Rosemarie Falk soutient les mesures fédérales COVID-19


Ce fut une semaine chargée et parfois controversée à Ottawa pour les législateurs impliqués dans le débat d'urgence sur les mesures d'allègement COVID-19 à la Chambre des communes.

Mais comme la plupart de ses collègues députés, Rosemarie Falk n'était pas là.

Elle était chez elle à Battlefords-Lloydminster, à la suite des mesures de distanciation sociale mises en place aux Communes pour ce débat. C'était un groupe restreint de députés qui ont participé et voté sur le paquet qui a été approuvé mercredi, avec Andrew Scheer qui représentait la Saskatchewan pour les conservateurs.

Falk est restée en contact avec les développements et a déclaré qu'elle était en conférence téléphonique avec le caucus mercredi.

«C'est une pièce fluide et mouvante», a expliqué Falk, «tout évoluant rapidement. Quelque chose qui est pertinent en ce moment pourrait ne pas l'être dans une heure ou deux. "

Le débat sur les mesures d'allègement s'est révélé d'une contestation inattendue.

«En tant que conservateurs, nous sommes tout à fait d'accord pour obtenir du soutien aux Canadiens le plus tôt possible», a déclaré Falk. «Il y avait des aspects avec lesquels nous n'étions pas d'accord qui, en fait, n'aidaient pas les Canadiens à l'heure actuelle.»

Les conservateurs ont reculé devant certaines des mesures incluses dans l’avant-projet de loi, notamment le pouvoir illimité de dépenser les ministres et la possibilité de taxer les Canadiens sans l’approbation du Parlement.

M. Falk a déclaré que les conservateurs ainsi que le NPD estimaient que ces mesures auraient dû être débattues dans un autre projet de loi, distinct de celui qui prévoyait des mesures d'allègement.

«Nous étions absolument contre, en raison des mesures partisanes qui y ont été mises en place», a déclaré Falk au sujet du projet de loi initial.

Ce qui a fini par se produire a été une suspension de la séance, suivie d'une journée complète de négociations en coulisse mardi.

Mercredi, la Chambre a adopté le projet de loi avec l'approbation de tous les partis, les pouvoirs litigieux en matière de dépenses et d'impôts ayant été supprimés. Falk a déclaré avoir reçu mercredi la copie révisée du projet de loi vers 1 heure du matin.

Maintenant que le projet de loi a été adopté par le Parlement, voici quelques-uns des éléments de la trousse de secours que Falk a souligné en s'adressant au News-Optimist:

Augmenter l'Allocation canadienne pour enfants de 300 $ par enfant

Augmenter le paiement du crédit d'impôt pour services spéciaux aux entreprises – les personnes seules recevraient près de 400 $ et les couples 600 $.

Le gouvernement autorise le dépôt ultérieur des déclarations de revenus au plus tard le 1er juin 2020, et tout nouveau solde d'impôt ou acomptes provisionnels dus peut être reporté au 31 août.

Falk a également souligné la nouvelle prestation canadienne d'intervention d'urgence, ou CERB pour faire court. Il s'agit d'un avantage imposable de 2 000 $ par mois pendant un maximum de quatre mois.

Les personnes qui peuvent y accéder sont: les travailleurs qui doivent arrêter de travailler en raison de COVID-19 et qui n'ont pas accès aux congés payés d'autres formes de soutien du revenu; les travailleurs malades, mis en quarantaine ou prenant soin d'une personne malade avec COVID-19; les parents qui travaillent et qui doivent rester à la maison parce que les garderies ou les écoles ne fonctionnent pas; les travailleurs qui ont toujours leur emploi mais ne sont pas payés parce qu'il n'y a pas actuellement suffisamment de travail; les salariés et les travailleurs autonomes, y compris les travailleurs contractuels qui ne seraient autrement pas admissibles à l'assurance-emploi. Celui-ci sera disponible début avril et pourra être demandé en ligne.

Il y avait aussi des mesures pour les entreprises, bien que M. Falk ait déclaré que les conservateurs "souhaitent qu'il y ait quelque chose de plus dans le plan d'aide financière des libéraux pour les petites entreprises".

Ce qui est inclus, ce sont les subventions salariales pour les petites entreprises correspondant à 10% de la rémunération versée pendant cette période, avec une subvention maximale de 1375 $ par employé et 25 000 $ par employeur.

Pour les agriculteurs, l'allégement est un crédit accru offert aux agriculteurs par l'entremise de Financement agricole Canada.

Le gouvernement fournit également un nouveau Fonds de soutien aux communautés autochtones, qui s'élève à 305 millions de dollars pour répondre aux besoins immédiats des communautés autochtones et métisses.

Quant à ce que les conservateurs chercheront à l'avenir, Falk a dit qu'ils examineraient de près les mesures de secours.

«Nous croyons et savons que les Canadiens ont besoin de secours maintenant», a déclaré Falk. «Tout le monde est touché par cela d'une manière différente, que ce soit les propriétaires de petites entreprises qui doivent fermer temporairement leur magasin, les travailleurs licenciés … même les travailleurs de la santé qui n'ont pas la possibilité de rester à la maison parce qu'ils doivent être là en première ligne. Nous devons nous assurer que les Canadiens reçoivent l'aide dont ils ont besoin. »

Falk ajoute que "nous devons faire l'hypothèse que c'est le premier paquet qui sera déployé." Elle note qu'un million de personnes ont demandé des prestations d'assurance-emploi, "ce qui est sans précédent".

«La situation évolue tellement rapidement», a déclaré Falk à propos de la situation.

Fall a reconnu qu'il y avait une humeur générale d'angoisse de la part des électeurs au sujet de l'ensemble de la situation du COVID-19 dans sa circonscription.

«Nous luttions déjà avec l'accès au marché, la taxe sur le carbone», a déclaré Falk. "Je comprends la frustration et l'angoisse qu'il y avait auparavant, mais maintenant je dirais qu'il y a un nouveau niveau, juste parce qu'il y a de l'incertitude en ce moment dans tous les domaines."

Elle exhorte également les personnes qui ont des questions à appeler son bureau et elles essaieront de leur fournir l'aide dont elles ont besoin. Falk a également déclaré que les électeurs pourraient être affectés d'une manière dont le gouvernement n'est pas au courant et a dit "veuillez porter cela à mon attention".

Son bureau fait actuellement tout son travail par téléphone au 306-825-5005 et par courriel à rosemarie.falk@parl.gc.ca. Falk dit également que si les gens ont de la difficulté à communiquer avec Service Canada, communiquez avec leur bureau et ils essaieront d'aider.

Falk a déclaré que les systèmes sont surchargés en ce moment et que les choses prennent un peu plus de temps, mais «nous faisons tout ce que nous pouvons pour les gens».

© Copyright Optimiste de Battlefords News

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *