Lemonade cite des progrès malgré la perte dans son premier rapport public sur les bénéfices


Ce n’est pas une surprise, car la stratégie de l’assureur en démarrage lancé en 2016 a consisté à se concentrer principalement sur la collecte de fonds, puis sur la croissance. À son tour, cette échelle est conçue pour permettre une plus grande portée des produits et la capacité de générer une croissance des revenus, avec des bénéfices à venir. L'équipe de direction de Lemonade a déclaré que la société basée à New York avait fait des progrès à cet égard, même face au COVID-19.

«Nous sommes encouragés par la résilience, notre équipe, notre entreprise et nos activités démontrées au deuxième trimestre», a déclaré le PDG Daniel Schreiber lors du premier appel trimestriel des investisseurs de la société le 12 août.

La startup basée à New York a perdu 21 millions de dollars, soit 1,77 $ par action au deuxième trimestre de 2020, contre 23,1 millions de dollars, ou 2,09 $ par action au deuxième trimestre de 2019.

Dans le même temps, sa prime acquise brute de 35,3 millions de dollars au cours du deuxième trimestre était de 19,3 millions de dollars de plus qu'à la même période il y a un an. De même, la prime émise brute s'est élevée à 46,7 millions de dollars au cours du trimestre, contre 25,4 millions de dollars au deuxième trimestre de 2019. La prime nette souscrite a atteint 40,7 millions de dollars au cours du trimestre, comparativement à 22,7 millions de dollars l'an dernier. La prime acquise nette a dépassé 29 millions de dollars, contre 13,3 millions de dollars au même trimestre de l'année précédente.

Lemonade a vanté des gains importants pour ses clients dans son appel aux investisseurs ainsi que dans sa lettre aux actionnaires. L'assureur a déclaré que sa prime en vigueur s'élevait à 155,1 millions de dollars au deuxième trimestre de 2019, 115% de plus qu'il y a un an. C'est grâce à une augmentation de 84% du nombre de clients d'une année sur l'autre et à une hausse de 17% de la prime par client. L'assureur a déclaré que son nombre de clients était désormais de 814160 à la fin du deuxième trimestre 2020.

COVID-19[feminine

Alors que la pandémie du COVID-19 a nui aux résultats de nombreux assureurs IARD, Lemonade a déclaré que la crise l'avait laissé relativement indemne.

Lemonade a déclaré que les charges d'exploitation totales, hors charges d'ajustement des pertes et pertes, ont augmenté de 12% pour atteindre 30,1 millions de dollars au deuxième trimestre, contre un peu moins de 27 millions de dollars au deuxième trimestre de 2019. L'assureur a déclaré qu'il avait augmenté ses dépenses au cours du trimestre sur la technologie et les frais généraux / administratifs en raison de l'embauche et également d'un plus grand nombre de clients. Cela a été compensé par la baisse des dépenses de vente et de marketing en raison de la pandémie. Dans l'ensemble, Lemonade a déclaré que ses dépenses d'exploitation étaient «légèrement inférieures aux prévisions» pour le trimestre, car elle a retardé de manière proactive les recrutements et réduit les dépenses de croissance, en particulier au début du trimestre, en raison de l'incertitude relative au COVID-19.

Plus tard dans le trimestre, Lemonade a annoncé avoir repris les recrutements accélérés et les investissements de croissance, et s'attend à ce que la tendance se poursuive au deuxième semestre 2019.

«Le quart a eu une fin heureuse…», a déclaré Schreiber.

L'analyste Morgan Stanley a noté que le ratio combiné et la marge bénéficiaire ajustée de la société s'étaient tous deux améliorés plus que prévu et que la pandémie n'avait pas nui aux résultats comme on le craignait initialement.

Lemonade a donné des prévisions pour le troisième trimestre qui incluent une prime en vigueur au 30 septembre de 170 millions de dollars – 175 millions de dollars, une prime acquise brute de 37 millions de dollars à 39 millions de dollars. Les prévisions pour l'année complète comprennent entre 190 et 195 millions de dollars de primes en vigueur au 31 décembre, un chiffre d'affaires de 86 à 88 millions de dollars et une perte de BAIIA ajusté comprise entre 106 et 109 millions de dollars.

Morgan Stanley a déclaré que ces estimations étaient proches de ses prévisions antérieures "mais probablement une déception pour les investisseurs qui espèrent que la solidité des résultats du 2T20 se poursuivra." Dans le même temps, Morgan Stanley a noté que Lemonade déplacera les économies de son ralentissement des dépenses au T2 vers des investissements de croissance pour le second semestre.

Dans l'ensemble, Morgan Stanley a déclaré que Lemonade était bien positionnée pour l'augmentation de la technologie numérique à la lumière de la pandémie en cours.

"La pandémie a accéléré la numérisation dans de nombreux aspects de la vie, y compris l'assurance, rendant l'offre purement directe de Lemonade encore plus attrayante", a déclaré Morgan Stanley.

Les assurés de Lemonade choisissent souvent une clause de restitution lors de leur inscription, exigeant qu'un pourcentage de l'argent restant soit donné à une cause ou à une organisation à but non lucratif de leur choix. L'assureur a noté dans sa lettre aux actionnaires que le remboursement de 2020 a dépassé 1,1 million de dollars (plus que les trois années précédentes combinées) et a été donné à 34 organisations à but non lucratif.

L'introduction en bourse de Lemonade a levé 308 millions de dollars le 2 juillet, dépassant largement les attentes des analystes. Le cours de son action a grimpé ce jour-là de près de 140%, clôturant à 69,41 $. Bien que le prix ait légèrement baissé depuis lors, il a clôturé à 63,22 $ à la fin de la négociation le 14 août, en hausse de près de 6,7% et toujours nettement supérieur à sa fourchette cible initiale d'introduction en bourse de 23 $ à 26 $ par action.

Source: Limonade

L'actualité la plus importante de l'assurance, dans votre boîte de réception chaque jour ouvrable.

Recevez la newsletter de confiance du secteur de l'assurance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *