Les bénéfices de BNP Paribas baissent moins que prévu


Les opérations de trading de BNP Paribas SA ont enregistré une nouvelle bonne performance au troisième trimestre, aidant les bénéfices à baisser moins que prévu malgré des provisions plus élevées contre les pertes potentielles des emprunteurs.

La première banque française cotée en actifs a rejoint d'autres pairs européens qui ont également affiché des résultats meilleurs que prévu et de bonnes performances de leurs activités de trading.

Les revenus des marchés mondiaux ont augmenté de près de 32% sur un an, avec des revenus fixes en hausse de 36%, a déclaré la BNP mardi.

La performance des opérations de trading a permis au chiffre d'affaires de rester à peu près stable à 10,89 milliards d'euros (12,68 milliards de dollars). Ceci, combiné à la baisse des coûts d'exploitation, a conduit à une baisse du bénéfice net de seulement 2,3% à 1,89 milliard d'euros, dépassant les attentes des analystes.

La BNP, l'une des plus grandes banques européennes, a mis de côté 1,25 milliard d'euros pour d'éventuelles pertes sur prêts. C'est 47% de plus qu'à la même période l'an dernier, mais moins que ce qu'il a stocké au deuxième trimestre.

La banque semble mieux naviguer dans la pandémie de coronavirus qu'elle ne l'avait prévu, avec des bénéfices au cours des neuf premiers mois en avance sur les orientations qu'elle a données pour l'année complète, à savoir une baisse du bénéfice net comprise entre 15% et 20%.

Le ratio de fonds propres core Tier 1 de BNP – une mesure clé de la solidité du capital – était de 12,6% à la fin septembre, contre 12,4% en juin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *