Élection préliminaire 2020: questions-réponses avec Kate Schwartz, candidate dans le 75e district de Californie


Le comité de rédaction de l'Union-Tribune de San Diego a récemment envoyé une série de questions à Kate Schwartz, une démocrate qui se présente aux élections dans le district de l'Assemblée nationale 75. Voici les questions et ses réponses.

Que peut-on faire de plus pour limiter les dommages financiers et environnementaux du changement climatique et des incendies de forêt en particulier?

Le sud de la Californie a connu les saisons d'incendies les plus intenses jamais enregistrées, provoquées par des températures élevées et une sécheresse prolongée. Au cours de la dernière décennie, notre État a connu 8 des 10 plus grands incendies de son histoire. Pour réduire la taille, l'intensité et les pertes en vies humaines causées par ces incendies, la Californie doit limiter le développement futur dans les zones à haut risque d'incendie. Nous devons prioriser les programmes et les changements de politique, y compris, mais sans s'y limiter, les brûlages dirigés et l'éclaircissage des arbres et des broussailles pour restaurer des habitats de forêt et de broussailles plus sains et plus résilients aux impacts du changement climatique. Nous devons faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu'il adopte également des stratégies de gestion préventive sur les terres fédérales de Californie, comme les forêts nationales.

Cette atténuation des incendies réduit également les risques d'inondations, de dégradation de la qualité de l'eau et de rétention d'eau réduite en vue d'un rejet ultérieur. Un approvisionnement limité en eau provenant de la fonte des neiges dans nos réservoirs et une évaporation accrue due à des températures plus élevées feront grimper le coût de l'eau pour les fermes et les consommateurs.

La Californie doit continuer à faire avancer nos objectifs climatiques de réduction des gaz à effet de serre, de désinvestissement de l'industrie des combustibles fossiles, de décarbonisation de notre économie et d'investissements dans les transports en commun de masse. L'investissement initial dans ces mesures nous permettra de ralentir les effets du changement climatique tout en créant des emplois, ce qui nous donnera une chance d'éviter une catastrophe environnementale et financière projetée. N’est-il pas temps de passer d’une technologie obsolète à l’avenir de l’énergie propre?

La pandémie et tant de personnes travaillant à domicile vous ont-elles poussé à repenser les politiques de logement et de transport? Si c'est le cas, comment?

Oui, le Centre pour l'emploi et l'économie a publié son rapport pour juillet 2020 et note que «le télétravail semble toujours être un élément clé qui empêche le chômage et la condition des revenus de l'État de s'aggraver». Le travail à distance sera la clé de notre avenir et stabilise notre économie.

Alors que pour de nombreuses personnes, le travail à distance se traduit par une vie plus saine en raison de la réduction des heures de trajet, pour d'autres, ce n'est peut-être pas une option. Nous devons reconnaître les avantages potentiels d'un avenir avec un travail à distance accru et moins de véhicules sur la route – pour notre environnement et une meilleure qualité de vie. Cependant, les principes fondamentaux de mes politiques de logement et de transport n'ont pas beaucoup changé.

Nous devons accroître l'accès à des logements abordables en construisant plus densément près des centres économiques et des centres de transport. Même avec plus de personnes travaillant à distance, nous devons encore nous attaquer à notre système de transport désuet pour ceux qui ne peuvent pas travailler à domicile et qui ont besoin d'options de transport fiables et durables.

Cette période nous a appris de précieuses leçons sur les capacités de travail à distance et nous pouvons appliquer ces leçons à la croissance et au développement futurs de l'industrie. Il est essentiel que l'accès à Internet soit élargi pour les communautés rurales et à faible revenu, car nous l'avons vu, c'est une ressource essentielle. L'expansion de l'accès à distance aux soins médicaux doit se poursuivre alors que nous nous efforçons de moderniser notre système de santé et de fournir des soins de santé de qualité à tous les Californiens. Pour aller de l'avant, nous devons développer une infrastructure dans laquelle les résidents peuvent compter sur de multiples options de transport.

Quels changements de politique spécifiques soutenez-vous après des mois de manifestations contre la justice raciale pour améliorer les pratiques d'application de la loi ou l'équité raciale?

Nous avons besoin de services de police et de shérif pour répondre à ce pour quoi ils sont formés: la sécurité publique et la criminalité. J'appuie le recours au personnel des services sociaux, qui est formé pour répondre aux incidents impliquant des crises de santé mentale, l'itinérance et d'autres formes d'urgences que les individus peuvent vivre dans nos communautés, et en supprimant ce fardeau des forces de l'ordre. Les délits et les infractions au code de la route doivent être traités par un personnel non armé correctement formé. Je soutiens fermement le C.R.I.S.E.S. Loi (AB 2054) qui offre des subventions aux organisations locales pour financer des équipes mobiles d'intervention d'urgence psychiatrique et des professionnels des services sociaux pour aider les personnes en situation de crise.

Je suis en faveur d'économiser de l'argent en éliminant l'équipement militaire inutile des arsenaux de la police et en éliminant l'entraînement inutile aux tactiques militaires. Au lieu de cela, nos forces de l'ordre devraient recevoir une formation sur la diversité multiculturelle, les interventions non violentes, les pratiques de désescalade et les compétences en communication.

Que devrait faire de plus l'État pour améliorer l'apprentissage à distance des étudiants et l'éducation du public en général?

La triste réalité est que le système éducatif californien de la maternelle à la 12e année est sous-financé depuis 40 ans. Avant la pandémie, nos écoles travaillaient déjà à l'accès aux soins de santé mentale et au développement social et affectif des élèves. Nos écoles faisaient déjà face à certains des ratios élèves / personnel les plus élevés du pays. Les limitations de l'enseignement en personne, cependant imposantes pour les étudiants, les éducateurs et les parents, étaient une mesure nécessaire pour ralentir la propagation du COVID-19.

Pour limiter les pertes d'apprentissage pendant l'enseignement à distance et améliorer l'éducation publique dans son ensemble, nous devons financer entièrement nos écoles publiques. Cela signifie que les élèves (en particulier les apprenants de langue anglaise, les élèves en éducation spécialisée et les élèves des ménages à faible revenu) fréquenteraient des écoles suffisamment dotées en personnel, offriraient un enrichissement après l'école et pourraient leur fournir les ressources et les conseils nécessaires pour réussir.

Jusqu'à ce que les électeurs approuvent la Prop.15, ou que l'État atteigne une augmentation de nos dépenses par élève au moins au-dessus de la moyenne nationale, le gouverneur peut signer l'AB 1835 et garantir que le financement actuel servira les étudiants auxquels il est destiné. En tant que professionnel de la santé mentale, je crois que nous devrions surveiller et réagir à tout effet psychologique négatif que l'apprentissage à distance a sur les étudiants. L'État ne peut pas contrôler les districts individuels, mais au sein de la législature, pour préparer la réouverture des écoles, nous devons nous assurer qu'ils disposent des fonds nécessaires pour faire face aux tests sur place et aux besoins en équipements de protection personnels, ainsi qu'aux besoins en matière de santé, de sécurité et de santé mentale. leurs étudiants et le personnel du campus.

Les impôts en Californie devraient-ils être augmentés? Si oui, lesquels?

Nous devons accepter deux vérités simultanément: le Californien typique paie déjà beaucoup d’impôts et les finances de notre État ont été dévastées par la pandémie de coronavirus. Nous ne devons pas appliquer de nouvelles taxes sur les travailleurs californiens, sinon nous risquons de plonger nos résidents plus profondément dans la pauvreté ou d’accélérer l’exode de ceux qui ne peuvent pas continuer à payer les impôts de notre État.

En tant que législateur, je chercherai d'abord à réduire les dépenses et à exercer une discipline budgétaire. Cependant, l'avenir économique turbulent et incertain auquel notre État est confronté peut nous obliger à générer de nouveaux revenus, et les élus ont le devoir de veiller à ce que ces nouveaux revenus soient générés de manière progressive plutôt que régressive. La taxe sur l'essence de 2017, par exemple, était une taxe régressive parce qu'elle affectait le plus les Californiens à faible revenu, car ils payaient un pourcentage plus élevé de leurs revenus sur la nouvelle taxe. La proposition 15 de cette année est un exemple d’impôt progressif, car la grande majorité des personnes et des entreprises ne paient pas plus d’impôts, tandis que nous rectifions les conséquences imprévues du fait que les grands propriétaires fonciers commerciaux ne paient pas leur juste part. Alors que la Californie se remet de la pandémie, de telles mesures apporteront les revenus nécessaires pour financer les écoles, investir dans les infrastructures d'énergie renouvelable, réduire les coûts de logement et fournir des soins de santé à tous les résidents.

Quelle est la question la plus importante que nous n'avons pas soulevée et pourquoi?

Notre système de santé est en crise. La pandémie a mis en lumière les insuffisances d’un système de soins de santé fragmenté à but lucratif et la nécessité d’un système de soins de santé universel rationalisé et à payeur unique, qui renforcera les capacités de préparation aux situations d’urgence de notre État. La pandémie a démontré ce qui peut mal tourner avec un système de soins de santé axé sur les employeurs pendant une période de licenciements massifs. Avec un nombre record d'hospitalisations, de nombreux Californiens ont perdu leur couverture de soins de santé. Nous finissons par payer beaucoup plus avec tant de chômeurs qui passent à la couverture Medi-Cal.

Des soins de santé universels permettraient à tous les Californiens d'accéder à des soins de santé de qualité, tout en réduisant les coûts pour notre État et les contribuables. Et peu d'entre nous qui sommes employés peuvent se permettre à la fois nos frais de logement et de soins de santé, qui ont continué leurs augmentations fulgurantes, ainsi que la part accrue des membres des coûts, alors que nos chèques de paie sont restés stagnants. Depuis 1984, les Américains dépensent désormais deux fois plus pour les soins de santé, les coûts de l'assurance maladie ayant augmenté de 740%.

Et bien que moi aussi, comme n'importe qui à Sacramento, je puisse consulter les statistiques des coûts élevés du logement et des soins de santé en Californie, je suis en mesure de relier les visages et les vies à la crise, car je parle chaque jour avec les patients et les familles de ces problèmes. L'itinérance est une crise sociale et sanitaire tragique qui doit être résolue. Je suis dans une position unique pour aider avec des solutions à l'échelle de l'État et régionales, car j'ai dédié ma carrière à l'intersection des problèmes de santé et de services sociaux.

Lisez nos questions-réponses avec l'autre candidat de cette course ci-dessous:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *