Les loyers des bureaux à Singapour baissent au troisième trimestre, les locataires recherchant des renouvellements à court terme, Property News & Top Stories


Le marché de la location de bureaux de catégorie A s'est pratiquement arrêté pendant la période des disjoncteurs et est resté dans le marasme depuis, a noté hier un rapport.

Le loyer des locaux du Central Business District a chuté de 5,1% au troisième trimestre à 9,84 $ le pied carré par mois au milieu de la pire récession jamais enregistrée.

Les locataires ressentent également le pincement, compte tenu de l'incertitude commerciale, ceux qui sont confrontés à l'expiration immédiate du bail et recherchent des renouvellements à court terme.

Il peut y avoir plus de douleur à venir alors que les entreprises mènent des études pour déterminer leurs futurs besoins de bureau, avec beaucoup d'espace de bureau sous-utilisé alors que le travail à domicile reste le défaut pendant la pandémie.

«Dans l'immédiat ou le court terme, le marché s'attend à ce qu'une fraction de l'espace soit rendue vacante lorsque les occupants renouvellent leurs baux», a déclaré le rapport Cushman & Wakefield (C&W).

Néanmoins, certains espaces vacants sont repris par d'autres occupants qui «saisissent l'opportunité de louer des espaces prime à des tarifs locatifs plus attractifs», a-t-il ajouté.

Par exemple, QBE Insurance déménage à Guoco Tower et occupe 31 000 pieds carrés libérés par Grab, qui déménage dans un nord. Et Amazon loue 90000 pieds carrés sur trois étages à Asia Square Tower 1 que Citi abandonne.

M. Mark Lampard, directeur exécutif de C&W et responsable de la location commerciale à Singapour et de la représentation régionale des locataires, a déclaré que permettre à la moitié de la main-d'œuvre d'une organisation de retourner au bureau change la donne, car cela donne aux entreprises une «masse critique» pour évaluer leur modèle d'agilité .

"Jusqu'à présent, les entreprises n'étaient pas prêtes à prendre des décisions car personne n'était au bureau. Le marché a franchi le premier pas dans le retour à la liquidité, poussé par les entreprises qui recherchent des exigences plus réduites et renoncent à l'espace", a-t-il déclaré.

Un développement positif se présente sous la forme de l'expansion des entreprises technologiques chinoises à Singapour en raison des tensions géopolitiques, selon le rapport. Par exemple, ByteDance prévoit de faire de Singapour son centre régional pour son expansion dans le reste de l'Asie et a demandé une licence pour exploiter une banque numérique ici.

De même, Tencent a choisi Singapour comme plaque tournante régionale et prévoit d'ouvrir un nouveau bureau.

Un autre point positif est le réaménagement à venir de la tour AXA et de la tour Fuji Xerox l'année prochaine. Cela déplacera environ un million de pieds carrés d'espace de bureau, a déclaré C&W.

Il peut y avoir plus de douleur à venir alors que les entreprises mènent des études pour déterminer leurs futurs besoins de bureau, avec beaucoup d'espace de bureau sous-utilisé alors que le travail à domicile reste la valeur par défaut pendant la pandémie.

Il estime qu'il y a eu 350 000 pieds carrés de nouveaux baux et d'agrandissements de bureaux par des entreprises de technologie depuis le début de l'année. C&W prévoit que l'adoption par les entreprises de technologie passera de 400 000 pieds carrés à 500 000 pieds carrés l'année prochaine.

Néanmoins, le marché des bureaux de Singapour entre dans le quatrième trimestre avec "des défis importants", a-t-il noté. À court et moyen terme, la prévalence du personnel travaillant à domicile devrait rester généralisée. Le secteur des bureaux sera également remodelé par l'augmentation de la tendance au télétravail en raison des impacts structurels, qui affecteront la demande de location dans les 12 à 18 prochains mois.

En outre, il y a eu une augmentation des réductions d'effectifs en raison de la récession, un certain nombre d'entreprises telles que les banques abandonnant de l'espace. En conséquence, la variation des loyers sur une année complète devrait encore chuter de 10% cette année, avec une nouvelle baisse attendue l'année prochaine, a déclaré C&W.

Dans l'ensemble, la pression à la baisse de la récession et une période prolongée de travail à domicile ont entraîné une réduction nette de l'utilisation des bureaux, a déclaré M. Lampard.

LES TEMPS DES AFFAIRES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *