Mise à jour sur les coronavirus: l'épidémie pourrait culminer à la mi-février ou à la fin février, selon le plus grand épidémiologiste chinois; Lotte Duty Free s'engage à soutenir les efforts de secours de la Croix-Rouge coréenne – The Moodie Davitt Report


Chine

Le point d'inflexion (dans ce cas, le pic) de l'épidémie de coronavirus ne peut pas être prévu, mais il peut culminer à la mi-février ou à la fin février, selon le meilleur épidémiologiste chinois Zhong Nanshan (Source: Global Times)

Chine

Le rapport Moodie Davitt doit reverser 100% des fonds publicitaires d'un eZine prévu depuis longtemps sur le spectaculaire nouvel aéroport international de Daxing à l'effort de secours des coronavirus de Wuhan.

L'eZine (qui fait partie de notre célèbre série Spotlight), publié plus tard ce mois-ci, présente une couverture exclusive sur place par Martin Moodie de la nouvelle passerelle de Pékin et des entretiens avec des acteurs de premier plan tels que China Duty Free Group, Lagardère Travel Retail, Plaza Premium Group et d'autres. .

Le rapport Moodie Davitt est en discussion avec China Duty Free Group pour trouver une source appropriée pour les fonds et fera bientôt une nouvelle annonce.

Lire l'histoire complète ici

International

La Tax Free World Association (TFWA) et la Asia Pacific Travel Retail Association (APTRA) déclarent qu'elles poursuivent leurs préparatifs pour la TFWA Asia Pacific Exhibition & Conference à Singapour du 10 au 14 mai dans le contexte de l'épidémie de coronavirus. Au début de mars, le comité de gestion de TFWA discutera de la dernière situation «en vue de progresser dans le meilleur intérêt de notre industrie».

Dans une déclaration commune, TFWA et APTRA ont déclaré qu'ils «travaillaient en étroite collaboration avec leurs membres dans les détaillants, les marques, les aéroports, les services de restauration et les opérateurs en vol pour surveiller et évaluer la situation en évolution rapide causée par l'épidémie de nouveau coronavirus. Les deux associations travaillent ensemble pour évaluer la situation à mesure qu'elle évolue afin de fournir le soutien le plus précieux possible à l'industrie, en particulier aux entreprises de la région Asie-Pacifique ».

Le président de la TFWA, Alain Maingreaud, a déclaré: «Nos premières pensées doivent être adressées aux victimes de cette épidémie, ainsi qu'aux individus et aux entreprises les plus touchés. Nous tous à TFWA sommes aux côtés de nos collègues et partenaires en Chine et en Asie-Pacifique, où l'impact de la situation actuelle a été ressenti le plus profondément. Nos amis d'APTRA et nous-mêmes sommes en contact permanent pour partager des informations sur les nouveaux développements et évaluer comment notre industrie est affectée. »

Le président d'APTRA, Grant Fleming, a déclaré: «Les mesures actuelles sur les restrictions de voyage et les fermetures récentes de magasins dans certains endroits sont des précautions raisonnables pour aider à limiter la propagation du virus et, bien qu'elles soient douloureuses sur le plan commercial à court terme, nous soutenons sans réserve ces stratégies d'atténuation. pour le bénéfice à long terme de l'industrie. La santé et la sécurité des employés et des clients est une priorité absolue.

«L'Asie-Pacifique est incontestablement résiliente et ingénieuse et il existe une analyse avérée du rebond des crises précédentes, comme le SRAS ou le krach financier mondial de 2008-2009. Il y a des points positifs sous-jacents à long terme, l'IATA signalant un afflux de 450 millions de passagers aériens chinois supplémentaires au cours des dix dernières années et une analyse selon laquelle la Chine deviendra le plus grand marché de l'aviation au cours des cinq prochaines années, dans le cadre d'une croissance à long terme prévue pour livrer 1 milliards de nouveaux passagers d'ici 2037, à 1,6 milliard. Lorsque les touristes chinois recommenceront à voyager à leur rythme, ce qu'ils feront, nous devrions nous attendre à un retour à la croissance commerciale avec la même vigueur et l'énergie que nous avons vues face à d'autres vents contraires. Nous sommes, après tout, une région qui prospère grâce à des changements rapides. »

Concernant les plans de l’événement de Singapour, Maingreaud a déclaré: «Nous sommes bien entendu pleinement conscients de l’impact négatif de la crise actuelle sur les membres de la TFWA et ceux de l’APTRA. Cependant, nous continuons de préparer notre événement à Singapour, qui est le principal rassemblement annuel de notre industrie en Asie-Pacifique. Le conseil d'administration et l'équipe de TFWA sont en contact permanent avec nos partenaires à Singapour ainsi qu'avec les autorités gouvernementales et surveillent la situation de très près. Le comité de gestion du TFWA se réunira comme prévu au début du mois de mars et fera le point sur la situation à ce moment-là, en vue d'avancer dans le meilleur intérêt de notre industrie. »

Fleming a ajouté: «Nous soutenons les plans de TFWA pour l'événement de Singapour en mai – un rendez-vous crucial dans le calendrier de l'industrie. Ce sera une occasion importante de discuter de la façon dont nous allons rebondir après ce qui a été, pour tous nos membres, un début d'année exceptionnellement difficile. »

Thaïlande

Navire de croisière de Holland America Line Westerdam ne sera pas autorisé à accoster en Thaïlande, selon les médias.

Le navire naviguait vers le port de Laem Chabang près de Bangkok avant son arrivée le 13 février, mais le ministre thaïlandais de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, aurait désormais déclaré: «J'ai donné des ordres. L'autorisation d'accoster a été refusée. »

«Nous avons connaissance des rapports concernant le statut des WesterdamL’appel de Laem Chabang (Bangkok), Thaïlande », a déclaré un communiqué de Holland America Line. "Nous travaillons activement (sur) cette question et fournirons une mise à jour lorsque cela sera possible."

La compagnie de croisière a réitéré que le navire n'était pas en quarantaine et qu'aucun invité ne serait infecté par le coronavirus.

Corée du Sud

Lotte Duty Free doit faire don de 300 millions de KRW (254 000 $ US) aux efforts de la Croix-Rouge coréenne pour soutenir les communautés touchées par le coronavirus. La société a déclaré que l'argent qui devait être dépensé pour une célébration du 40e anniversaire le 14 février avait été détourné pour aider les résidents de Wuhan ainsi que les enfants vulnérables en Corée.

La Croix-Rouge coréenne apporte son aide aux familles en Chine et à Wuhan en particulier.

En outre, des kits d'hygiène seront fournis pour protéger la santé des enfants coréens en âge de fréquenter l'école élémentaire et à faible immunité.

Cliquez ici pour l'histoire entière.

Chine

Foreo a rejoint la lutte contre l'épidémie de coronavirus en faisant don de 2 500 combinaisons de protection à trois hôpitaux de la province du Hubei. En savoir plus ici

Chine

Les médias publics Global Times rapportent que le nombre de morts a maintenant dépassé les 1 000, atteignant 1 018. Il y a eu 108 décès supplémentaires et 2 478 nouveaux cas confirmés de coronavirus en Chine continentale, le nombre de personnes infectées étant désormais de 42 648 en Chine continentale et de 43 112 dans le monde.

La dernière ampleur de l'épidémie à 8 h 33 (GMT) le 11 février, selon l'Université John Hopkins (cliquez pour agrandir)

Thaïlande

Le navire Holland America Line Westerdam navigue vers le port de Laem Chabang près de Bangkok et y accostera le 13 février.

La croisière devait se terminer à Yokohama le 15 février après avoir appelé dans cinq autres destinations japonaises, mais, comme indiqué le 7 février, les autorités ont refusé de laisser le navire accoster dans les ports japonais en raison de cas suspects de coronavirus à bord.

Holland America Line a déclaré dans un communiqué: «Les passagers à bord continuent d'être en sécurité et bien soignés. Le navire n'est pas en quarantaine et nous n'avons aucune raison de croire qu'il y a des cas de coronavirus à bord malgré les informations des médias. »

La compagnie de croisière a ajouté que tous les passagers recevront un remboursement complet et que la croisière du 15 février Westerdam a été annulé.

Comme indiqué, Adrian Pittaway, responsable du commerce de détail chez MSC Cruises, avait averti de l'impact de l'épidémie de coronavirus sur l'industrie chinoise de la vente au détail de croisières. «Nous devons prêter attention à l'effet significatif que cela aura pour nous dans le secteur de la croisière au détail. Depuis la semaine dernière, l'intégralité du marché chinois des croisières à l'étranger a été suspendu et il n'y a actuellement aucune croisière opérant depuis la Chine », a-t-il déclaré.

Chine / International

Selon l'analyste OAG, les deux tiers des capacités internationales à destination et en provenance de la Chine ont été annulées à la suite de l'épidémie de coronavirus. En moins de quatre semaines, le nombre de sièges internationaux hebdomadaires opérés depuis la Chine a diminué de quelque 1,4 million de sièges depuis la semaine commençant le 20 janvier, comme le souligne le tableau ci-dessous du BVG. "En termes comparatifs, cette réduction de capacité est supérieure à la totalité de la capacité internationale prévue prévue depuis la France cette semaine", a déclaré OAG.

L'impact au Japon a également été grave, selon l'analyste, avec une capacité de transport aérien prévue en baisse d'environ 200 000 par semaine par rapport à la semaine du 20 janvier; une baisse de capacité de 60% en quatre semaines.

Pour l'avenir, OAG s'attend à ce que la capacité internationale de la Chine «diminue à nouveau au cours des prochains jours, mais que nous ayons connu la pire des coupures, les compagnies aériennes ayant réagi rapidement au virus».

L'analyste a conclu: "En fin de compte, nous savons par des événements antérieurs de cette nature que la capacité et la demande reviendront rapidement, mais les chiffres sont certainement parmi les plus dramatiques que nous ayons jamais vus sur un marché."

Japon

Les médias audiovisuels japonais NHK World signalent 60 autres cas de passagers positifs pour le coronavirus à bord d'un bateau de croisière Diamond Princess à Yokohama, au Japon, portant le total à environ 130.

Plus de 3 700 passagers et membres d'équipage ont été mis en quarantaine depuis le 3 février.

Chine

À minuit, heure de Beijing, le 9 février, 97 nouveaux décès et 3 062 nouveaux cas confirmés d'infection à coronavirus avaient été signalés sur le continent chinois au cours des dernières 24 heures. Le nombre total de cas sur le continent a atteint 40 171, avec 908 décès. (Source: Global Times)

Fermetures temporaires de magasins de voyage clés en raison de la crise des coronavirus

  • 26 janvier: China Duty Free Group ferme son magasin hors taxes le plus fréquenté, le centre commercial cdf à Haitang Bay, Sanya. Pour de nombreux fournisseurs de produits de beauté, il s'agit de leur plus grande porte de magasin de voyage au monde.
  • 3 février: Lotte Duty Free ferme son magasin du centre-ville de Jeju pour empêcher la propagation du coronavirus au niveau national. Le magasin a repris ses activités le 7 février.
  • 3 février: Le Shilla Duty Free ferme ses magasins du centre-ville de Séoul et de Jeju. Ces derniers ont rouvert le 7 février.
  • 6 février: le groupe DFS suspend ses activités dans ses sept magasins à Macao du 6 au 19 février inclus, avec une réouverture prévue le 20 février.
  • 7 février: Lotte Duty Free annonce la fermeture temporaire de son magasin phare de Seoul Myeong-dong après que la 23e patiente infectée par le coronavirus du pays (alors une voyageuse chinoise de Wuhan) avait visité le grand magasin Lotte sur le même site. Le magasin a rouvert le 10 février.
  • 8 février: DFS ferme T Galleria par DFS, Hong Kong à Tsim Sha Tsui East; et Hong Kong T Galleria Beauty par DFS, Moko du 8 au 29 février.

Source: Moodie Davitt Business Intelligence Unit

Chine (Hong Kong et Macao)

Contacté par le rapport Moodie Davitt au sujet des dernières fermetures de magasins à Hong Kong, DFS a déclaré dans un communiqué: «Dans nos efforts continus pour protéger nos employés et nos clients dans l'environnement de santé actuel et pour freiner la propagation du coronavirus, nous avons fait la décision de fermer temporairement deux de nos magasins à Hong Kong – à savoir T Galleria by DFS, Tsimshatsui East et T Galleria Beauty by DFS Moko – jusqu'à fin février.

T Galleria Beauty by DFS Moko est l'un des neuf magasins DFS fermés temporairement en raison de la crise (Photo: DFS)

«Il s'agit d'une étape purement préventive qui nous permettra de concentrer nos ressources et nos efforts sur une empreinte de magasin réduite tout en équilibrant la nécessité de continuer à servir nos clients. À ce jour, il n'y a eu aucun cas de coronavirus dans aucun de nos magasins et nous continuerons à prendre toutes les précautions nécessaires pour garantir que nos magasins restent des environnements hygiéniques et sûrs pour tous.

«Nous sommes impatients de servir les clients de nos magasins T Galleria by DFS, Canton Road ou T Galleria Beauty by DFS, Causeway Bay, qui restent ouverts comme d'habitude, ou via notre service Click and Collect sur dfs.com.

«Nous nous excusons pour la gêne occasionnée à nos clients fidèles lors de la fermeture temporaire de deux de nos magasins. Nous continuerons de suivre de près la situation et nous espérons pouvoir rouvrir le plus rapidement possible. »

Commentant la fermeture antérieure des magasins de Macao, DFS a déclaré: «En outre, pour s'aligner sur la direction du directeur général de la recherche et du sauvetage de Macao afin d'éviter une nouvelle contagion du coronavirus, tous les magasins DFS de Macao seront fermés jusqu'au 19 février inclus. Les opérations du casino et les lieux de divertissement ont également été priés de fermer au cours de cette période. Nous reprendrons nos activités normales à Macao le 20 février. »

International

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a averti "nous ne voyons peut-être que la pointe de l'iceberg" et que tous les pays "doivent utiliser la fenêtre d'opportunité" pour contenir la propagation du virus.

Ghebreyesus a fait les commentaires d'une équipe d'experts de l'OMS qui s'est rendue en Chine pour enquêter sur l'épidémie.

«Je réitère mon appel au calme. Je réitère mon appel à la solidarité – solidarité humaine, financière et scientifique. Toute rupture de solidarité est une victoire pour le virus », a-t-il ajouté.

La dernière ampleur de l'épidémie à 9h13 (GMT) le 10 février, selon l'Université John Hopkins (cliquez pour agrandir)

Chine (Hong Kong et Macao)

Hier, DFS a suspendu ses opérations dans deux magasins à Hong Kong pour compléter les sept magasins fermés temporairement à Macao jeudi.

Les mesures ont été prises à la suite d'un effondrement du tourisme dans les deux endroits.

DFS informe les consommateurs chinois des fermetures de deux magasins à Hong Kong

DFS a fermé T Galleria by DFS, Hong Kong à Tsim Sha Tsui East; et Hong Kong T Galleria Beauty par DFS, Moko du 8 au 29 février.

Plus tôt, le détaillant a suspendu ses opérations à Macao du 6 au 19 février inclus, avec une réouverture prévue le 20 février.

Les magasins de Macao sont:

  • T Galleria Beauty by DFS, Macao, Wynn Palace
  • T Galleria Beauty par DFS, Macau World Galaxy Macau
  • T Galleria Beauty par DFS, Macau
  • T Galleria Beauty par DFS, Macau, MGM Macau
  • T Galleria By DFS, City of Dreams, Macao
  • T Galleria par DFS, Macau, Four Seasons
  • Studio City Macau at T Galleria par DFS

DFS a également ajusté ses heures de négociation dans de nombreux magasins dans le monde pour refléter une réduction considérable des échanges.

Du 28 janvier au 29 février, ses T Gallerias à Canton Road et Causeway Bay se négocient de 11h00 à 20h00 uniquement.

Des heures similaires sont en place à T Gallerias à Bali et au Cambodge. À Sydney, la T Galleria est ouverte de 11h00 à 19h00; à Singapour, le magasin du centre-ville se négocie de 12h00 à 20h00. Le T Galleria by DFS à Auckland est ouvert de 11h00 à 20h00.

DFS a mis en place des contrôles d'hygiène stricts dans ses magasins pour assurer la sécurité du personnel et des clients. La désinfection et le nettoyage sont effectués quotidiennement; tandis que tous les comptoirs T Galleria by DFS à Hong Kong sont équipés de solutions de désinfection à utiliser à tout moment de la journée.

Chaque employé de T Galleria by DFS à Hong Kong doit prendre sa température avant de commencer son quart de travail et porter un masque tout en servant les clients.

En tant que plus grand salon de beauté de Hong Kong, le magasin Hong Kong T Galleria Canton Road de DFS a temporairement suspendu ses services de test de produits. Les consultants en beauté se désinfectent les mains avec de l'alcool avant et après avoir reçu des clients.

Chine (Hong Kong)

Travel Blue, le fournisseur à croissance rapide de produits liés au voyage tels que des oreillers et des adaptateurs, a obtenu et donné à la Chine 100 000 masques chirurgicaux avec l'aide de son bureau polonais. La société a déclaré qu'elle était déterminée à offrir des voyages sûrs et agréables à tous, que ce soit d'un pays à l'autre ou du lieu de travail au domicile.

Chine (Hong Kong)

Le ministère de la Santé de Hong Kong a levé la quarantaine de Dream Cruises » World Dream bateau de croisière, qui est amarré au terminal de croisière de Kai Tak depuis mercredi dernier. Cette décision a été prise après que les membres d'équipage et les passagers ont été autorisés après des tests de dépistage du virus.

Dream Cruises a annoncé la suspension des opérations de World Dream jusqu'à nouvel ordre, en vigueur immédiatement.

La compagnie de croisière a déclaré dans un communiqué: «Dream Cruises est heureuse d'annoncer que le ministère de la Santé a confirmé que tous les invités et l'équipage à bord World Dream ont passé des tests de santé et des contrôles de température approfondis, et tous les échantillons prélevés sur les 1814 membres d'équipage ont été testés négatifs pour le nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV).

"Invités à bord World Dream ont été autorisés à débarquer du navire cet après-midi et Dream Cruises organisera le transport par navette et aidera les clients internationaux à se loger gratuitement à l'hôtel et à réserver à nouveau les arrangements de voyage. »

"Dream Cruises voudrait également exprimer sa gratitude au gouvernement de Hong Kong pour son dévouement à la protection de la santé et du bien-être de nos passagers et de la population de Hong Kong, et voudrait également remercier tous les officiers et l'équipage de World Dream pour le travail acharné, le professionnalisme et les soins qu'ils ont prodigués en cette période extrêmement difficile. Dream Cruises tient à réaffirmer qu'elle maintient les normes d'hygiène et d'assainissement préventives les plus élevées à bord de sa flotte et s'engage à assurer la santé de tous les passagers et de l'équipage. »

Ailleurs, une quarantaine reste en place pour 3 700 personnes à bord d'un navire de croisière Diamond Princess à Yokohama, au Japon, où 61 ont été testés positifs pour le nouveau coronavirus.

Cambodge

Un titre brillant dans les médias d’actualité d’Asie-Pacifique Le diplomate (faisant référence au roman de l’auteur colombien Gabriel García Márquez, Love in the Time of Cholera), illustre parfaitement le soutien du Cambodge à la Chine.

L’entreprise cambodgienne du China Duty Free Group (CDFG) a fait don de 20 000 masques indispensables à la ville de Wuhan pour aider à freiner la propagation du coronavirus. Globuy, la plateforme WeChat de shopping de voyages en Chine, partenaire du rapport Moodie Davitt, a annoncé aujourd'hui cette initiative. Il a salué Kira Pina, une employée de CDFG au Cambodge, qui a personnellement passé cinq jours à se procurer les masques à partir de divers endroits, dont la Thaïlande. CDFG possède trois magasins au centre-ville au Cambodge, à Phnom Penh, Siem Reap et Sihanoukville.

À notre demande, Globuy a également publié la nouvelle du rapport Moodie Davitt selon laquelle King Power International Group en Thaïlande reste ouvert aux affaires.

Le Cambodge a été extrêmement favorable à la Chine tout au long de l'épidémie. Le Premier ministre Hun Sen est arrivé à Pékin mercredi dernier, donnant un vote public de confiance dans la capacité de la Chine à contrôler l'épidémie.

Singapour

Ce court clip envoyé par un lecteur hier souligne à quel point l'aéroport de Changi est devenu silencieux alors que l'épidémie de coronavirus pèse sur le trafic passagers.

(intégré) https://www.youtube.com/watch?v=lVCPxNfP3-A (/ intégré)

Chine

Le bilan des décès dus à la nouvelle éclosion de coronavirus a maintenant dépassé la crise sanitaire du SRAS de 2002-2003. Les médias chinois contrôlés par l'État, Global Times, ont annoncé aujourd'hui que 811 décès avaient été enregistrés sur le continent chinois à 20 heures hier. Il y a eu deux autres décès à l'étranger. Le SRAS a tué 774 personnes, mais la mortalité a été répartie dans 24 pays. Hier, 89 nouveaux décès ont été signalés en Chine continentale avec 2 656 nouveaux cas confirmés.

Asie-Pacifique

Stefano Baronci, directeur général de l’Airports Council International (ACI) Asia-Pacific, a publié aujourd’hui un aperçu clair de l’impact de la flambée de coronavirus sur l’aviation, les aéroports et le tourisme.

Voici quelques-unes de ses principales observations (et cliquez ici pour l'histoire complète):

– Étant donné que la Chine est la deuxième économie mondiale, l'épidémie de coronavirus semble certaine d'avoir un effet significatif sur l'économie mondiale pendant au moins un quart ou deux. L’impact du SRAS en 2003 a été estimé à une perte économique mondiale d’environ 40 à 50 milliards de dollars américains et, à cette époque, la Chine n’était que la septième économie mondiale.

– Cependant, étant donné que la part du PIB de la Chine de 17% dans le monde en 2019 était quatre fois plus élevée qu'en 2003 et avec des cas confirmés plus du double du total du SRAS (au 7 février), l'épidémie de coronavirus pourrait coûter à l'économie mondiale bien au-dessus des États-Unis. 300 milliards de dollars.

– L'impact sur le trafic aérien des passagers dans la région Asie-Pacifique sera certainement aigu au premier trimestre 2020. Selon les données de l'OACI, l'histoire montre que le SRAS a eu l'impact le plus grave sur le trafic. Au plus fort de l'épidémie (mai 2003), les RPK mensuels des compagnies aériennes d'Asie-Pacifique étaient de -35% inférieurs à leurs niveaux d'avant la crise. Dans l'ensemble, en 2003, les compagnies aériennes d'Asie-Pacifique ont perdu 8% des RPK annuels et 6 milliards de dollars de revenus. Nous pouvons probablement nous attendre à un impact beaucoup plus important sur le trafic cette fois.

Stefano Baronci: «L'impact sur le trafic aérien des passagers dans la région Asie-Pacifique sera certainement aigu au premier trimestre 2020»

– En 2003, le nombre total de passagers transitant par les aéroports chinois s'élevait à environ 187 millions contre 1,26 milliard de passagers traités par les aéroports chinois en 2018. Notamment, le volume de passagers internationaux est passé de 50 à 114 millions sur la même période (croissance moyenne annuelle de + 9,6%) le segment qui sera le plus touché par l'interdiction du transport aérien.

– L’OACI estime également que le réduction de la capacité des sièges en février et mars par rapport à 2019 sera d'environ -35% pour les transporteurs nationaux chinois et de -75-83% pour les transporteurs étrangers. En termes absolus, la réduction du trafic passagers en Chine s'élèverait à environ 16,4 à 19,6 millions de passagers au 1er trimestre 2020, ce qui se traduirait par environ 4,1 U $.S $4,9 milliards de pertes de revenus potentielles pour le premier trimestre 2020. (estimations de l'OACI basées sur les données programmées du BVG).

– Le impact sur le tourisme sera également substantiel. La Chine est le plus gros dépensier du monde, avec un cinquième des dépenses touristiques internationales (227 milliards de dollars américains en 2018), la Thaïlande, le Japon et l'Australie devant être particulièrement touchés par la perte de touristes chinois (respectivement 9,5 milliards de dollars américains, 8,1 milliards de dollars américains et américains). 1,4 milliard de dollars). De plus amples informations sont fournies dans cette présentation du Comité du transport aérien de l'OACI qui s'est réuni le 7 février.

En termes absolus, la réduction du trafic en Chine s'élèverait à 16,4-19,6 millions de passagers pour le premier trimestre 2020, ce qui se traduirait par une perte potentielle de revenus d'environ 4,1 à 4,9 milliards de dollars US au cours du trimestre. (Image: ACI Asie-Pacifique)

Japon

Le ministère japonais de la Santé, du Travail et du Bien-être a confirmé trois autres cas de coronavirus à bord du bateau de croisière Diamond Princess à Yokohama, au Japon. Cela porte le nombre total à 64 sur le navire. Les personnes touchées ont été hospitalisées tandis que tous les autres passagers continuent d'être mis en quarantaine.

International

Un aperçu de l'épidémie de coronavirus de janvier à aujourd'hui, avec la distribution des cas confirmés en laboratoire de 2019-nCoV dans le monde, au 8 février à 8h CET. Ceux-ci couvrent le nombre de cas confirmés par jour en Chine et à l'étranger. (Source: Centre européen de prévention et de contrôle des maladies)

NOUS

L'aéroport international de San Francisco (SFO), généralement une passerelle pour un grand nombre de voyageurs chinois, est sous le choc de l'épidémie de coronavirus.

Hier, le San Francisco Chronicle a rendu compte d'un aéroport étrangement calme à la suite d'un arrêt de près de six semaines des vols vers la Chine continentale. Il a déclaré que China Eastern Airlines cesserait de voler de SFO à Shanghai et Qingdao dimanche et que le dernier vol SFO vers le continent – la route de China Southern Airlines vers Guangzhou – devrait se terminer le 16 février.

United Airlines, qui représente 40% du trafic de SFO, a annulé ses vols vers la Chine jusqu'au 28 mars et vers Hong Kong jusqu'au 20 février.

«Hier, vous auriez pu tirer un coup de canon ici et ne frapper personne», a déclaré Carol Feiner, vice-présidente de l’aéroport, qui propose une gamme de services de voyage à SFO, de la consigne à bagages à l’assurance voyage. "Ce n'est pas seulement une combinaison de vols annulés, mais les gens ont peur en général." Feiner, qui travaille chez SFO depuis 35 ans, a déclaré que l'impact du coronavirus était pire que l'épidémie de SRAS ou de grippe porcine.

La perte de passagers chinois a des répercussions sévères pour les détaillants haut de gamme tels que l'opérateur en franchise de droits DFS Group. SFO compte généralement le deuxième plus grand nombre de départs vers la Chine de tous les aéroports américains, derrière Los Angeles International, selon le rapport. Alors que 21 allers-retours par semaine à destination de Hong Kong se poursuivront, c'est loin des 90 allers-retours par semaine que SFO effectue normalement en Chine continentale et à Hong Kong en février.

Chine

Le bilan humain de l'épidémie de coronavirus a grimpé hier (7 février), alors que 86 nouveaux décès et 3 399 nouveaux cas ont été confirmés en Chine continentale. Le nombre total de cas a bondi à 34 546, avec 722 décès sur le continent. La province du Hubei, qui abrite la ville de Wuhan – l'épicentre de l'épidémie – a vu 699 personnes mourir; 24 953 cas soient confirmés; et 1 115 patients se rétablissent. (Source: Global Times)

Considérez ceci pour une statistique. Le 6 février, 28e jour de la saison des voyages de 40 jours du Festival du printemps en Chine, 11,17 millions de passagers ont été effectués, en baisse de -85,9% par rapport au même jour de l’année dernière. (Source: Ministère des transports de la République populaire de Chine)

(intégré) https://www.youtube.com/watch?v=FQbEV8u0rmQ (/ intégré)
(Cliquez sur l'icône YouTube pour regarder l'instantané vidéo du rapport Moodie Davitt des principaux développements de cette semaine de la crise des coronavirus)

Qatar

Qatar Airways a proposé le transport gratuit de fret aérien pour des secours médicaux organisés par les ambassades et les consulats chinois pour aider à lutter contre l'épidémie de coronavirus.

La compagnie aérienne a annoncé qu'elle acheminerait les fournitures médicales données par les communautés chinoises du monde entier via son réseau de 170 destinations vers ses passerelles de fret à Shanghai, Guangzhou, Hong Kong et Macao.

Pour l'histoire complète, cliquez ici.

International

Des mesures préventives strictes pour lutter contre la propagation du coronavirus 2019-nCoV sont entrées en vigueur aujourd'hui (7 février) sur les navires de croisière dans le monde entier.

Cruise Lines International Association (CLIA) – dont les lignes représentent plus de 90% de la capacité de croisière océanique dans le monde – a déclaré qu'à partir d'aujourd'hui, ses membres «doivent refuser l'embarquement à toutes les personnes qui ont voyagé depuis, visité ou transité par des aéroports en Chine , y compris Hong Kong et Macao, dans les 14 jours avant l'embarquement ».

Pour l'histoire complète, cliquez ici.

Japon

Les autorités japonaises refusent de laisser le navire Holland America Line, Westerdam, appelez dans les ports japonais.

Dans un communiqué, Holland America Line a déclaré: «Le navire est actuellement en attente au large des côtes du Japon, au sud-est d'Okinawa, alors que nous travaillons à finaliser un nouveau port de débarquement. Soyez assuré que le navire n'est pas en quarantaine et nous n'avons aucune raison de croire qu'il y a des cas de coronavirus à bord. »

La croisière de 14 jours a quitté Hong Kong le 1er février et devait faire escale dans cinq ports japonais avant son tour à Yokohama le 15 février. le Westerdam la navigation qui devait commencer le 15 février a été annulée.

«Le navire a suffisamment de carburant et de vivres pour durer jusqu'à la fin du voyage. Nous fournissons un accès gratuit à Internet et au téléphone à nos clients et à leur équipage afin qu'ils puissent contacter leurs proches à la maison », a ajouté Holland America Line.

Le développement suit 61 passagers testés positifs pour le coronavirus sur le Diamond Princess bateau de croisière, qui a été mis en quarantaine à Yokohama pendant 14 jours.

International

Alors que la crise des coronavirus se poursuit, des questions sur la durée, la gravité et l'impact possibles de l'épidémie demeurent. Le Moodie Davitt eZine, publié aujourd'hui, tente de répondre à certaines des questions clés d'une série d'articles couvrant les réactions et les réponses de l'industrie du voyage au détail et au-delà. Présentant également sa gamme habituelle de colonnes, d'analyses et de perspectives, le dernier numéro de The Moodie Davitt eZine peut être lu ici.

Singapour

L’impact de la flambée de coronavirus sur le secteur de l’aviation sera pire que celui du SRAS en 2003, a déclaré hier le ministre des Transports Khaw Boon Wan. Les propos du ministre ont été publiés dans un article de fond des principaux médias de Singapour, The Straits Times. Il a fait ces remarques lors de sa visite à l'aéroport de Changi.

Les voyageurs chinois ne représentaient que 5% du nombre de passagers de Changi en 2003. "Maintenant, ils représentent 11%, c'est donc le double en pourcentage et encore plus en chiffres absolus", a déclaré Khaw. "Mais le pouvoir d'achat a encore augmenté … ils représentent un tiers des ventes au détail à Changi, et le tiers s'est évaporé."

Parallèlement, le ministère singapourien de la Santé a relevé le niveau d'alerte de l'épidémie à l'orange (le deuxième plus élevé). Cela nécessite l'annulation d'événements à grande échelle et des contrôles de santé quotidiens sur les lieux de travail.

La nouvelle survient à peine quatre mois avant que Lotte Duty Free ne reprenne le 9 juin la principale concession d'alcool et de tabac de Changi à DFS Group, un opérateur historique de 40 ans. Pour l'histoire complète, cliquez ici.

Royaume-Uni

La marque de luxe Burberry a publié ce matin une déclaration sur l'impact de l'épidémie de coronavirus, avant la fin de son exercice le 31 mars.

Actuellement, 24 de ses 64 magasins en Chine continentale sont fermés.

Cela affecte les ventes au détail en Chine continentale et à Hong Kong, a déclaré la société. Il a noté: «Les habitudes de dépenses des clients chinois en Europe et dans d'autres destinations touristiques ont été moins impactées à ce jour, mais compte tenu de l'élargissement des restrictions de voyage, nous prévoyons qu'elles vont s'aggraver au cours des prochaines semaines. Nous prenons des mesures d'atténuation, mais l'avantage pour l'année en cours sera limité étant donné la proximité de notre fin d'année de mars.

«Nous avons également l'intention de poursuivre nos initiatives de croissance clés en vue d'une reprise de la demande de luxe. Nous fournirons une mise à jour sur le commerce de détail après la fin de notre exercice. »

«L'épidémie du coronavirus en Chine continentale a un effet négatif important sur la demande de luxe», explique Marco Gobbetti, PDG de Burberry

Le PDG Marco Gobbetti a déclaré: «L'épidémie du coronavirus en Chine continentale a un effet négatif important sur la demande de luxe. Bien que nous ne puissions pas actuellement prévoir la durée de cette situation, nous restons confiants dans notre stratégie. Entre-temps, nous prenons des mesures d'atténuation et toutes les précautions pour assurer la sécurité et le bien-être de nos employés. Nous sommes extrêmement reconnaissants des efforts incroyables de nos équipes et nos pensées immédiates vont aux personnes directement touchées par cette urgence sanitaire mondiale. »

Auparavant, dans sa mise à jour du T3 le 22 janvier, Burberry a déclaré que la région Asie-Pacifique avait progressé d'un faible pourcentage à un chiffre, tirée par la Chine continentale (en hausse au milieu de l'adolescence), tandis que les ventes de Hong Kong diminuaient de moitié dans un contexte de troubles persistants.

Japon

41 passagers de plus sur un bateau de croisière Diamond Princess à Yokohama, au Japon, le nouveau coronavirus a été testé positif, portant le nombre total à 61, a confirmé vendredi le ministère de la Santé. Those who have tested positive have been transferred to hospitals across Tokyo for treatment. More than 3,700 people onboard have been quarantined for 14 days.

As we noted previously, Princess Cruises has confirmed the cancellation of the cruises on Diamond Princess that were due to set sail on 4 February and 12 February.

As reported, MSC Cruises Head of Retail Adrian Pittaway had warned of the impact the coronavirus outbreak would have on the Chinese cruise retail industry. “We must pay attention to the significant effect this will have for us in the cruise retail sector. As of last week, the entire outbound Chinese mainland cruise market has been suspended and there are currently no cruises operating from China,” he said.

South Korea

Lotte Duty Free has this afternoon shut down its flagship Seoul Myeong-dong store after receiving notification that the country’s 23rd confirmed novel coronavirus-infected patient (a Chinese traveller) had visited the Lotte Department Store which occupies the same site, writes Min Yong Jung.

Following the Korea Center for Disease Control and Prevention’s notification at 2pm Seoul time, Lotte Duty Free decided to temporarily close the store to ensure the safety of customers and employees. The famed Lotte Duty Free Department Store will also close.

The store is South Korea’s biggest-selling duty free location, underpinned by its acclaimed beauty offer

The store will resume operations on Monday 10 February after a thorough disinfection. A Lotte Duty Free representative said, “As soon as we confirmed that a confirmed coronavirus case had visited Lotte Department Store’s headquarters, we quickly closed our operations today and decided to take temporary shutdown measures.”

He added: “Lotte Duty Free will do its best to ensure the safety of its customers and employees by conducting additional quarantine work.”

The store is South Korea’s highest-grossing downtown duty free door, having generated KRW4,202.3 billion (US$3.82 billion) in sales for 2018, a figure sure to have soared in 2019. The total Korean duty free downtown market grew by +29% last year. For full story click here.

Asie-Pacifique

Andrew Herdman, Director General of the Asia Pacific Airlines Association (AAPA), has criticised “arbitrary restrictions and blanket travel bans”, which he says are not helping the coronavirus crisis and result in unnecessary inconvenience and added public uncertainty.

“Regrettably, some of these measures, whilst well-intentioned, seem to lack any proper public health justification, whilst causing significant and widespread disruption to travel and trade activities across the world”

Andrew Herdman: “Arbitrary restrictions and blanket travel bans are inconsistent with the International Health Regulations, and result in unnecessary inconvenience and added uncertainty amongst members of the public”

In a hard-hitting statement issued today on the Novel Coronavirus (2019-nCoV) outbreak, Herdman said, “It is worth noting that the WHO (World Health Organization) has to date not recommended any restriction of international travel or trade based on the current information. It would, however, be prudent for people who are ill to delay international travel and for people developing symptoms following international travel to seek medical attention.”

Noting that several governments have nevertheless introduced various measures including travel advisories, border entry restrictions and quarantine requirements, Herdman commented, “Regrettably, some of these measures, whilst well-intentioned, seem to lack any proper public health justification, whilst causing significant and widespread disruption to travel and trade activities across the world.

“Arbitrary restrictions and blanket travel bans are inconsistent with the International Health Regulations, and result in unnecessary inconvenience and added uncertainty amongst members of the public.” For full story click here.

Chine

The crisis continues to escalate after 73 new deaths and 3,143 new confirmed cases were reported yesterday (6 February) on the Chinese mainland, according to the National Health Commission of the People’s Republic of China.

The latest scale of the outbreak at 9.23am (GMT) on 7 February, according to John Hopkins University (click to enlarge)

Japon

Shiseido shows its heart and its resources as it lends support to the urgent battle to combat the coronavirus outbreak

Shiseido Group has responded to the novel coronavirus outbreak with a strong showing of practical support.

The Japanese beauty company — whose travel retail business remains its fastest-growing division, according to group results released today — has expressed its deepest condolences and sympathies to those whom the virus has affected.

In the wake of the outbreak, Shiseido Group has announced its Relay of Love Project which aims to support the victims and the regions most affected by the novel coronavirus.

The project will allocate 1% of Shiseido Group’s sales in Asian markets (between February and July this year) as in-house funds to support various charitable activities.

According to the company, these activities include the donation of utility products and supplies from Shiseido Group to areas in need, donations to charities that support the restoration of victims’ lives, and the invigoration of people through ‘the power of beauty.’

In addition to the Relay of Love Project, Shiseido Group has also donated CNY1 million (US$143,000) to the Charity Federation of Wuhan; and donated CNY10 million (US$1.43 million) to the Shanghai Charity Foundation. The funds will help with medical treatment and infection prevention in affected areas.

In the statement, the company said: “Shiseido would like to express its deepest condolences to those who have suffered loss from the novel coronavirus, and sympathy to all whom it has affected. We sincerely wish for the situation to get well soon.”

International

Several giants of the beauty industry have unveiled their quarterly results over the past two days, each offering important insights into how the coronavirus crisis is affecting – or likely to affect – their business.

Underlining just how quickly things can change in business, The Estée Lauder Companies today unveiled what CEO Fabrizio Freda described as “superb” second-quarter results while proceeding to warn that the company was updating its fiscal year outlook due to the health crisis.

The third quarter is anticipated to be the most negatively impacted with sales declining versus the prior-year period, the company said. It added: “Global travel retail, localities most affected by the virus outbreak and destination markets favoured by tourists are expected to experience the greatest negative impact in the coming months followed by a gradual recovery later in the fiscal year. The company stands ready to facilitate the recovery as soon as the market dynamics support it.” Read more here

Japanese beauty giant Shiseido also commented today on the outbreak as it released strong 2019 results, driven by an outstanding showing by its travel retail arm – the group’s fastest-growing division.

Whereas the Chinese domestic market grew by +47% year-on-year (for the four brands Shiseido, Clé de Peau Beauté, NARS and Elixir) between 1-23 January, it contracted by -55% from 24-30 January as the virus began to take an increased human and market toll. Japan – Shiseido’s biggest market – had negative growth over the same periods of -3% and -16% respectively. Travel retail in Japan was more resilient with year-on-year increases of +25% and +13% over the two periods, although contraction began in early February (see chart below).

Read more here

Travel retail in Japan has so far been more resilient than the local market for Shiseido in the face of the coronavirus outbreak

Coty, whose portfolio is more fragrance-orientated than major rivals such as Lauder and L’Oréal (also releasing today) said that while it would take a hit from the coronavirus, any impact would be less significant than for its competitors. China accounts for just 3% of the company’s overall sales. Read more here

Revealing record 2019 results late this afternoon, L’Oréal Chairman and CEO Jean-Paul Agon commented: “This context will have a temporary impact on the beauty market in the region and therefore on our business in China and Travel Retail Asia, even if it is too early to assess it. The experiences we have had with similar situations in the past (SARS, MERS, etc.) show that, after a period of disturbance, consumption resumes stronger than before.

“Therefore, at this stage, and assuming that this epidemic follows a similar pattern, we are confident in our capacity this year again to outperform the beauty market and achieve another year of growth in both sales and profits.” Read more here

Singapour

The Tax Free World Association (TFWA) said that it is “continuing as planned with its preparations for the TFWA Asia Pacific Exhibition & Conference” due to take place in Singapore in May.

A pop-up that appears when opening the association’s website says: “In light of the recent coronavirus outbreak, TFWA will follow recommended guidelines from local and international organisations in planning the event.

“TFWA is closely monitoring the situation and is liaising with authorities in Singapore as well as other relevant bodies, and will take appropriate action in the interests of the industry as and when necessary.

“We remain optimistic that the effects of the current outbreak will be short term, and we believe it is important to be ready for business to resume as quickly as possible once the immediate issues have been resolved.”

The statement that appears when opening any page of the TFWA website

In the wake of the SARS outbreak in 2003, the association cancelled that year’s TFWA Asia Pacific Exhibition & Conference.

Asie-Pacifique

The Pacific Asia Travel Association (PATA) today hosted a webinar to examine the effects of the coronavirus on travel markets. It examined how the travel and tourism industry in Asia Pacific in particular can mitigate against the impact of the downturn in outbound China traffic.

A key message from panellists (PATA CEO Dr. Mario Hardy, travel analyst ForwardKeys President – Insights Olivier Ponti and travel research firm Twenty31 Consulting Partner Oliver Martin) was the need to rebalance the tourism business from its recent heavy reliance on Chinese outbound travel.

Martin said: “We have been lucky in the Chinese outbound market growth but have become so reliant on that market at the expense of not doing things differently or balancing our portfolio of geographic markets. We have to do this so we are not beholden to the impact of one crisis.”

Hardy added: “It is critical that destinations do not just rely on one source market but have a balanced portfolio. This should be a wake-up call to anyone in tourism that we need balance in our source markets.

He said that China and Chinese companies also needed support from tourism and business partners worldwide. “China will still be critical in the recovery. What we need to do as an industry is to pay attention to our business partner in China and provide assistance to them. They are suffering the most here. For business who trade with China, can they offer refunds or letters of credit or other measures so we can maintain these very important relationships for the future?”

Click here for the full story.

Taïwan

The Central Epidemic Command Center (CECC) has announced all international cruise ships will be banned from calling at ports of Taiwan from today.

The news comes after 20 people, including one passenger from Taiwan, on the Diamond Princess ship in Japan tested positive for the coronavirus.

The Centers for Disease Control and Ministry of Health & Welfare in Taiwan have also extended travel restrictions to the island. The entry of all Chinese residents will be suspended, and all travellers from Mainland China, Hong Kong and Macau are required to be under home quarantine when entering Taiwan.

Australia/China (Hong Kong)

Virgin Australia will withdraw its services between Australia and Hong Kong after the airline conducted a comprehensive review and concluded it is no longer commercially viable to fly to the special administrative region.

Virgin Australia Group Chief Commercial Officer John Macleod said: “Hong Kong has continued to be a challenging market. With a decline in demand following ongoing civil unrest and growing concerns over the coronavirus outbreak in the wider region, we have made the decision to withdraw services.”

The previously-announced suspension of the airline’s Melbourne to Hong Kong Service will take effect from 11 February, and its Sydney to Hong Kong operations will cease from 2 March.

China/Thailand

The Moodie Davitt Report’s close Chinese partner Jessica’s Secret has joined our public efforts to support King Power International’s business in Thailand, which has been hit by a meltdown of Chinese group tour business. King Power, Thailand’s leading travel retailer, yesterday issued a statement to all nationalities and tour agencies through The Moodie Davitt Report emphasising that the company’s downtown stores in Bangkok, Phuket and Pattaya, as well as its airport shops, are safe and fully open for business.

Group tour business into the downtown stores (which usually runs at about 10,000 visitors a day) has come to a complete halt in recent days due to concerns over the coronavirus. But King Power says its shops have impeccable health standards and has encouraged Chinese tourists and all other travellers to return.

Jessica’s Secret, a hugely popular app-based platform for Chinese consumers, today published our article in Chinese, as a statement of solidarity with King Power International, a company it already works with closely.

Japon

Ten more passengers on cruise ship Diamond Princess have tested positive for the novel coronavirus, taking the total number to 20. More than 3,700 people on board have been quarantined for 14 days.

As we noted yesterday, Princess Cruises has confirmed the cancellation of the cruises on Diamond Princess that were due to set sail on 4 February and 12 February.

As reported, MSC Cruises Head of Retail Adrian Pittaway had warned of the impact the coronavirus outbreak would have on the Chinese cruise retail industry. “We must pay attention to the significant effect this will have for us in the cruise retail sector. As of last week, the entire outbound Chinese mainland cruise market has been suspended and there are currently no cruises operating from China,” he said.

Chine

In its up-to-the-minute reporting on the coronavirus, Chinese state-owned media Global Times says that 3,694 new confirmed cases were reported on 5 February in the Chinese mainland, citing the National Health Commission. The total number infected globally has now climbed to 28,296, with 565 deaths.

The latest scale of the outbreak at 8.23am (GMT) on 6 February, according to John Hopkins University (click to enlarge)

International

The Moodie Davitt Report today hosted a phone-in audience with Dr. David Heymann, Professor of Infectious Disease Epidemiology at the London School of Hygiene & Tropical Medicine and Head of the Centre on Global Health Security at Chatham House, London.

“There are several factors required to understand this outbreak,” Dr Heymann said. “That includes the transmissibility – the ability of the virus to spread from person to person; it includes the way the virus is transmitted from person to person and the third factor that is not understood is the severity of the infection.”

Read edited highlights from the discussion here

Thaïlande

King Power International has issued a statement to all nationalities and tour agencies through The Moodie Davitt Report emphasising that the company’s downtown stores in Bangkok, Phuket and Pattaya, as well as its airport shops, are safe and fully open for business.

A senior executive told us, “The King Power stores are checked constantly – many times each day in fact – to ensure they are fully hygienic, free from the novel coronavirus, and totally safe to shop.”

Read more here

The King Power downtown store in the tourist destination of Phuket is open, ultra-safe and ready for shopping

Japon

Ten people have tested positive for the coronavirus on the cruise ship Diamond Princess. They include two Australians, three Japanese, three from Hong Kong, one American and a Filipino crew member.

This comes after the 3,500-plus people onboard were tested for the coronavirus following the revelation that a former passenger on the vessel had contracted the illness.

The ten people who have tested positive are being taken ashore to be cared for by Japanese medical professionals. The ship and the remaining passengers will remain in quarantine in the port of Yokohama for at least 14 days.

Princess Cruises has confirmed the cancellation of the cruises on Diamond Princess that were due to set sail on 4 February and 12 February.

As reported, MSC Cruises Head of Retail Adrian Pittaway had warned of the impact the coronavirus outbreak would have on the Chinese cruise retail industry. “We must pay attention to the significant effect this will have for us in the cruise retail sector. As of last week, the entire outbound Chinese mainland cruise market has been suspended and there are currently no cruises operating from China,” he said.

South Korea

In welcome news, The Shilla Duty Free has decided to resume its Seoul and Jeju downtown operations from Friday 7 February. Comme reported, the stores were closed temporarily to allow professional quarantine disinfection.

The Shilla Duty Free first announced a temporary shutdown of its flagship Seoul store on 2 February after receiving a notification that a customer, later confirmed with the novel coronavirus, had visited the shop in January.

Grim scenes in recent days will give way to business as (almost) normal from Friday

The Jeju store was closed the same day following the Jeju provincial government’s announcement that a Chinese customer had been confirmed with the coronavirus after returning home.

During the temporary closure, The Shilla Duty Free has actively cooperated with the health authorities in epidemiological investigations and thoroughly disinfected all the facilities and supplies of the stores, the company noted.

The Korea Centers for Disease Control and Prevention announced, “Coronavirus that escapes from the human body dies within hours of exposure to the atmosphere, and the places where the confirmed patient visited are safe after proper disinfection measures were completed.”

A spokesperson for The Shilla Duty Free said, “The Shilla Duty Free place top priority on the safety and health of customers and employees and will continue to cooperate with relevant authorities to prevent infections and do our best to carry out quarantine activities.”

Meanwhile, The Shilla Duty Free will temporarily change its business hours to the following.

※ Temporary change of business hours (From 7 February until further notice)

  • Seoul Store 09:00~18:00
  • Jeju Downtown Store 09:30~18:30

Shilla Duty Free’s notification means that the Seoul store will close 2 hours and 30 minutes earlier than before and the Jeju store 30 minutes earlier. Previously the Seoul store operated from 09:00 to 20:30 and the Jeju store was open between 09:00 and 19:00.

Similar measures have been implemented by other duty free operators with Lotte Duty Free announcing a store operation hours change from yesterday, 4 February.

MISE À JOUR: Lotte Duty Free has just confirmed to the Moodie Davitt Report that the Lotte Duty Free Jeju store will resume operations on 7 February.

Chine

Important news from the admirable state media Global Times this morning local time, summarised here:

In important news, Global Times reports that a batch of Remdesivir, an antiviral drug that will be put into clinical trials to test its efficiency on the novel coronavirus, will arrive in China today (Source: Ministry of Science and Technology). Remdesivir has been used to treat Ebola infections abroad. Although the drug has not undergone all the procedures of clinical trials on the 2019-nCoV abroad, it has shown fairly good vitro activity in related domestic research, said Sun Yanrong, an official of the ministry, at a press conference conducted by the National Health Commission. Recently, the National Medical Products Administration has approved the China-Japan Friendship Hospital and the Chinese Academy of Medical Sciences, two applicants to test Remdesivir, to conduct clinical trials on the drug, Sun added. (Source: Global Times)

  • Let us never, never forget the human cost of this crisis. He Hui, a 54-year-old volunteer in Wuhan, died yesterday because of the novel coronavirus infection. He served as a volunteer driver picking up medical staff in the city. Chinese netizens mourned his death on Sina Weibo.
  • 3,156 new cases of novel coronavirus, 65 new deaths and 125 recovered patients were reported in Hubei Province yesterday. Total infection numbers rose to 16,678, with 520 recovered and 479 dead in the province.
  • A total of 24,324 cases of novel coronavirus were confirmed on the Chinese mainland as of Tuesday, with 490 deaths, said the National Health Commission.
  • The average age of patients who have died of novel coronavirus-related conditions in Wuhan is 68.
  • Important words too from the Chinese Foreign Ministry, which pointed out that the mortality rate of the coronavirus outbreak China-wide as of Monday night was about 2.1%, much lower than previous epidemics, including 17.4% for 2009 H1N1 influenza which originated in the US and 34.4% for Middle East Respiratory Syndrome (MERS). Since Saturday more people have been recovering from the disease than dying from it, Chinese Foreign Ministry spokesperson Hua Chunying said during an online media briefing yesterday. However, the fatality rate of confirmed novel coronavirus cases in Wuhan was 4.9%, due to early treatment capacity being way below demand.
  • The Ministry also reiterated the World Health Organization’s advice to refrain from rumour-mongering, saying that the virus is terrible, but rumors and panic are even more terrifying. WHO has called on countries to take convincing measures based on facts and China has adopted unprecedented control mechanisms, the Foreign Ministry added.

The latest scale of the outbreak at 7.43am (GMT) on 5 February, according to John Hopkins University (click to enlarge)

For older updates click here

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *