Le pétrole augmente après la baisse des stocks américains, l'optimisme de la reprise économique, Energy News, ET EnergyWorld


Le pétrole augmente après la baisse des stocks américains, optimisme de la reprise économiqueTOKYO, 2 septembre: Les contrats à terme sur le pétrole brut ont augmenté mercredi après un tirage plus que prévu des stocks de brut américain et alors que les données solides des usines américaines ont soulevé l'optimisme d'une reprise économique post-pandémique, stimulant l'appétit pour le risque des investisseurs.

Les contrats à terme sur le Brent ont augmenté de 33 cents à 45,91 $ le baril à 00 h 34 GMT, prolongeant les gains dans un troisième jour.

Les contrats à terme US West Texas Intermediate ont augmenté de 33 cents à 43,09 $, après le gain de 15 cents de la veille.

Les stocks américains de brut ont chuté de 6,4 millions de barils au cours de la semaine précédant le 28 août à environ 501,2 millions de barils, a déclaré l'American Petroleum Institute (API), par rapport aux attentes des analystes pour un tirage de 1,9 million de barils.

Les stocks d'essence ont également baissé de 5,8 millions de barils, plus que les estimations des analystes d'un tirage de 3,0 millions de barils.

Les analystes avaient prévu une sixième baisse hebdomadaire des stocks de brut américain dans un sondage Reuters.

"Un ton positif a également été donné aux espoirs d'une reprise économique rapide suite à des données économiques américaines saines, qui ont augmenté l'appétit pour le risque des investisseurs et propulsé le marché boursier américain et les prix du pétrole", a déclaré Kazuhiko Saito, analyste en chef chez Fujitomi Co.

"En outre, la reprise plus lente que prévu de la production de pétrole aux États-Unis après l'ouragan Laura a soulevé des inquiétudes quant à l'approvisionnement plus serré", a-t-il déclaré.

L'activité manufacturière aux États-Unis s'est accélérée pour atteindre un sommet de plus d'un an et demi en août dans un contexte de flambée des nouvelles commandes, apportant un soutien à Wall Street et aux marchés pétroliers.

La production pétrolière en mer des États-Unis dans le golfe du Mexique a baissé mardi de 525.099 barils par jour, soit 28,4% de la production quotidienne de la région, a rapporté le département américain de l'Intérieur, alors que les sociétés d'énergie ont redémarré plus d'activité à la suite de l'ouragan Laura.

Pourtant, 71 des 643 plates-formes habitées du golfe du Mexique aux États-Unis sont restées évacuées, contre 117 plates-formes de production lundi, a déclaré le régulateur.

Du côté de l'offre mondiale, la production de pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a augmenté d'environ 1 million de barils par jour (bpj) en août, selon une enquête de Reuters.

À partir du 1er mai, l'OPEP et ses alliés, connus sous le nom d'OPEP +, ont réalisé une réduction record de 9,7 millions de b / j, soit 10% de la production mondiale, après que le virus ait détruit un tiers de la demande mondiale. À partir du 1er août, la réduction a été réduite à 7,7 millions de b / j jusqu'en décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *