Des élèves de niveau A scolarisés à domicile furieux après avoir été laissés sans aucune note


Les élèves de A Level qui n'ont pas obtenu de notes malgré le revirement du gouvernement disent que leur sort est ignoré.

Beaucoup font face à une deuxième année d'attente pour fréquenter l'université ou sont complètement absents.

Après le demi-tour du secrétaire à l'Éducation Gavin Williamson cette semaine, les étudiants sont autorisés à utiliser leurs notes d'évaluation de centre (CAG) – celles présentées comme des résultats prévus par leur propre école ou collège – au lieu des notes ajustées par algorithme qu'ils ont reçues le jour des résultats. .

Mais de nombreux étudiants scolarisés à la maison ou privés n'ont pas de notes prédites parce que les collèges où ils avaient l'intention de classer leurs résultats n'ont pas suffisamment de preuves de leur niveau scolaire.

Cela signifie que beaucoup se sont retrouvés sans note du tout, tandis que certains reprennent des notes disent avoir reçu les mêmes notes que l'année dernière.

Priya Juttla, qui devait reprendre deux niveaux A cette année, a déclaré à l'agence de presse PA: "La situation est assez injuste. Nous avons travaillé dur pendant un an, pourquoi ne devrions-nous pas obtenir les mêmes avantages?"

La jeune femme de 19 ans a déclaré qu'elle n'avait pas obtenu les notes dont elle avait besoin l'année dernière car son père avait la maladie de Parkinson à début précoce et était en mauvaise santé au moment de ses examens.

Elle a passé l'année à travailler de manière indépendante pour obtenir les notes A dont elle avait besoin en mathématiques et en biologie pour étudier la biochimie à l'Imperial ou au King's College, dépensant environ 1000 £ en tuteurs et en frais d'examen.

Ses prédictions Ucas étaient pour As, mais quand elle a obtenu ses résultats jeudi, ils étaient les mêmes que ceux qui lui avaient été donnés l'année dernière.

Mme Juttla, d'Uxbridge, a déclaré: "C'est tellement épuisant. J'ai vraiment poussé et j'étais vraiment déterminée à m'assurer de pouvoir entrer cette année et de répondre à mes offres à l'université.

"Les candidats privés viennent d'être laissés dans le noir tout le temps. Il n'y a vraiment rien eu pour nous, ni aucune information appropriée.

"Tout le monde a fait demi-tour mais pour nous cela ne soulage rien."

Elle doit maintenant passer les examens en octobre et attendre encore un an avant de pouvoir aller à l'université.

On pense qu'il y a environ 20 000 étudiants privés qui auraient passé des examens cette année dans les niveaux A, AS et GCSE.

Ferdaus Abdul, un autre candidat au resit A ​​Level, espérait étudier la médecine mais n'ayant reçu aucune note, a vu son offre ferme chez King's et son assurance de Southampton retirées.

Le jeune de 18 ans a déclaré à PA: "Je suis essentiellement dans un trou noir et il n'y a aucun moyen de sortir. Je n'ai pas de note d'évaluation au centre, et comme je n'en ai pas, j'ai été carrément rejeté. de mon université. Je n'ai nulle part où aller. "

M. Abdul a déclaré qu'il craignait que sa chance d'étudier la médecine ne soit maintenant passée, car certaines institutions stipulent que les candidats doivent avoir réussi leur niveau A dans les trois ans pour être acceptés dans cette matière.

«Je suis dévasté», dit-il. «Je pourrais repasser ces niveaux A en juin prochain, mais je ne pourrai plus postuler à ces cours, alors à quoi cela me sert-il?

"Je pourrais passer par la clairière et finir par faire quelque chose que je n'aime pas et avoir mon espoir de devenir médecin anéanti."

M. Abdul, de Hayes dans l'ouest de Londres, a déclaré qu'il pensait que les étudiants privés étaient une faible priorité pour le gouvernement.

«Ce sont essentiellement des personnes issues de milieux socio-économiques défavorisés et BAME et des choses comme ça qui ont tendance à finir par devoir redéfinir les niveaux A, soit pour ne pas avoir les bonnes notes lors de la première application ou pour des circonstances personnelles», a-t-il déclaré.

"Cela ne leur ferait pas de mal de nous laisser passer à travers les filets. Nous sommes si peu nombreux qu'ils pourraient totalement nous ignorer et personne ne le saurait."

Une candidate de reprise du Grand Manchester, qui a demandé à rester anonyme, a déclaré que ses CAG étaient les mêmes notes qu'elle avait reçues l'année dernière.

"Mon centre l'a justifié en disant qu'il était basé sur ma performance d'il y a un an et sur des candidats externes qu'ils avaient dans leur centre qui ne se sont pas améliorés", a-t-elle déclaré. "J'ai l'impression que c'est injuste."

Le jeune homme de 19 ans, qui espérait étudier le droit, a appelé à une action et à une meilleure communication de la part du gouvernement et d'Ofqual.

«Au moins, reconnaissez notre sort», dit-elle. «Ils ne nous ont pas du tout reconnus, nous essayons constamment de les atteindre mais ils ne nous reconnaissent pas.

"Nous sommes stéréotypés sur la base de performances précédentes et il n'est pas juste de juger l'intelligence des gens sur la base d'autres statistiques."

Recevez les dernières nouvelles de votre région en insérant votre code postal dans l'outil interactif ci-dessous:

Un porte-parole d'Ofqual a déclaré que les personnes sans notes devraient passer des examens à l'automne.

Ils ont ajouté: «Nous avons confirmé plus tôt cet été que les candidats privés, y compris les étudiants scolarisés à domicile, ne pourraient recevoir un résultat que si le responsable du centre, où ils devaient passer leurs examens, était convaincu que leur personnel en avait vu suffisamment une preuve de la réussite de l'élève pour soumettre une note d'évaluation du centre et les inclure dans l'ordre de classement du centre.

«Nous avons également travaillé avec des commissions d'examen pour créer des options alternatives pour les candidats privés dont le centre d'origine peut avoir décidé qu'une note d'évaluation du centre ne pouvait pas être soumise, permettant par la suite aux candidats d'envisager de passer d'un centre à un autre.

"Pour les candidats privés où cela n'a pas été possible, ils pourront passer un examen dans la série d'automne."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *