Les propriétaires-exploitants demandent l'application de la réglementation des courtiers par le DOT


Les propriétaires-exploitants ont intensifié leur lutte pour une plus grande transparence des courtiers en demandant officiellement à l'administration Trump d'imposer des amendes aux courtiers pour non-conformité.

«Les courtiers ont délibérément contourné les réglementations fédérales en matière de transparence depuis des décennies», a déclaré Todd Spencer, président et chef de la direction de la Owner-Operator Independent Drivers Association (OOIDA). «Nous ne pensons certainement pas que s’exempter de la réglementation fédérale est légal, mais c’est précisément ce qui se passe. Cela doit s'arrêter.

Une source familière avec le sujet s'exprimant sur le fond a déclaré à FreightWaves que l'administrateur par intérim de la Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA), Jim Mullen, devait rencontrer des responsables de la Maison Blanche pour discuter de la question le 20 mai. Le Département américain des transports (DOT) n'a pas fait répondre immédiatement pour confirmer la réunion.

Dans une lettre du 19 mai adressée à Mullen et à la secrétaire du DOT, Elaine Chao, OOIDA a demandé à la FMCSA deux dispositions: exiger des courtiers qu'ils fournissent automatiquement une copie électronique de chaque enregistrement de transaction dans les 48 heures suivant l'achèvement du service; et interdire aux courtiers «d'inclure toute disposition dans leurs contrats qui oblige un transporteur à renoncer à ses droits d'accès aux enregistrements de transaction comme l'exige 49 CFR §371.3.»

OOIDA a fait une demande similaire aux 535 membres du Congrès au début du mois. Dans sa pétition adressée au DOT et à la FMCSA, l'OOIDA demande également à l'administration de renforcer ses mesures d'application.

«Afin de dissuader les courtiers de contourner sciemment ces réglementations, la FMCSA doit imposer et appliquer un système d'amende structuré qui pénaliserait la non-conformité», indique la lettre.

«En outre, la FMCSA doit suspendre ou révoquer l'autorité des courtiers sans scrupules qui présentent un schéma de non-conformité. Nous pensons que cela améliorerait la transparence entre les courtiers et les transporteurs »comme le prévoit la loi. Avec des tarifs en baisse, de nombreux camionneurs craignent d'être les seuls à ressentir la douleur – ou du moins à ressentir une part disproportionnée de la douleur. Cela ne changera pas tant que les régulateurs fédéraux n'auront pas amélioré et mis en application les règlements sur la transparence des courtiers. »

OOIDA a souligné dans la pétition qu'il a «longtemps insisté» pour une plus grande transparence des courtiers. Cependant, la pression à la baisse sur les taux exercée par les effets du COVID-19 a conduit les propriétaires-exploitants à porter leur cas à Washington, D.C., y compris une manifestation en cours en vue de la Maison Blanche qui a attiré l'attention du président Donald Trump.

La Transportation Intermediaries Association (TIA), qui représente les courtiers, nie les allégations de prix abusifs – l'une des allégations des manifestants – soulignant qu '«il n'y a tout simplement pas assez de fret pour soutenir tous les transporteurs», a déclaré Robert, président et PDG de TIA. Voltmann a affirmé. À la suite du récent tweet du président Trump alléguant une augmentation des prix des courtiers, TIA a déclaré qu'elle était disposée à discuter formellement de la situation avec l'administration.

Dans les mesures de performance du premier trimestre publiées le 18 mai, TIA a déclaré que les expéditions totales des courtiers et des 3PL des membres avaient diminué de 3,4% à 1,33 million par rapport à la même période en 2019. Les revenus totaux ont diminué de 8,5% à 2,6 millions de dollars et les marges brutes de 17,5%. à 15,8%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *