Sauvegarde et son – et isolé – à Yuma – Aldergrove Star


Monsieur le rédacteur,

En tant que résident de Langleys depuis 35 ans, j'écris cette lettre dans le confort de mon camping-car actuellement à Yuma, Ariz.

Nous avons Internet et la télévision par satellite qui nous donne les nouvelles locales en Colombie-Britannique et bien sûr à Langley.

Je suis consterné par la panique et la perturbation de nos chers amis et famille à la maison.

Les courriels qui nous sont adressés sont implacables.

Rentrez chez vous, votre assurance s'épuise, ils ferment bientôt la frontière, pourquoi n'êtes-vous pas encore rentré?

Eh bien, je vais vous le dire.

LIRE EN RELATION: Plus de 400 cas de COVID-19, 10 décès en Colombie-Britannique

Beaucoup d'entre nous, les Canadiens, vont bien. Nous jouons toujours au golf et profitons de l'alcool et du gaz bon marché. L'happy hour est à 17 h. sous le beau soleil.

Plus important encore, il n'y a aucun cas de COVID-19 ici à Yuma, en Arizona.

Oui, nous serons à la maison d'ici le 31 mars, notre assurance privée expirant alors.

Oui, nous nous isolerons nous-mêmes lorsque nous franchirons la frontière – même si nous sommes déjà dans une unité de VR autonome déjà isolée.

Non, nous n'apporterons pas de papier hygiénique supplémentaire avec nous.

Je n'attends pas avec impatience les couronnes libres à la frontière, à moins qu'elles ne soient servies avec de la chaux.

Mitch Ransom, Langley

.

Avez-vous une opinion que vous aimeriez partager. Veuillez nous envoyer une lettre à l'éditeur, y compris vos nom et prénom, votre adresse et votre numéro de téléphone. Envoyer à editor@langleyadvancetimes.com. En attendant, comme nous sur Facebook ou suivez-nous sur Twitter.

CoronavirusLangleyLetter à l'éditeur

Recevez des histoires locales que vous ne trouverez nulle part ailleurs directement dans votre boîte de réception.
Inscrivez-vous ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *