La maison (assurance) de l'avenir


Si un incendie se déclare soudainement dans votre maison alors que personne n'est là, les meilleurs scénarios impliquent généralement des choses improbables comme des gicleurs automatiques ou un voisin très fouineur. Les pires scénarios sont presque impensables. Dans les deux cas, certains dommages seront causés.

Mais ça va changer.

Dans la maison connectée, les objets en réseau et Internet se réunissent 24h / 24 et 7j / 7 pour rendre votre maison plus sûre, plus confortable et plus facile à surveiller et à gérer.

AXA travaille d'arrache-pied à l'avant-garde de cette révolution, et nous avons demandé à des experts à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise de peser sur la façon dont ils aident à faire fonctionner ce réseau complexe d'appareils, de plates-formes et de technologies comme la maison du futur, et l'avenir de l'assurance habitation, changez pour le mieux.

Connecter les bots.

Imaginez que l'incendie de la maison ci-dessus commence à la suite d'un brûleur à gaz laissé par erreur dans la cuisine. Si au lieu d'un poêle traditionnel, votre poêle était connecté à Internet, vous seriez averti de l'état du brûleur par le poêle connecté lui-même, via une application et vous pourriez marcher (ou courir) chez vous pour l'éteindre.

Toute cette connectivité nécessiterait un seul protocole, ou «langage»; une plate-forme commune entre cuisinière, routeur Internet, application, smartphone, etc. C'est l'un des principaux défis pour ceux qui travaillent dans le domaine des appareils connectés.

L'un de ces experts est Luc Julia, vice-président du Samsung Strategy and Innovation Center. Avant de rejoindre Samsung, il était l’un des premiers responsables de la création de l’assistant virtuel d’Apple, Siri, il a donc certainement un aperçu pour s’assurer que les différents systèmes et objets fonctionnent ensemble de manière transparente.

Un projet dans lequel il est impliqué, appelé SAMI (Samsung Architecture Multimodal Interactions), est un système capable de connecter différents appareils et de collecter avec succès toutes sortes de données, en temps réel ou historiques, à partir de tout type d'appareil, même ceux qui n'existent pas encore.

Comme Luc a démontré que SAMI est facile à utiliser et hautement interopérable, AXA surveille de près comment SAMI peut aider à faire de la maison connectée une réalité. Après tout, une maison connectée est une maison plus sûre, ce qui se traduit par moins d'accidents (comme les incendies), une baisse des sinistres et une couverture d'assurance plus précise, car les données circulent du client vers l'appareil vers l'assureur et vice versa.

La bonne protection à domicile, maintenant.

Mais qu'en est-il de la surveillance et du contrôle des objets réels dans une maison connectée, de sorte que le feu ne démarre même pas?

Yves Caseau, chef de l'agence numérique d'AXA, était au Consumer Electronics Show (CES) de cette année pour repérer des innovations passionnantes qui peuvent aider AXA à mieux connecter la maison. Il explique pourquoi c'est important:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *