine.

«Étant donné que tous ces cas sont liés, nous les traitons comme un cluster, et ce que nous savons des clusters… c'est qu'ils continuent de croître, nous nous attendons donc à ce qu'il y ait d'autres cas», a déclaré Ashley Bloomfield, directrice générale. de la santé.

La Nouvelle-Zélande a été contrainte de réimposer les restrictions de verrouillage à Auckland mercredi après la découverte du premier cas de transmission communautaire du virus en trois mois.

L'un des nouveaux cas est un élève dans une école, mais le Dr Bloomfield a déclaré que le risque pour la communauté scolaire était faible.

Trois des cas ont fonctionné chez Americold, une installation d'entreposage frigorifique où l'un des quatre premiers cas a fonctionné.

Un cas a également été trouvé sur le lieu de travail de l'un des autres membres des quatre infections précoces. Sept des nouveaux cas ont été trouvés chez des membres de la famille.

Trois sites Americold ont été fermés et le personnel a été testé, a déclaré le Dr Bloomfield, sur la photo.

Il a déclaré que l'épidémie pouvait provenir d'une installation de quarantaine gérée, de l'aéroport ou des ports maritimes, et a déclaré que les importations dans l'installation de stockage frigorifique étaient «peu susceptibles» d'être la source du virus.

Les nouveaux cas et un cas importé portent le nombre total de cas actifs dans le pays à 36.

Tous les cas positifs seront traités dans des installations de quarantaine pour limiter les risques pour la communauté, contrairement à la première épidémie où les personnes testées positives ont été autorisées à s'isoler à domicile.

Le pays avait reçu des éloges pour avoir rapidement imposé un verrouillage strict au début de ses mesures anti-virus en mars. Une action rapide a permis à la Nouvelle-Zélande de rouvrir son économie plus rapidement que d'autres pays.

Le Dr Bloomfield a déclaré que le séquençage du génome était en cours dans le but de découvrir la source de l'épidémie et que les premières indications suggéraient qu'elle «ressemble le plus au schéma du Royaume-Uni et de l'Australie».

Il a déclaré que les mesures de verrouillage n'étaient pas nécessaires dans les endroits visités par les cas confirmés.

Singapour renvoie 800 travailleurs migrants en quarantaine

Environ 800 travailleurs migrants à Singapour ont été contraints de rentrer en quarantaine mercredi soir après que les responsables de la santé ont découvert un cas de Covid-19 parmi eux dans un dortoir qui avait été classé comme débarrassé de l'infection.

Le groupe de travail Covid-19 de la ville-État a terminé cette semaine le test d'environ 300 000 travailleurs migrants – principalement de Chine – qui vivent dans des dortoirs.

"Il y a actuellement environ 22 800 travailleurs qui purgent encore leur période de quarantaine", indique un communiqué du ministère de la Santé. "(Ce chiffre) comprend environ 800 travailleurs migrants qui ont été nouvellement mis en quarantaine parce que nous avons découvert un cas parmi eux dans un dortoir nettoyé."

Le ministère du Travail a déclaré mercredi qu'il commencerait ce mois-ci à autoriser les résidents des dortoirs à visiter les centres de loisirs pendant leurs jours de congé pour acheter des produits d'épicerie et verser leur salaire à leur pays d'origine.

Le directeur général de Cisco dénonce la réponse américaine à la pandémie

Richard Waters à San Francisco

L'échec de monter une bataille plus efficace contre Covid-19, en particulier aux États-Unis, a entamé les perspectives d'un élément clé du marché des technologies de l'information, a averti la société d'équipements de réseau Cisco Systems.

"Je ne dirais pas que nous sortons du coronavirus en ce moment", a déclaré mercredi Chuck Robbins, directeur général. "Cela me ressent beaucoup ce que je ressentais il y a 90 jours."

Il a ajouté qu’il s’attendait à ce que la bataille contre la pandémie donne des résultats maintenant, mais que les manquements américains avaient laissé un nuage sur les perspectives de son entreprise. «Il semble qu'un programme de test cohérent à l'échelle nationale aurait été le bienvenu», a-t-il déclaré.

En savoir plus ici

Des patients du Covid-19 de Hong Kong évacués après un dysfonctionnement

Une salle à pression négative où quatre patients de Covid-19 étaient traités a mal fonctionné, forçant leur évacuation, a annoncé mercredi les autorités hospitalières de Hong Kong.

Une chute de tension a provoqué une interruption du système de ventilation mécanique et de climatisation des services de l'hôpital Prince of Wales, entraînant une perte de pressurisation dans certaines chambres d'isolement à l'intérieur de l'unité de soins intensifs.

Les patients ont été transférés dans un autre service tandis que la pression était rétablie en moins d'une heure. "Le risque d'infection est jugé faible", a déclaré l'autorité dans un communiqué.

Shenzhen découvre un coronavirus dans les importations de poulet au Brésil

Une cargaison d'ailes de poulet congelées en provenance du Brésil a été testée positive pour le coronavirus dans la ville de Shenzhen, dans le sud de la Chine, dans le dernier exemple de traces du virus sur des produits alimentaires importés d'Amérique du Sud.

Les autorités sanitaires de la ville ont déclaré que les produits connexes et les personnes qui avaient été en contact avec l'envoi avaient été testés pour le virus et que tous les résultats étaient négatifs.

Le virus est connu pour pouvoir survivre à de basses températures et les responsables ont averti le public de faire attention lors de l'achat de produits de viande congelés importés.

Le Brésil, le plus grand exportateur de poulet au monde, a enregistré une augmentation de 5,1 par an de ses exportations à 1,365 million de tonnes au cours des quatre premiers mois de 2020, selon ABPA, un organisme commercial.

Le rapport sur le poulet brésilien intervient après que l'emballage extérieur des lots de crevettes surgelées importées de l'Équateur ait été testé positif au virus en juillet dans le Yunnan et le Sichuan, ont rapporté les médias d'État chinois.

Les premières spéculations sur la source des premiers cas de coronavirus communautaires en Nouvelle-Zélande en plus de 100 jours cette semaine ont d'abord mis en évidence l'installation d'entreposage frigorifique où travaillait l'une des personnes infectées.

Cependant, le principal expert de la santé du pays a rejeté cette suggestion et a déclaré qu'il était plus probable que l'infection soit liée aux installations de quarantaine, à l'aéroport ou aux ports de la Nouvelle-Zélande.

La chute des prix des logements au Royaume-Uni n'aidera pas les primo-accédants: groupe de réflexion

George Hammond à Londres

De fortes baisses des prix des logements sont probables au Royaume-Uni au cours des 12 prochains mois, mais les primo-accédants n'auront pas plus de facilité à monter sur l'échelle de l'immobilier en raison de conditions de crédit plus strictes et de la baisse des revenus, selon un groupe de réflexion de premier plan.

Alors que l’économie britannique est tombée dans sa plus profonde récession jamais enregistrée et que le chômage a augmenté de façon spectaculaire à mesure que le programme de congé du gouvernement pour les travailleurs se termine, la plupart des analystes prévoient que les prix des logements en pâtiront.

Selon la Resolution Foundation, si les prix moyens s'effondrent de plus de 20% – conformément aux prévisions les plus pessimistes de la surveillance fiscale, le Bureau de la responsabilité budgétaire – les primo-accédants auront encore plus de mal qu'avant à acheter une propriété. la crise des coronavirus.

En savoir plus ici

Les actions mondiales grimpent sur de nouveaux espoirs de reprise américaine

Hudson Lockett à Hong Kong

Les actions mondiales ont augmenté après que de nouveaux signes indiquant que l'économie américaine se remet de la pandémie de coronavirus ont contribué à propulser les actions de Wall Street à la hausse.

L'indice japonais Topix a gagné 1,1% en début de séance jeudi pour atteindre un plus haut de deux mois tandis que le Kospi de la Corée du Sud a grimpé de 0,7%. L'indice chinois CSI 300 des actions cotées à Shanghaï et Shenzhen et Hang Seng à Hong Kong ont tous deux progressé de 0,2%.

Du jour au lendemain aux États-Unis, le S&P 500 a rebondi de 1,4% et a brièvement dépassé son record de clôture. Les gains ont laissé l'indice de référence américain en hausse de 50% par rapport à son creux de mars, lorsque l'émergence de Covid-19 a frappé les marchés mondiaux.

L'or a poursuivi ses récentes montagnes russes, grimpant de 1 pour cent à 1 936,50 $ l'once troy. Le métal précieux a rebondi cette année face à la faiblesse générale du dollar et a atteint la semaine dernière un record de plus de 2 070 $ l'once troy.

Cependant, l'espoir grandissant d'un nouveau plan de relance américain a déclenché une liquidation du métal précieux plus tôt cette semaine.

Les données de mercredi ont montré que l'inflation sous-jacente de la consommation aux États-Unis a augmenté plus rapidement que prévu en juillet, une autre indication que certaines parties de la plus grande économie du monde ont commencé à se stabiliser après le coup dur causé par Covid-19.

«Nous nous attendons à ce que la plupart des marchés boursiers se redressent davantage, tant que les progrès dans la limitation de l'impact économique du virus se poursuivent», a déclaré Oliver Allen, économiste chez Capital Economics. «Mais nous pensons que les rendements réels sont plus susceptibles de baisser un peu plus d'ici que d'augmenter de manière significative.»

Le regain de confiance des investisseurs a contribué à pousser les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans à 0,66% mercredi, contre environ 0,5% la semaine dernière. Les rendements ont glissé de 0,03 point de pourcentage à 0,647% pendant les heures de négociation en Asie jeudi. Les prix des obligations augmentent avec la baisse des rendements.

Les prêteurs au bagagiste Swissport proposent un sauvetage

Daniel Thomas et Robert Smith à Londres

Les prêteurs de Swissport, le plus grand groupe de manutention de bagages au monde, ont proposé un plan de sauvetage qui restructurerait ses 2,1 milliards d'euros de dette nette et pourrait leur transférer la propriété du conglomérat chinois en difficulté HNA Group.

Les propriétaires de 1,4 milliard d'euros d'obligations sécurisées de premier rang émises par Swissport ont promis d'investir dans l'entreprise pour l'aider à survivre à la pandémie, qui a durement frappé ses opérations avec l'échouement des vols.

Swissport a besoin d'un financement compris entre 450 et 570 millions d'euros au cours des 14 à 18 prochains mois, selon Reorg Research.

En savoir plus ici

L'Inde signale un record de 67000 nouveaux cas de coronavirus

Amy Kazmin à New Delhi

L'Inde a détecté un record de 67000 nouvelles infections à coronavirus au cours des dernières 24 heures – plus que tout autre pays au monde – alors que l'agent pathogène continue de se propager, facilité par les mesures du gouvernement pour ouvrir plus de lieux publics.

Le nombre de cas confirmés de coronavirus dans le pays a maintenant atteint 2,4 millions, le troisième plus élevé au monde, après les États-Unis et le Brésil. Parmi les personnes infectées, plus de 47 138 sont mortes, dont 950 hier, ce qui fait de l'Inde le quatrième nombre de morts le plus élevé.

L'Inde a également considérablement intensifié les tests, qui sont restés à l'un des niveaux les plus bas par million d'habitants de tous les grands pays.

La propagation rapide du virus continue d'éclipser les efforts de l'Inde pour relancer l'économie, tandis que les enfants – non scolarisés depuis mars – ont peu de chances de retourner en classe de si tôt.

Malgré cela, le gouvernement du Premier ministre Narendra Modi insiste sur le fait que l’Inde se porte bien mieux que les pays plus riches et plus avancés, citant comme preuve son taux de mortalité relativement faible par million d’habitants.

M. Modi vante également son taux de mortalité en baisse, qui est chaque jour poussé à la baisse par l'augmentation constante des infections nouvellement détectées et le décalage entre les infections et la mort.

Pourtant, même s’il vante son succès, le parti au pouvoir de M. Modi, Bharatiya Janata, a été particulièrement touché par le virus.

Shripad Naik, ministre d'État à la Défense et également ministre des systèmes de santé traditionnels indiens, est devenu mercredi le troisième membre du gouvernement de M. Modi à être testé positif au virus.

La nouvelle de la dernière infection au sein du parti intervient après que le ministre de l'Intérieur Amit Shah et le ministre du Pétrole Dharmendra Pradhan aient été testés positifs, tandis que les ministres en chef de deux États dirigés par le BJP ont également été hospitalisés.

L’ancien président indien de 84 ans, Pranab Mukherjee, un pilier du parti du Congrès, est maintenant dans un état critique après avoir été infecté par le virus.

Les autorités de Jakarta appellent à la punition Shangri-La

Les autorités ont appelé jeudi à sanctionner le luxueux Shangri-La Hotel Jakarta après avoir prétendument violé les restrictions de distanciation sociale introduites en raison de la pandémie.

Les responsables de la ville ont déclaré que l'hôtel proposait de la musique live et des ventes d'alcool, qui sont tous deux interdits en vertu des restrictions de Covid-19.

Des agents de Parekraf, l'agence du tourisme et des industries créatives de Jakarta, ont visité l'hôtel le 8 août, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle Antara, après que des membres du public ont été appelés à se plaindre des violations des restrictions sociales à grande échelle de Jakarta, également connues sous le nom de PSBB.

"Il y a des violations du PSBB, comme de la musique en direct et il y a une exposition de boissons alcoolisées, ce qui signifie qu'ils se vendent", a déclaré le directeur de Parekraf, Bambang Asmadi, à Antara.

Il a déclaré que le Shangri-La n'avait pas affiché de panneaux de distance physiques obligatoires dans son restaurant indiquant une occupation maximale à 50% de sa capacité.

M. Bambang a déclaré que la police de la ville déciderait si l'hôtel serait forcé de fermer ou si une amende serait émise.

Jakarta a infligé des amendes totalisant 902 millions de roupies (61 000 dollars) aux entreprises qui enfreignent les règles du PSBB depuis le début de la pandémie.

La Corée du Sud signale un niveau record d'un mois dans les nouveaux cas

Edward White et Kang Buseong à Séoul

La Corée du Sud a signalé jeudi un mois record de nouveaux cas de coronavirus transmis localement au milieu des préoccupations de grappes potentielles liées à une église près de Séoul, un marché de rue animé et un établissement de restauration rapide dans la capitale.

Le pays de 52 millions d'habitants a enregistré 47 nouveaux cas transmis localement, le bilan quotidien le plus élevé depuis 52 au début de juillet, selon les Centers for Disease Control de Corée.

Les nouveaux cas ont porté le nombre total de cas à 14 770 avec 305 décès et 13 817 patients désormais guéris.

La Corée du Sud a reçu des éloges internationaux pour sa gestion de la pandémie mondiale et a continué de déployer un système de recherche des contacts de haute technologie ainsi qu'un programme de tests de masse efficace pour surveiller et supprimer les épidémies potentielles.

Les méthodes – qui ont permis au pays d'éviter un verrouillage national tout au long de la pandémie – ont permis à l'économie de surpasser toutes les autres de l'OCDE.

L’économie devrait se contracter de 0,8% cette année, contre une moyenne de moins 7,5% dans l’OCDE, selon les dernières prévisions de l’organisation.

L'espoir d'un vaccin CanSino double lors de son entrée en bourse en Chine

Christian Shepherd à Pékin et Hudson Lockett à Hong Kong

Les actions d'un groupe pharmaceutique qui développe un vaccin contre le coronavirus aux côtés de l'armée chinoise ont plus que doublé lors de leurs débuts commerciaux, les investisseurs ayant balayé les doutes de longue date sur la rentabilité.

Les actions de CanSino Biologics ont bondi de 120% le premier jour de négociation sur le marché étoilé de Shanghai, similaire au Nasdaq, jeudi, après que la société ait levé 5,2 milliards de RMB (749 millions de dollars) dans le cadre d'une offre d'actions secondaire. Les actions ont par la suite réduit une partie de cet enthousiasme initial à négocier 90% plus haut.

L'appétit pour le stock de CanSino basé à Tianjin a été motivé par le développement d'un vaccin expérimental Covid-19 qui cherche à stimuler une réponse immunitaire au coronavirus en utilisant un rhume chimiquement affaibli.

En savoir plus ici

Philippines’ Duterte volunteers for Russian vaccine trial

John Reed in Bangkok

The Philippines plans to begin offering Russia’s Covid-19 vaccine as soon as May 2021 and its President Rodrigo Duterte plans to be injected with it, his spokesman said on Thursday.

The Philippines would conduct clinical trials of the vaccine between October and March, and the president would be given it by May 1 at the earliest, said the spokesman, Harry Roque.

“It’s not a metaphorical statement,” Mr Roque said in an online briefing with journalists. «Il est prêt à le subir.»

Russia this week became the first country to grant regulatory approval to a coronavirus vaccine, but some experts outside the country have voiced doubts as to its ability to develop and approve the vaccine safely.

Mr Duterte said on Monday that Russia had agreed to supply his country with its Covid-19 vaccine free of charge, and that he would “agree to be injected” as “the first to be experimented on”.

Amid a ramp-up of testing, the Philippines recently overtook Indonesia as the south-east Asian country with the highest number of coronavirus cases — 143,749 according to latest figures. The country has reported 2,404 deaths from the disease.

French youth employment sinks to lowest level in at least 45 years

Victor Mallet in Paris

The coronavirus pandemic has pushed down youth employment in France to the lowest level since records began in 1975, the national statistics institute Insee said on Thursday as it released the latest official jobs numbers.

French unemployment according to the standard ILO measure fell in the second quarter to 2m people or 7.1 per cent of the workforce, which was 1.3 percentage points below the level of a year earlier.

But the lockdown between mid-March and mid-May skewed the figures – at one point official unemployment fell to 5 per cent – because those who count as unemployed must be seeking work, something that was almost impossible when people were forbidden to leave their homes except for essential purposes such as buying food.

Insee said the number of those who consider themselves jobless but are not counted as unemployed rose by 767,000 in the second quarter to 2.5m. The employment rate in the second quarter fell 1.6 points to 64.4 per cent, the lowest level since the start of 2017, and it declined for all categories of workers, male and female.

For the young – aged between 15 and 25 – the jobs crisis was particularly marked, with their employment rate falling 2.9 points to 26.6 per cent, the lowest level since Insee started measuring it in 1975.

Zurich operating profit drops 40% as Covid-19 takes its toll

Oliver Ralph in London

The impact of Covid-19 has wiped $686m off first-half profits at Zurich, the insurance group.

Operating profits fell 40 per cent in the first half of the year to $1.7bn, Zurich said on Tuesday. Insurance claims for Covid-related losses were mostly to blame.

The company expects to pay out a total of $750m in property and casualty insurance claims related to coronavirus, with that cost partly offset by lower losses in other areas of the business, such as motor insurance, because of the lockdown.

The payouts could rise if there is an unfavourable ruling in the UK High Court where regulators have taken on eight insurers, including Zurich, over the question of whether they should be paying out on business interruption claims. The ruling is expected next month.

Like other insurers, Zurich reported rising prices for commercial insurance, especially in the US. The company said that it was well positioned to benefit from higher prices.

Tui plans cost cuts as losses mount to more than €2bn

Alice Hancock in London

Tui, Europe’s largest tour operator, has reported a loss of more than €2bn so far this year and said it planned to cut its business costs by nearly a third after the pandemic forced it to bring its holiday itineraries to a standstill.

The Hanover-based travel group said on Thursday that occupancy at the hotels that it had reopened was about a fifth of normal levels as it posted a loss in earnings of €2.3bn in the nine months ending in June this year.

Rien qu'au troisième trimestre, il est tombé à une perte de 1,5 milliard d'euros avec un chiffre d'affaires de 75 millions d'euros, en baisse de 98% par rapport à la même période l'an dernier.

With its planes grounded and hotels shut, Tui was hit hard by the crisis and has only been able to make a slow recovery due to a faltering resumption of European travel as localised second outbreaks provoke governments to advise against holidays in certain areas.

Mercredi, la société a déclaré qu'elle avait obtenu un prêt supplémentaire de 1,05 milliard d'euros du gouvernement allemand, en plus d'une facilité de 1,8 milliard d'euros garantie en avril, laissant Tui avec un total de liquidités et de liquidités de 2,4 milliards d'euros pour le financer via le mois d'hiver plus calmes.

The group added that it had launched a €300m annual cost-saving programme designed to cut costs across the business by 30 per cent by 2023.

GVC 2020 profit fall cushioned by surge in online gambling

GVC, owner of bookie Ladbrokes Coral, has forecast 2020 earnings above analysts’ estimates, as a rise in online gambling and the reopening of betting shops has helped to remedy the pandemic-related uncertainty.

Underlying earnings before interest, tax, depreciation and amortisation are expected to come in between £720m and £740m for the year assuming no further disruptions, only 3 to 5 per cent lower than the previous year and above analyst forecasts of £681m in a Bloomberg poll.

“The strong performance of the online business coupled with the return of the sporting calendar and the reopening of our retail operations means that the group is well placed for the balance of the year,” GVC said. It added that it had accelerated £20m of cost cutting from the acquisition of Ladbrokes Coral.

Online gambling revenues rose 20 per cent in the first half of the year, while revenues for betting shops in the UK were halved, with a similar fall seen in its European bricks-and-mortar outlets due to government-mandated closures.

GVC has faced further challenges in recent weeks after Kenny Alexander, its chief executive of 13 years, stepped down with little notice and UK tax authorities launched a probe into its former Turkish online gaming business.

GVC said it would not pay an interim dividend due to the risk of further lockdowns and restrictions to stop the spread of Covid-19 but it would consider paying them in future results.

IEA warns rise in Covid-19 cases will weigh on demand for oil

David Sheppard in London

L'Agence internationale de l'énergie a révisé à la baisse ses prévisions de consommation de pétrole cette année et l'an prochain, car la reprise de la demande mondiale ralentit.

The first downgrade in several months reflects "the stalling of mobility as the number of Covid-19 cases remains high, and weakness in the aviation sector”, the IEA said in its monthly report.

L'agence basée à Paris a déclaré que la demande mondiale de pétrole serait en moyenne de 91,9 millions de barils par jour en 2020, en baisse de 8,1 millions de barils par jour sur un an et de 140 000 barils par jour de moins que les prévisions du mois dernier. The IEA’s 2021 demand forecast was lowered by 240,000 b/d to 97.1m b/d, a level still some 3m b/d below the pre-crisis peak.

Imperial study estimates 6% of England had Covid-19 by July

Anna Gross in London

About 6 per cent of people in England had Covid-19 by the end of June, equating to roughly 3.4m, a study by Imperial College London found.

London was found to have the highest rate of infection in the UK, at 13 per cent, while the South West had the lowest, at 3 per cent.

The findings were part of the REACT study, commissioned by the Department of Health and Social Care, which looked at antibody test results from 109,076 participants.

The population-wide prevalence of past infection was roughly in line with data previously published by the Office for National Statistics, which showed that 6.78 per cent of people in England had received positive antibody tests.

The latest iteration of the study, published on Thursday, revealed that key workers in care homes and healthcare were the most likely groups to have been infected with Covid-19. Black, Asian and minority ethnic people were two to three times as likely to have had the virus than white people, the study showed.

One-third of antibody positive participants reported having had no symptoms, the study said.

Carlsberg warns of profit fall and suspends share buyback

Richard Milne

Carlsberg has become the first large brewer to reinstate financial guidance after the start of the coronavirus pandemic but disappointed investors by pointing to a weaker second half of the year and suspending its share buyback programme.

The world’s third-largest brewer said underlying operating profits would drop 10 per cent to 15 per cent in 2020, after an 8.9 per cent fall in the first half.

Analysts said that implied a drop of about 17 per cent in underlying operating profits during the second half, far worse than expectations, as the Danish brewer warned of renewed lockdowns in its biggest market of China in the third quarter and increased spending on marketing.

Carlsberg also said it would suspend the second half of its share buyback programme due to the uncertainty over Covid-19 and possible acquisitions after repurchasing DKr2.5bn ($397m) in stock up until last week.

Shares in the group fell 5.5 per cent to DKr888 on Thursday morning.

Read the full story here

Hindu priest tests positive for Covid-19 after close contact with Modi

Amy Kazmin in New Delhi

A Hindu holy man who shared a platform with Indian Prime Minister Narendra Modi at a grand opening ceremony for a temple to Lord Ram last week has tested positive for coronavirus.

The 82-year-old high-ranking priest Nritya Gopal Das is the head of the Ram Temple Trust established to oversee the construction of a grand new temple on the site of a razed 16th century mosque in the town of Ayodhya in north-east India.

Mr Modi presided over the ceremonies, fulfilling the role traditionally performed by Hindu kings in consecrating the ground for the new structure.

Images from the grand event — which were broadcast live on state television — showed the priest at close quarters with Mr Modi over the course of the festive proceedings, leaning on the premier’s shoulder and shaking hands.

Uttar Pradesh’s chief minister, Yogi Adityanath, and the head of the influential Rashtriya Swayansevak Sangh were also on the dais with the priest.

The religious rites at Ayodhya held on August 5 were a triumphant occasion for Mr Modi, and his Hindu nationalist supporters, who had long pushed for the construction of a temple on the site where a Hindu mob had razed the mosque in 1992. In a speech on the day, Mr Modi likened the agitation for the temple construction to the struggle against British colonial rule.

However, critics had questioned the wisdom of holding the gathering in the midst of a pandemic that has already claimed the lives of more than 47,000 Indians, and infected at least 2.4m.

Among those infected so far have been three ministers from Mr Modi’s government, including the premier's closest political ally, Amit Shah, the home minister and the chief ministers of two BJP-ruled states.

In a statement on Thursday, the Uttar Pradesh government said Mr Adityanath had appealed to Medanta, a privately-owned five-star hospital, to provide medical care for the ailing Hindu ascetic.

Sign of hope for UK job market as online ads record biggest weekly jump

Online job adverts in the UK posted their largest weekly increase of the year in early August, as the labour market stumbled back to its feet after the coronavirus crisis effectively ground new hiring to a halt.

The total number of online job adverts increased by 9 percentage points in the week ending August 7 to 62 per cent of its 2019 average, said the Office for National Statistics, based on data from search engine Adzuna.

The uptick marks a departure from the recent flatlining trend, in which online job adverts have remained close to half their average of the previous year since mid-June.

The category of transport, logistics and warehousing recorded the largest increase, adding to its gains for the fifth consecutive week to be significantly above last year’s average, the ONS said. The sharp rise is likely to have been driven by the boom in ecommerce under the nationwide lockdown.

Le coronavirus fait un trimestre brutal pour les petites entreprises américaines

Mamta Badkar and Eric Platt

Les petites et moyennes entreprises américaines ont subi un effacement complet de leurs bénéfices au deuxième trimestre en raison de la crise de Covid-19, contrairement aux grandes multinationales qui sont sorties en meilleure forme de la phase la plus intense de la pandémie.

As the earnings season draws to a close, companies within the Russell 2000 stock index — the small-cap benchmark — have reported an aggregate loss of $1.1bn, compared with profits of almost $18bn a year earlier, according to data provider FactSet. Entre-temps, les entreprises beaucoup plus grandes de l'indice de référence S&P 500 ont enregistré une baisse globale de 34% de leurs bénéfices, à 233 milliards de dollars.

Les investisseurs ont déclaré que les chiffres soulignent un fossé entre les petites entreprises qui ont été écrasées par la récession induite par Covid et les grandes entreprises qui «ont la force de surmonter tout ce qui leur est lancé», a déclaré Margie Patel, gestionnaire de portefeuille senior chez Wells. Fargo Asset Management.

«Les petites entreprises n’ont pas les ressources nécessaires», a-t-elle ajouté. «Ils n’ont pas les grandes poches financières.»

Click here to read more.

NHS England waiting list numbers reach record high

The number of patients waiting for treatment for more than 18 weeks with NHS England has hit the highest level on record at 1.85m, highlighting the large backlog caused by the coronavirus crisis.

The percentage of people waiting from GP referral to treatment for more than 18 weeks, a key marker enshrined in the constitution of the NHS, rose to 48 per cent at the end of June, its highest level since records began in 2007, NHS England reported.

Before the crisis began, it only took the health service that long to treat 15 per cent of patients and NHS England aims for the waiting time to be fewer than 18 weeks for under 8 per cent of those referred for treatment.

More than 50,000 patients have been waiting more than a year for treatment, which is the highest level since 2009 and a large rise from the average of about 1,500 patients before the pandemic hit Europe.

Kate Spade parent sales fall less than expected on China recovery

US luxury group Tapestry said its quarterly revenues fell less than feared as sales in mainland China recovered and consumers flocked online during coronavirus lockdowns.

The company behind brands such as Coach and Kate Spade said its net sales more than halved to $715m in the company's fiscal fourth quarter ending June 27, compared with $1.51bn in the same period a year ago. However, that exceeded analysts' expectations for $663.4m.

Retailers were hit hard by the closure of non-essential businesses and lockdowns aimed at curbing the coronavirus pandemic, although those with strong ecommerce operations were better able to navigate the downturn. Tapestry's digital sales climbed "triple digits versus prior year" but were not enough to stem a decline in overall sales. The company said sales in mainland China turned positive on a year-on-year basis.

The retailer, which said the current "backdrop remains volatile" sharply lowered its costs by reducing headcount and tightly controlling its expenses. It also reduced discounting helping it achieve a gross margin of 69.8 per cent, up from 66 per cent a year ago.

However, the company swung to a loss of $294m or $1.06 a share, compared with net income of $149m or 51 cents a share in the same period a year ago. Adjusting for one-time items the company recorded a loss of 25 cents a share, that was narrower than expectations for a loss of 57 cents.

Despite the better than expected results concerns remained about the top line "where each of its brands was struggling prior to the pandemic", according to Paul Lejuez, an analyst at Citi, adding that "turnaround is likely to take a while to materialise".

US jobless claims fall below 1m for first time since pandemic hit

Matthew Rocco in New York

New applications for US unemployment benefits fell below 1m for the first time since the start of the pandemic, although the pace of claims eased for a second straight week as businesses slowly emerge from the coronavirus restrictions.

Initial jobless claims totalled 963,000 on a seasonally adjusted basis last week, compared with 1.19m a week earlier, according to the US Department of Labor. Les économistes avaient anticipé 1,1 million de nouvelles demandes.

Le programme fédéral d’assistance au chômage en cas de pandémie, qui étend l’aide aux travailleurs indépendants ou à d’autres personnes qui n’auraient pas droit à une indemnité de chômage régulière, comptait 488 622 nouveaux candidats sur une base non ajustée. C'était en baisse par rapport à 655 999.

Le nombre d'Américains collectant activement l'aide publique au chômage a diminué à 15,5 millions, contre 16,1 millions pour la semaine qui s'est terminée le 1er août. Les demandes persistantes représentaient 10,6 pour cent de la population active, contre 11 pour cent.

Employers have cautiously resumed hiring over the summer, although it has not been enough to make up for massive losses in the spring.

The US has gained more than 9m jobs in the past three months, representing about 43 per cent of the more than 21m jobs lost in March and April.

But unemployment remains historically high as the White House and Congress struggle to agree a new stimulus package to help the millions of Americans left out of work amid the pandemic.

US stocks hover close to record as Treasuries remain steady

US stocks slipped yet stayed close to an all-time high while Treasuries steadied after a three-day selling bout as investors turned their attention to economic data and this week’s large sales of bonds.

The 10-year Treasury note yield trimmed an earlier decline to be little changed at 0.688 per cent. The tame performance for US debt comes after a significant sell-off in recent days. Yields have risen 12 basis points since the end of July, after tumbling in February, when coronavirus fears gripped financial markets.

Treasuries have come under pressure this week as investors shifted into equities, pushing the Wall Street benchmark S&P 500 index briefly above its all-time closing high on Wednesday. The US index opened Thursday’s session 0.2 per cent lower. The index, at 3372.43 points, is just shy of its intraday record of 3,393.52 struck in mid-February.

Equities in Europe remained under pressure on Thursday. The continent-wide Stoxx 600 accelerated its slide once New York opened to shed 0.7 per cent in early afternoon trading. Markets in Frankfurt, Paris and London tumbled, with the FTSE 100 in particular shedding 1.2 per cent.

UK food factory hit with virus outbreak

Judith Evans

Health authorities are battling a coronavirus outbreak at a food factory in Northampton where almost 300 employees making sandwiches and sushi for Marks & Spencer have tested positive for the virus.

Greencore, the FTSE 250-listed food manufacturer that runs the facility, said it had contracted a private company to test all 2,100 employees at the site — which remains in operation — for the virus after dozens initially tested positive through the NHS testing programme.

Greencore said: "In each case we have immediately conducted contact tracing and instructed potentially affected colleagues to self-isolate.

"All of Greencore’s sites have wide-ranging social-distancing measures, stringent hygiene procedures and regular temperature checking in place, and we are doing everything that we can to keep our people safe."

The outbreak, with 292 people testing positive so far, forms part of a broader resurgence of the virus in the area. This has led health authorities to urge locals to limit contact with others and avoid public transport and car sharing. Greencore said it was working closely with public health authorities and local councils.

Lucy Wightman, director of public health at Northamptonshire County Council, said: "Public Health England Midlands have been providing support to colleagues at Greencore in managing the outbreak … It is evident that Greencore has highly effective measures in place."

US sports betting revenues remain up in 2020 despite cancellations

Alice Hancock

Despite the near total cancellation of sports events because of the pandemic, sports betting revenues in the US have grown year-on-year, demonstrating the popularity of the activity, which was only made legal in 2018.

Total revenues from sports betting were up 10.4 per cent in the year to date to $324.9m, outweighing a 46 per cent decline in the second quarter while the majority of sports fixtures were cancelled.

The new figures, published by the American Gaming Association on Thursday, also show that online gaming revenues were up 254 per cent in the second quarter to $402.7m as consumers turned to internet gambling to entertain themselves while in lockdowns.

The overall picture for the industry was not so positive however, as the closure of the US's 989 bricks-and-mortar casinos caused gross revenues to fall 79 per cent in the second quarter to $2.3bn.

Bill Miller, president of the AGA, said that Covid-19 "has undoubtedly posed the most difficult economic challenge the gaming industry has ever faced".

In June around 300 casinos reopened and have seen steady upticks in trade despite having to limit the number of slot machines and gaming tables.

A federal law banning sports betting was overturned in May 2018, making it possible for states to legalise the activity. Nearly 75 per cent of states have legalised sports betting or have legislation pending for it.

GVC, the owner of the Ladbroke Coral brand, said on Thursday that the US was the company's "single biggest growth opportunity" and estimated that the market would be worth $20.3bn by 2025.

US groups less confident in rapid recovery

Andrew Edgecliffe-Johnson

US companies’ confidence in a rapid recovery has ebbed since the early months of the pandemic, according to a poll that found 38 per cent of chief executives expect to cut their workforce over the next year.

Just 62 per cent of CEOs surveyed in late July said they expected a recovery in economic conditions over the next six months, down from 71 per cent three months earlier. The findings from the Conference Board and the Business Council come as leading business groups warn that an impasse in Congress on the terms of further stimulus measures threatens to impede an economic revival.

With more than a third of CEOs planning to cut capital spending by at least 10 per cent and a similar number expecting not to raise average wages over the next year, “the effects on the economy could extend beyond the next 12 months,” warned Bart van Ark, the Conference Board’s chief economist.

Florida becomes fifth US state to report 9,000 coronavirus deaths

Florida has become the fifth US state to confirm more than 9,000 deaths related to coronavirus during the course of the pandemic.

A further 149 people there died, Florida's health department reported on Thursday morning, down from an increase of 213 yesterday.

This took the total number of fatalities in Florida since the pandemic began to 9,047. Texas passed the 9,000 milestone on Wednesday, and only New York, New Jersey and California have higher death tolls.

Thursday's data release was heavily delayed, arriving on Florida's Covid-19 dashboard well after midday compared with about 10.30am on a typical day.

The delayed figures come a day after Florida's department of health revealed it received a backlog of testing data from Niznik Lab Corp in Miami dating back to June 23. The lab, which claims on its website to be offering tests aimed at businesses, reported more than 4,000 cases that had occurred in the past seven weeks but were not reported to the Florida Department of Health until August 12.

This backlog of tests was added to yesterday's report, which officials said "severely" skewed the August 12 daily report for Miami-Dade county and "is not reflective of current trends".

A further 6,236 people in Florida tested positive for coronavirus over the past 24 hours, the health department reported on Thursday, down from the 8,109 yesterday that had been skewed by the backlog of tests from Niznik.

That takes Florida's total caseload since the start of the pandemic to 557,137 second only to California among US states.

Florida's issue with Niznik Labs means that since the start of last week, the three most populous states in the US have all run into various problems with their coronavirus data. California last Friday fixed a glitch with its system data that had resulted in an under-reporting of positive cases, while Texas this week had received a backlog of tests from the region surrounding Corpus Christi.

Yesterday, North Carolina revealed it had over-counted the number of tests the state had conducted, because of a reporting error with data provided by LabCorp, one of two nationwide lab chains that have been heavily involved in the coronavirus testing effort in the US.

California edges closer to reaching total of 600,000 coronavirus cases

California edged closer to becoming the first US state to confirm 600,000 coronavirus cases as it continued to make adjustments for a backlog of infections that had been caused by a recent system data glitch.

State health officials on Thursday reported a further 7,085 Covid-19 cases, easing from 11,645 yesterday.

"Today's case counts backlogged cases that would have been reported in earlier days and weeks and are not an accurate representation of cases reported in the prior 24 hours," the government said in a note on their Covid-19 web site. Officials have warned since the start of this week that the daily case counts are being inflated by this backlog of infections.

Since the pandemic began, California has confirmed 593,141 cases of coronavirus, more than any other US state.

Deaths rose by 160, down from 180 on Wednesday. That took the overall number of fatalities to 10,808, which remains the third-highest total among US states.

Impossible Foods raises $200m for retail push

Emiko Terzono in London

Riding the wave of booming plant based meat sales amid the pandemic, Impossible Foods, the US faux meat start-up, has raised $200m to fund further retail expansion and R&D into new products such as plant based milk, pork and steak substitutes.

The capital raise follows a $500m round earlier this year and takes the plant-based burger meat company's total funding to almost $1.5bn.

The company managed to rapidly expand its retail distribution channel as the pandemic hit, taking the number of outlets which carried its product from about 150 stores at the start of the year to over 9,000.

The spread of Covid-19, which highlighted the weakness in meat supply chains, has helped push plant-based protein sales, not least because of the temporary decline in availability of real meat as well as a price increase. Impossible's rival Beyond Meat has seen its share price increase by almost 70 per cent, although it has retreated to about $126.70 a share from a high of almost $160 in June.

Mexico's central bank cuts interest rates

Alan Hernández Pastén

Mexico's central bank has lowered its benchmark interest rate by 50 basis points, bringing it down to 4.5 per cent, after the country's economy recorded its five straight quarter of contraction.

La banque a déclaré que l'économie mondiale, après les fortes baisses enregistrées en mars et avril, avait commencé à s'améliorer en mai et juin.

"The monetary authorities have kept policy rates at historically low levels and have continued to use their balance sheets to foster an orderly functioning of financial markets. Likewise, several countries have announced additional fiscal stimulus to mitigate the adverse effects on employment and on households and firms' income," the central bank said in a statement.

The bank's board of government recalled that "the challenges for monetary policy posed by the pandemic include both the significant impact on
economic activity as well as a financial shock and their effects on inflation".

These adjustments are partly associated with the Covid-19 pandemic, which led to an increase in expectations for headline inflation for the end of 2020, while those for the medium and long term have remained relatively stable, although at levels above the target of 3 per cent, according to Banco de México.

Mexico is in the middle of a strong contraction of the economy, materialized during the second quarter of the year with the central bank saying that “various indicators point to a recovery in June from low levels of activity".

The reopening of some sectors, the relaxation of restrictions on mobility and a recovery in external demand contributed to the small recovery. However, the bank warned that an environment of uncertainty and downside risks remain.

Texas launches probe into surge in positivity rate and drop in testing

Texas has launched an investigation into a surge in the percentage of people testing positive for coronavirus even as trends in other data have stirred hope the spread of the disease was plateauing.

Governor Greg Abbott said a special "data team" had been engaged to examine state health department data that yesterday showed the percentage of people testing positive for Covid-19 had doubled in the past fortnight.

The Lone Star state — which has the third-highest number of confirmed coronavirus cases and the fifth-highest number of fatalities among US states — on Wednesday reported that a record 24.5 per cent of people who took a coronavirus test over the past 24 hours tested positive for the virus. That compared with a rate of about 17 per cent a week ago and a one-month low of 12.05 per cent at the end of July.

A possible reason for the surge in the positivity rate was that fewer people have been tested in recent weeks compared with a month ago, even though testing capacity remains more than adequate, Mr Abbott said during a media briefing in Lubbock, Texas, on Thursday.

The governor said several "surge" testing sites were set up during July and had "dramatically increased" testing in some regions and, at the same time, there was a keenness among Texas residents to come forward and be tested.

"We have observed for the past couple of weeks a decline in the number of people stepping forward to get tested," Mr Abbott said, adding that authorities were now working on strategies and "easy pathways" to boost the number of people being tested.

Texas has conducted an average of just over 28,300 tests a day for the past week, according to Financial Times analysis of Covid Tracking Project data as of August 12, the lowest seven-day average since mid-June and compared with a record rate of 66,400 a day in late July.

Clay Jenkins, the chief elected official for Dallas County, said in a message on Twitter there had been a "roughly 40% decrease" in demand for testing at city- and county-run testing sites, and that these locations were not reaching capacity. "The lines are short and the turnaround times have improved, so if you need testing, please get it," he said.

As of August 12, Texas had confirmed 506,820 coronavirus cases since the pandemic began and 9,034 fatalities related to the disease.

Wall Street wavers after jobless claims data

US stocks ended the day mixed as data showed weekly claims for unemployment aid fell below 1m for the first time in five months.

The S&P 500 fell 0.2 per cent, pressured by losses in energy names and the defensive real estate sector. The index briefly rose above the record closing high it set in February and finished about 0.4 per cent away from that peak.

Le Nasdaq Composite, très technologique, a mieux réussi, gagnant 0,3%. Le Dow Jones Industrial Average a baissé de 0,3 pour cent.

Initial jobless claims remain historically elevated but came in below expectations last week, as businesses continue to slowly emerge from the damage caused by coronavirus. The number of Americans actively collecting unemployment cheques also dropped, hitting levels last seen in early April.

Beyond economic data, investors have held on to hopes that lawmakers in Washington will revive negotiations on a fresh stimulus package.

The yield on the 10-year Treasury note rose 0.03 percentage points to 0.718 per cent, as investors moved out of the debt. The dollar index was down 0.1 per cent.

Only 8 per cent of employees back in NYC offices, survey finds

Moins d'employés sont retournés dans les bureaux de Manhattan que prévu, même avec la ville dans la quatrième phase de sa réouverture, selon une enquête. What's more? employers don't expect offices to be at half capacity until next summer amid the coronavirus pandemic.

Just 8 per cent of employees were back at the office as of mid-August, according to a survey of 146 employers by the Partnership for New York City, a non-profit business group, released on Thursday. That's lower than projections in late May that one in 10 would return to the workplace.

Employers now expect just a little more than a quarter of employees to return to office by the end of 2020 and 54 per cent by next summer. While 28 per cent said they dont know their plans for return to work. The majority of those surveyed had offices in midtown Manhattan and the financial district.

More than three quarters of employers surveyed said the status of the pandemic — the availability of vaccines, infections in autumn and ability to social distance at work — would be the primary factor influencing their decision. Transit safety and the reopening of schools were the other key factors that would affect their plans to return to work.

Notably the survey found employee preference to work from home was the least important factor.

The survey showed thus far the real estate industry has been most aggressive in bringing employees back.

Texas positivity rate drops from record as tests jump by the most in days

Texas conducted the most daily Covid-19 tests in almost a week, prompting a turnround in the state's positivity rate which surged this week and had become the subject of an official investigation.

The state conducted 46,900 coronavirus tests over the past 24 hours, up from a nearly-two-month-low of 34,900 on Wednesday. Of those, 6,755 came back positive, up from 6,200 yesterday.

That resulted in the positivity rate dropping to a one-week low of 16.08 per cent from a record 24.5 per cent on Wednesday.

As of Wednesday, Texas's positivity rate had doubled this month, prompting governor Greg Abbott to announce earlier today an investigation had been launched into why the percentage of people testing positive had risen so much. One probable reason was that fewer people have been coming forward over the past few weeks to be tested, Mr Abbott said, despite "abundant" testing capacity in the state.

The number of fatalities rose by 255, down from a record increase of 324 on Wednesday that took the total number of deaths in the state above 9,000. Texas, with 9,389 fatalities, has the fourth-highest death toll among US states.

US reports biggest daily jump in Covid-19 tests since July

The US reported its biggest daily jump in coronavirus tests in almost three weeks, potentially helping to ease recent concerns about a drop-off in testing at a time when new cases and deaths remain elevated.

More than 880,000 tests were conducted over the past 24 hours, according to Covid Tracking Project, the most since July 24 and up from about 479,000 yesterday.

Most notably, Texas saw its daily number of tests bounce back from recent levels that had been at their lowest since June. The low level of tests is one factor that has spurred a rise in the state's positivity rate to a record 24.5 per cent on Wednesday, prompting governor Greg Abbott to launch an investigation into the data.

Mr Abbott said officials have observed in recent weeks that fewer residents have been coming forward to be tested compared to a month ago.

The US coronavirus death toll rose by 1,163, according to Covid Tracking Project, down from an increase yesterday of 1,503 that was the biggest jump in three months.

Nevada (34) was the only state to report a record daily increase in deaths, according to a Financial Times analysis of Covid Tracking Project data.

A further 51,705 people in the US tested positive for coronavirus over the past 24 hours, down from 56,035 on Wednesday. North Dakota (201) and Hawaii (354) were the only two states to report record daily jumps in infections.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *