Shires Income – Bâtir sur une excellente année 2019


Bâtir sur une grande année 2019

La seconde moitié de 2019 a été une période rentable pour les investisseurs dans Shires Income (SHRS), car la fiducie a étendu sa surperformance à la fois sur le marché britannique et sur le fonds concurrent moyen. Les investisseurs ont également profité de l'élimination de la décote car le cours de l'action a augmenté pour correspondre à la <span data-title = "NAV" data-Explication = "

Une abréviation pour valeur liquidative

"class =" glossary_term "> NAV. La fiducie continue d'émettre des actions (un processus qui a commencé en janvier 2019 après une longue pause), ce qui devrait à la fois aider à élargir son audience et améliorer <span data-title = "Liquidity" data-explication = "

Désigne la facilité de transformer un actif en espèces. L'opposé de la liquidité est l'illiquidité. Dans le cas des actions, la liquidité diminue souvent si vous souhaitez échanger beaucoup d'actions. Obligations et actions sont généralement considérés comme plus liquides que capital-investissement et la propriété. Certains investissements peuvent être soumis à une verrouillage. À cet égard, la liquidité est également appliquée à l'achat ou à la vente des actions de sociétés d'investissement.

"class =" glossary_term "> liquidité dans les actions et réduire ses coûts de fonctionnement moyens.

Le gestionnaire reste concentré sur l'identification de titres de bonne qualité et valorisés de manière attrayante plutôt que sur les changements macroéconomiques du jeu, mais la perspective d'un environnement politique plus stable au Royaume-Uni semble contribuer au sentiment.

Revenu élevé avec potentiel de croissance

SHRS vise à fournir ses <span data-title = "Actionnaires" data-explication = "

Les investisseurs dans les capitaux propres d'une entreprise.

"class =" glossary_term "> actionnaires avec un niveau de revenu élevé, ainsi que le potentiel de croissance du revenu et du capital à partir d'un <span data-title = "Portfolio" data-explication = "

Les investis les atouts d'un fonds tel qu'un société d'investissement, fiducie de placement ou OEIC.

"class =" glossary_term "> portfolio investi dans des actions britanniques à grande capitalisation. Le portefeuille pourrait être encore plus diversifié avec une exposition aux petites sociétés britanniques et aux actions étrangères. SHRS augmente ses revenus avec un portefeuille de <span data-title = "actions de préférence" data-explication = "

Les actions privilégiées gagnent un retour préféré, généralement fixe dividende, et ont généralement également un droit fixe sur une liquidation. Ils seront généralement payés avant le actions ordinaires sur un liquidation.

Cliquez ici souscrire à la recherche gratuite sur les actions des fiducies d'investissement, des fonds et des sociétés cotées.

"class =" glossary_term "> partages de préférence et les titres convertibles (et, lorsque le gestionnaire le juge approprié, les titres à revenu fixe), financés en partie par des coûts inférieurs <span data-title = "Gearing" data-Explication = "

Gearing – Une mesure de combien une entreprise a emprunté, calculée comme dette (à l'exclusion des autres passifs à court terme) divisé par actif net et exprimé soit en pourcentage soit en nombre où 100 = pas d'engrenage et 110 = 10% d'engrenage. NB En cas de doute, il est recommandé à l'investisseur de vérifier.

"class =" glossary_term "> engrenage (emprunt).

Profil du fonds

SHRS vise à fournir à ses actionnaires un niveau de revenu élevé, ainsi qu'un potentiel de croissance des revenus et du capital d'un portefeuille diversifié substantiellement investi en actions britanniques mais également en actions privilégiées, convertibles et autres titres à revenu fixe. La société est comparée au FTSE All-Share <span data-title = "Index" data-Explication = "

Une mesure de la performance d'un groupe d'investissements. Les indices peuvent être calculés sur une base pondérée égale (en prenant la performance de chaque investissement et en la multipliant par un, divisée par le nombre d'investissements, puis en additionnant tous les résultats) ou sur une base moyenne pondérée (généralement effectuée en prenant la performance de chaque investissement et en le multipliant par la valeur totale de l'investissement, divisé par la valeur totale de tous les investissements de l'indice, puis en additionnant tous les résultats). La plupart des indices sont calculés sur une base moyenne pondérée.

Les indices sont souvent utilisés par Gestionnaires d'investissement comme Repères et par les investisseurs pour comparer les performances.

"class =" glossary_term "> Index. Nous l'avons remplacé par l'indice MSCI UK aux fins du présent rapport.

SHRS génère des revenus principalement grâce à ses investissements dans <span data-title = "Actions ordinaires" data-explication = "

La forme la plus simple de actions (la plupart des entreprises n'ont que des actions ordinaires).

"class =" glossary_term "> actions ordinaires, convertibles et un portefeuille d’actions privilégiées. Il peut compléter ce revenu en écrivant des options d'achat et de vente d'actions détenues par la fiducie ou d'actions que le gestionnaire aimerait acheter.

Le portefeuille d’actions privilégiées de SHRS est financé, en partie, par une dette à moindre coût (en fait, le portefeuille d’actions n’est pas engrené). Le revenu que cet arrangement contribue aux rendements de SHRS permet au gestionnaire de détenir des actions à faible rendement qui offrent de meilleures perspectives pour les deux <span data-title = "Dividende" data-explication = "

Une distribution d'argent d'une entreprise. Plus sociétés d'investissement essayer de payer des dividendes de le revenu mais ils sont maintenant autorisés à payer des dividendes de Capitale.

"class =" glossary_term "> dividende et la croissance du capital. Le pool de revenus disponibles pour la distribution est encore augmenté par la vente d'appels et d'options. Dans le passé, lorsque les taux d’intérêt étaient plus élevés, les investissements à intérêt fixe et les intérêts sur les dépôts en espèces auraient également apporté une contribution significative au compte de revenus de SHRS. Cela peut être le cas à nouveau si les taux d'intérêt augmentent.

Le gestionnaire de SHRS est Aberdeen Standard Fund Managers Limited, qui a délégué la gestion quotidienne de la société à Aberdeen Asset Managers Limited («Aberdeen» ou «le gestionnaire»). Les deux sociétés sont des filiales en propriété exclusive de Standard Life Aberdeen Plc. Le gestionnaire met l'accent sur une approche d'équipe pour gérer le portefeuille. Le gestionnaire principal de SHRS est Iain Pyle, qui est également gestionnaire de portefeuille principal pour le Fonds d'actions britanniques à revenu élevé Standard Life Investments et le Fonds de revenu d'actions britannique Bothwell.

Iain est directeur des investissements au sein de l'équipe des actions britanniques, après avoir rejoint Standard Life Investments en 2015. Auparavant, il était analyste au sein de l'équipe de recherche pétrolière et gazière la mieux classée de Sanford Bernstein. Iain est titulaire d'un MEng en génie chimique de l'Imperial College et d'un MSc (Hons) en recherche opérationnelle de la Warwick Business School. Il est comptable agréé et CFA.

La société acquiert une exposition aux petites entreprises grâce à un investissement dans Aberdeen Smaller Companies Income Trust Plc (ASCIT). Les deux sociétés n'ont pas d'administrateur en commun et le gestionnaire n'exige aucuns frais sur cette portion du portefeuille.

Le résultat des élections est un peu positif


Le marché britannique a progressé au cours des cinq dernières années, mais par rapport aux marchés boursiers mondiaux, il a accusé un retard significatif de <span data-title = "Margin" data-Explication = "

La marge, dans le contexte de la comptabilité, fait référence à la différence entre le coût de la fourniture d'un bien ou d'un service et le prix reçu pour ce bien ou ce service. La marge brute est ce simple calcul. La marge nette est le même calcul mais ajustée pour les autres coûts de fonctionnement quotidiens des entreprises.

Dans le contexte de la négociation de dérivés, la marge fait référence à un montant que le détenteur du dérivé est tenu de payer en garantie afin que la personne de l'autre côté du contrat puisse être sûre d'obtenir au moins une partie de l'argent qui lui est dû.

"class =" glossary_term "> margin. Naturellement, la plus grande influence a été le Brexit et les craintes de «pas d’accord» avec l’UE, en particulier. Le résultat des élections a donné un petit coup de pouce aux actions britanniques et en particulier aux actions de petites capitalisations, qui sont plus exposées au niveau national, mais celles-ci s'étaient rassemblées auparavant – dans l'espoir que le Royaume-Uni obtienne un accord de sortie – et les mouvements post-électoraux ont été relativement modestes. L’imposition arbitraire d’une échéance du 31 décembre 2020 à un accord commercial entre le Royaume-Uni et l’UE a introduit un nouveau «bord de la falaise» et pourrait provoquer de nouvelles tremblements à mesure que 2020 progresse.


La croissance économique du Royaume-Uni a été ralentie et on parle d'une nouvelle baisse des taux d'intérêt au Royaume-Uni. Dans un contexte plus large, le différend commercial entre les États-Unis et la Chine continue de peser sur la demande mondiale.

Iain n'a pas essayé de biaiser le portefeuille de SHRS en faveur d'un résultat électoral particulier et est resté concentré sur les fondamentaux des sociétés du portefeuille plutôt que de tenter de modifier les règles du jeu en politique et en économie mondiale – conformément au processus d'investissement et à la philosophie décrits ci-dessous.

Processus d'investissement

Iain est membre de Aberdeen Standard Investments’s (ASI) – la marque que Standard Life Aberdeen Plc utilise pour ses activités de gestion d’actifs – une équipe de 16 actions britanniques, dont 11 à Édimbourg et 5 à Londres. Elle est complétée par l'équipe des petites capitalisations, dirigée par Harry Nimmo (directeur de Standard Life UK Smaller Companies Trust), et peut s'appuyer sur les ressources considérables de l'équipe de recherche mondiale élargie.

Chaque membre de l'équipe s'est vu confier des responsabilités de recherche secteur par secteur. Les idées d'investissement sont proposées par les analystes et revues par les autres membres de l'équipe, dans le but de dégager un consensus. Une liste de 20 idées à forte conviction est générée. L'équipe britannique se réunit quotidiennement et les recommandations des analystes sont présentées lors des revues sectorielles de l'équipe britannique. Les gestionnaires de portefeuille individuels sont responsables de décider ce qui va dans leurs portefeuilles. Ils peuvent détenir des actions que l’analyste a recommandé à la vente, mais doivent rédiger et faire circuler une «note dissidente», ce qui explique pourquoi les actions devraient rester dans le portefeuille.

Dans le but de constituer un portefeuille pouvant générer un niveau de revenu élevé et une perspective de croissance du capital, le gestionnaire intègre dans le mix des actions privilégiées à haut rendement, des actions à haut rendement et des actions de croissance. Une exposition diversifiée aux petites entreprises est obtenue grâce à une participation dans ASCIT, qui est gérée par l’équipe de Harry Nimmo, centrée sur le bureau d’Édimbourg.

Le gestionnaire estime que l’objectif de SHRS ne pourrait être atteint qu’en investissant dans des actions à rendement élevé. Cependant, investir uniquement dans les actions à plus haut rendement compromettrait l'accent mis sur la qualité, qui est un critère clé dans la sélection des investissements potentiels.

Le portefeuille d’actions privilégiées de SHRS est financé en partie par une dette à moindre coût. Le revenu que cet arrangement contribue aux rendements de SHRS permet au gestionnaire de détenir des actions à faible rendement qui offrent de meilleures perspectives de dividende et de croissance du capital. Le pool de revenus disponibles pour la distribution est encore augmenté par la vente d'appels et d'options. Dans le passé, lorsque les taux d’intérêt étaient plus élevés, les investissements à intérêt fixe et les intérêts sur les dépôts en espèces auraient également apporté une contribution significative au compte de revenus de SHRS.


Le résultat est que les sources de revenus de SHRS sont beaucoup plus diverses que ce ne serait le cas pour de nombreux fonds de revenu d'actions, d'autant plus qu'une poignée d'actions représentent une part importante des revenus disponibles sur le marché britannique des actions.

Un investissement équitable

Lors de la sélection des actions à inclure dans le portefeuille, le gestionnaire adopte une stratégie d'achat et de conservation. Il recherche des sociétés de bonne qualité qui se négocient à moindre coût, définies en fonction des fondamentaux qui, à leur avis, font grimper les cours des actions à long terme. Un accent particulier est mis sur la rencontre de la direction de ces sociétés, au moins deux fois par an. L'approche à long terme permet de limiter le taux de rotation du portefeuille, bien que le gestionnaire profite des fluctuations des marchés pour réduire les titres qui ont bien performé et compléter les positions existantes, le cas échéant.

La construction du portefeuille est motivée par <span data-title = "Sélection de titres" data-explication = "

La sélection de titres est l'art de choisir les sociétés qui se retrouveront dans votre portefeuille, où le choix est basé sur leurs mérites individuels plutôt que parce qu'ils correspondent à un particulier allocation d'actifs.

"class =" glossary_term "> sélection d'actions et <span data-title = "Benchmark" data-Explication = "

Une façon de mesurer la performance de l'entreprise – des repères peuvent être indices (par exemple l'indice FTSE 100), un niveau de rendement (par exemple le taux de base de la Banque d'Angleterre) ou la performance d'autres sociétés concurrentes.

Gestionnaire d'investissementss utilisent souvent l'indice de référence comme point de référence pour le montant qu'ils détiennent en stock dans leur portefeuille et comme contrôle des risques. si le portefeuille détenait les mêmes proportions d'actions que l'indice, sa performance suivrait celle de l'indice. Si le gestionnaire d'investissement choisit de détenir plus ou moins d'actions que l'indice, il prend une position active.

"class =" glossary_term "> benchmark les poids ne sont pas pris en compte lors de la détermination des tailles de position. On veille à ce que le portefeuille soit suffisamment diversifié en ce qui concerne une gamme de paramètres. Fin décembre 2019, hors ASCIT, la position la plus importante du portefeuille actions était de 4,0%.

Restrictions d'investissement

Le <span data-title = "Board" data-Explication = "

Le conseil d'administration est le terme collectif pour tous les administrateurs d'une entreprise. Le conseil est là pour protéger les intérêts des actionnaires ainsi que pour assurer le bon fonctionnement de l'entreprise. Lis notre guide des conseils et administrateurs

"class =" glossary_term "> board a fixé des limites absolues sur les positions et expositions maximales (celles-ci s'appliquent au moment de l'acquisition de l'investissement):
• 10% maximum de l'actif total investi dans des titres de participation de sociétés étrangères;
• un maximum de 7,5% de l'actif total investi dans les titres d'une société (hors ASCIT);
• un maximum de 5% de <span data-title = "Quoted" data-explication = "

Lorsqu'elle est utilisée pour décrire des entreprises, une entreprise est cotée en bourse.

"class =" glossary_term "> cité les actions ordinaires de la société émettrice (hors ASCIT);
• un maximum de 10% du total des actifs investis directement dans les avoirs AIM;
• un maximum de 7,5% de l'actif total investi dans les actions privilégiées d'une même société; et
• la société ne peut détenir plus de 10% des actions privilégiées d’une société détenue.

De plus, en ce qui concerne les investissements de la fiducie dans des options:
• les options d'achat vendues doivent être couvertes par des actions;
• options de vente écrites pour être couvertes par net <span data-title = "Actifs courants" data-explication = "

L'actif à court terme est un terme comptable utilisé pour décrire les actifs d'une entreprise qui sont en espèces ou qui peuvent être convertis en espèces en un an. Il comprend les espèces, les dépôts bancaires à court terme, les sommes dues à la société (débiteurs) qui devraient être reçues dans un délai d'un an, inventaire) et des produits qu'ils ont commencé à fabriquer mais qui ne sont pas encore disponibles à la vente (travaux en cours).

"class =" glossary_term "> actifs actuels/ facilités d'emprunt;
• les options d'achat ne doivent pas être vendues sur plus de 100% d'une détention d'actions;
• les options d'achat ne doivent pas être vendues sur plus de 30% du portefeuille d'actions; et
• des options de vente ne devant pas être vendues sur plus de 30% du portefeuille actions.

Le portefeuille d'actions privilégiées

SHRS investit dans un certain nombre d'actions privilégiées non remboursables et, à l'heure actuelle, dans une action convertible. Ceux-ci portent des coupons fixes assez élevés et se négocient à un <span data-title = "Premium" data-explication = "

Montant par lequel le cours de l'action dépasse la valeur liquidative, calculé comme le cours de l'action divisé par la valeur liquidative et exprimé en pourcentage.

Le prix de l'action d'une fiducie de placement peut différer de la valeur liquidative (VL). Si le prix actuel de l'action est supérieur à la valeur liquidative, la fiducie de placement se négocie à prime, c'est-à-dire qu'il en coûte plus pour acheter les actions que les investissements sous-jacents ne le valent.

"class =" glossary_term "> premium au pair.

Les actions préférentielles ont été émises au début des années 90 et il semble que les investisseurs aient pensé pendant un certain temps qu'elles étaient vraiment irrémédiables.

Cependant, en mars 2018, Aviva a annoncé son intention de racheter ses actions privilégiées au pair (100p par action préférentielle). Cela a déclenché une forte baisse des cours des actions privilégiées et a eu un impact sur la valeur liquidative de SHRS. Les investisseurs ont crié au scandale et Aviva a retiré ses plans, affirmant qu’il reviendrait sur la décision en 2026 (lorsque les changements de règles introduits par le régulateur européen ESMA concernant la composition du capital réglementaire des assureurs entreront en vigueur). Aviva a déclaré qu'il tiendrait alors compte de la juste valeur marchande des actions privilégiées dans la fixation du prix de rachat, plutôt que de la valeur nominale.

Le gestionnaire estime que la réaction du marché aux actions d’Aviva rend moins probable toute tentative future de rachat d’actions privilégiées.

Écriture d'options

La décision de souscrire des options d'achat ou de vente est entièrement à la discrétion du gestionnaire. Le gestionnaire peut rédiger des appels sur les actions qu'il souhaite vendre et place des actions qu'il souhaite acheter, mais uniquement lorsque l'action <span data-title = "Volatility" data-Explication = "

La volatilité dans le monde de l'investissement est un terme descriptif pour indiquer dans quelle mesure la valeur de quelque chose monte et descend sur une période de temps.

"class =" glossary_term "> volatilité en fait une perspective intéressante en termes de prime disponible. Le gestionnaire n'écrit pas d'appels non couverts. En règle générale, les options sont à court terme (un à trois mois) et 5 à 10% de l'argent (les cours des actions sont inférieurs ou supérieurs, selon le cas, à l'option <span data-title = "Exercise price" data- explication = "

Le prix auquel un option, mandat ou part de souscription donne le droit d'acheter un action ordinaire également connu sous le nom prix d'exercice

"class =" glossary_term "> prix d'exercice).

<span data-title = "Allocation d'actifs" data-explication = "

L'allocation d'actifs est l'art de décider, à un niveau élevé, où vous voulez que votre argent soit investi. Nous distinguons normalement la répartition géographique des actifs – choisir dans quels pays et régions vous souhaitez investir – allocation d'actifs sectoriels – choisir les types d'entreprises dans lesquelles vous souhaitez investir – et classe d'actifs allocation – choisir les types d'investissement que vous souhaitez faire.

"class =" glossary_term "> Allocation d'actifs

Le portefeuille d’actions privilégiées de SHRS est financé par une combinaison de dettes et de capitaux propres. Les revenus que cela génère permettent au gestionnaire d’investir dans un certain nombre d’actions de croissance à revenu faible à faible, sans compromettre le rendement attrayant de la fiducie. La répartition de l'allocation d'actifs de la fiducie est illustrée aux figures 5 et 6 ci-dessous. La valeur du portefeuille d'actions privilégiées excède celle de la dette d'une certaine marge et, par conséquent, le portefeuille d'actions n'est pas engrené.


SHRS avait 55 investissements à fin décembre 2019.

10 principaux titres

Les 10 principaux titres de participation de l’entreprise sont présentés à la figure 8.


Reflétant la stratégie d'achat et de détention à long terme du gestionnaire, il y a eu très peu de changement dans la composition de la liste des 10 principaux titres de SHRS depuis le 30 avril 2019 (les données que nous avons utilisées dans notre dernière publication). GVC et GlaxoSmithKline figuraient toutes deux dans le portefeuille en avril, bien qu’en dehors du top 10. St James’s Place et HSBC ont abandonné cette liste, mais restent dans le portefeuille.


La performance relativement solide du portefeuille actions a légèrement réduit le pourcentage du portefeuille exposé aux actions privilégiées, mais la composition de cette partie du portefeuille reste inchangée par rapport à notre dernière publication.

À l'exception du cabriolet Balfour Beatty, aucun des titres <span data-title = "Listed" data-Explication = "

Cotée, lorsqu'elle est utilisée pour décrire une société britannique, désigne une société cotée sur le marché principal de la Bourse de Londres. Toutes les sociétés cotées peuvent être décrites comme cité mais toutes les sociétés cotées au Royaume-Uni ne sont pas répertoriées.

"class =" glossary_term "> répertorié dans la figure 10 a une date de rachat fixe.

Activité du portefeuille

Quelques nouveaux titres ont fait leur entrée dans le portefeuille au cours de la dernière année. Ceux-ci incluent Cineworld, SSE, Axa, Telenor et Fortum (ceux-ci sont discutés plus en détail ci-dessous). Le gestionnaire affirme que les sociétés ont un rendement compris entre 5% et 7% et ont été acquises selon des ratios cours / bénéfices de 10x-12x. Le gestionnaire a également ajouté au poste dans GVC.

Cineworld

Cineworld (www.cineworldplc.com) est la deuxième entreprise de cinéma au monde en nombre d'écrans, avec des activités au Royaume-Uni, en Irlande, en Europe de l'Est, en Israël, aux États-Unis et maintenant potentiellement au Canada. Iain dit qu'il s'agit d'un titre plus endetté qu'il ne le considérerait normalement pour le portefeuille. Le dossier d'investissement est également sensible au succès des plans d'expansion de Cineworld aux États-Unis. Cependant, Iain est attiré par ses flux de trésorerie solides, son rendement élevé et la perspective d'une augmentation de capital si son expansion nord-américaine se déroule comme prévu. À court terme, le chiffre d'affaires à données comparables s'est contracté sur la fin de l'année 2019 jusqu'à fin novembre 2019, ce que la société attribue au calendrier des sorties importantes de films. Les acquisitions de Regal aux États-Unis et l'acquisition prévue de Cineplex au Canada devraient accroître les bénéfices.

SSE

Iain était attiré par SSE (www.sse.com/investors/) car il estimait que, comme d'autres services publics britanniques, il se négociait à un prix inférieur à sa valeur intrinsèque. Cela pourrait être attribué en partie au risque que le parti travailliste remporte les élections de décembre dernier et mette en œuvre sa politique de nationalisation. Le moment de l'achat a permis au compte de revenus SHRS de bénéficier d'un dividende supplémentaire. La plus grande attraction pour Iain, cependant, était la façon dont SSE a remodelé ses activités – loin des ventes d'électricité aux consommateurs et vers la production d'énergie renouvelable. Les opérations de détail étaient à faible marge et attiraient un multiple d'évaluation faible. Ils ont été vendus à Ovo Energy en septembre 2019 pour 500 millions de livres sterling. Cela a permis de libérer des capitaux supplémentaires que SSE redéploie vers l'éolien offshore notamment. La visibilité des bénéfices de cette activité permet à SSE d'ajouter plus de dette à son <span data-title = "Bilan" data-explication = "

Le bilan est une déclaration qui montre la les atouts et Passifs d'une entreprise à une date précise

"class =" glossary_term "> bilan et devrait attirer un multiple d'évaluation plus élevé.

Axa

Axa (www.axa.com/en/investor) est une entreprise d'assurance dont le siège est en France mais avec des opérations dans le monde entier. Il a acquis un assureur multirisques américain, XL Group pour 15 milliards de dollars en 2018 et le marché n'a pas réagi favorablement à cette décision. Cela a permis à SHRS de reprendre sa participation à une valorisation attrayante (environ 8,5 fois les bénéfices). Iain affirme que l'activité aux États-Unis s'améliore et que le cycle d'assurance tourne en leur faveur (les prix se raffermissent). En mars 2019, la société a libéré 1,5 milliard de dollars en réduisant sa participation dans sa filiale américaine d'assurance-vie. Alors que les actions se sont redressées depuis que SHRS a investi, Iain pense que le stock est toujours bon marché. Avec l'amélioration des ventes et l'augmentation de la solidité du bilan, il s'agit d'une histoire d'entraide. Le rendement élevé et le caractère défensif de l'entreprise ajoutent à l'attraction.

Telenor

L'entreprise norvégienne de télécommunications Telenor (www.telenor.com) occupe une position forte sur ses marchés domestiques et offre une exposition à la croissance de ses activités en Europe de l'Est et en Asie. Il s'agit d'un titre qui a été recommandé à Iain par l'analyste européen des télécommunications du gestionnaire. Iain estime que cela constitue une bonne alternative à un investissement dans les sociétés de télécommunications britanniques. La perspective de bénéfices à long terme et de croissance des dividendes, un bilan solide et une bonne génération de trésorerie contribuent à étayer l'histoire. À court terme, la croissance des revenus et des bénéfices a été freinée par ses activités au Pakistan, qui ont à leur tour été affectées par la réintroduction d'une taxe sur les télécommunications.

Fortum

Fortum (www.fortum.com/about-us) est une société de services publics finlandaise qui possède des usines dans la région nordique, en Pologne, en Russie et en Inde, puisant son énergie dans l'hydroélectricité, le nucléaire et une petite quantité de charbon. La société a enregistré une croissance du dividende décente et négociait avec un rendement de 6% au moment où SHRS a investi. Iain dit que c'est l'un des rares services publics qui offre une exposition à effet de levier à la tarification du carbone. Il s'attend à ce que les prix du carbone augmentent plus l'année prochaine alors que l'UE applique son régime de permis (conçu pour réduire les émissions de CO2). Fortum en est clairement le bénéficiaire.

GVC

Nous avons discuté de la société multinationale de paris sportifs et de jeux, GVC (www.gvc-plc.com) dans nos notes précédentes. Iain aime les flux de trésorerie et le rendement des dividendes de l’entreprise. De nombreux investisseurs sont sceptiques quant aux sociétés de jeux en général et à la capacité de GVC à réussir son expansion aux États-Unis, en particulier. Iain est toutefois disposé à soutenir l'équipe de direction. GVC a forgé un partenariat avec MGM, qui devrait l'aider dans sa tentative de pénétrer le marché américain des jeux en ligne. Il s'agit d'un grand marché inexploité, car de nombreux États américains n'ont légalisé que récemment les jeux en ligne et d'autres ne l'ont pas encore fait. GVC est en train de réaliser des économies de coûts, suite à son achat de Ladbrokes (fermeture de magasins de grande rue, par exemple), et cela contribuera à compenser le rétrécissement de ses activités au Royaume-Uni.

Ventes

Le gestionnaire a vendu des positions dans Nordea, Weir, Inmarsat et Saga. Nordea est une banque scandinave qui, comme quelques autres concurrents directs, a été rattrapée par des allégations de blanchiment d'argent. Les actions ont chuté mais Iain a décidé de quitter la position lorsque le prix a légèrement remonté.

Weir, la société d'ingénierie la plus connue pour son activité de pompes, a été affectée par le ralentissement des ventes dans ses activités liées à l'exploitation minière (liées au différend commercial mondial) et au sein de son activité de pompes à pression aux États-Unis, car un prix du pétrole plus faible influe sur la demande de Compagnies pétrolières et gazières américaines. Après une solide course, le rendement était tombé en dessous des niveaux du marché.

Inmarsat a été vendu à une offre publique d'achat, générant un bénéfice décent pour SHRS. Une autre cession était de Saga. Cet investissement ne correspondait pas aux attentes d'Iain. Les synergies entre les deux branches de l'entreprise n'ont pas été aussi fortes que prévu, car les sites de comparaison de prix ont sapé ses activités d'assurance.

Performance

Comme le montrent les figures 18 et 19, un apaisement de la nervosité liée au Brexit et une certaine rentabilité des actions de «  croissance '', en particulier au cours du deuxième semestre de 2019, ont dispersé les vents contraires antérieurs et ont permis à SHRS d'atteindre de nouveaux sommets par rapport au marché britannique, comme représenté par l'indice MSCI UK.

La figure 19 met également en évidence la surperformance de SHRS de <span data-title = "Peer group" data-Explication = "

Un groupe de pairs est une sélection de fonds ou de sociétés similaires.

Les rendements et les classements des groupes de pairs sont souvent utilisés pour voir si les gestionnaires de placements font un travail aussi bon ou meilleur que leurs concurrents. Cela se fait souvent en référence à un référence qu'ils peuvent ou non partager.

"class =" glossary_term "> groupe de pairs moyennes, comme nous l'explorons plus en détail ci-dessous.

Groupe de pairs

SHRS est un constituant de <span data-title = "AIC" data-Explication = "

AIC est l'abréviation de «tout-inclus», une mesure, définie par le World Gold Council, comme le coût du maintien des opérations minières actuelles et de l'augmentation de la production. Il est exprimé en dollars américains par once d'or vendue. Il comprend l'AISC (voir la définition) plus les frais de permis / de communauté non liés aux opérations courantes, les coûts de remise en état non liés aux opérations courantes, les frais d'exploration et d'étude non durables, les dépenses d'exploration / développement de capital non durables et les dépenses en capital non durables.

"class =" glossary_term "> AICSecteur des revenus d’actions du Royaume-Uni. Aux fins de la présente note, nous avons exclu les sociétés d'investissement dont la capitalisation boursière est inférieure à 40 millions de livres sterling. Une liste complète des sociétés d'investissement de notre groupe de pairs est fournie à la figure 21.

La politique de SHRS consistant à augmenter ses revenus grâce à son portefeuille d’actions privilégiées, financé en partie par un gearing à faible coût, permet au gestionnaire de détenir une proportion plus élevée d’entreprises à croissance plus élevée que nombre de ses pairs. La figure 20 illustre cet effet. Dans un environnement où les investisseurs ont privilégié les actions de croissance, un concurrent – Finsbury Growth & Income – a enregistré une forte croissance de la valeur liquidative, mais au prix d'un revenu de dividende bien inférieur pour ses investisseurs. SHRS se classe parmi les fiducies les plus productives de son secteur, mais a toujours réalisé une croissance de la valeur liquidative à long terme respectable et, comme le montrent les figures 19 et 20, son rendement et sa croissance de la valeur liquidative ont été bien en avance sur les moyennes des groupes de référence.

L'une des choses peut-être les plus surprenantes évidentes dans la figure 20 est que SHRS est relativement petit au sein du groupe de pairs, en particulier compte tenu de ses antécédents.

La taille relativement petite de SHRS a un impact direct sur ses <span data-title = "Frais courants" data-explication = "

Pour comparer les coûts de fonctionnement des différentes sociétés d'investissement, l'industrie a conçu une mesure appelée le ratio des frais courants, qui est une mesure de tous les frais annuels réguliers facturés au fonds, le plus important étant généralement les frais de gestion annuels. Il exclut les éléments uniques comme les commissions de performance.

Le document d'informations clés (KID) a été créé pour mieux synchroniser les informations publiées sur les frais par les sociétés d'investissement. Veuillez lire notre guide sur le KID en cliquant ici

"class =" glossary_term "> frais courants rapport. Cependant, comme nous l'expliquons à la page 15, les deux attraits d'une performance décente et d'un rendement attractif ont aidé la fiducie à se rapprocher de la valeur des actifs et à émettre des actions. Au fur et à mesure de son expansion, le ratio des frais courants devrait baisser (les coûts fixes étant répartis sur une base plus large).

Dividende

SHRS verse des dividendes trimestriels en octobre, janvier, avril et juillet. Le conseil a indiqué son intention de continuer à verser trois acomptes sur dividendes trimestriels de 3p chacun et décidera du niveau du dividende final après avoir examiné les résultats annuels. En supposant que le dividende final soit au moins maintenu, le taux annuel actuel de dividendes est de 13,2p, soit un rendement de 4,6%.

Comme le montre la figure 22, ce portefeuille a généré une source de revenus en croissance modeste et a permis à SHRS d'augmenter son dividende tout en augmentant ses réserves de revenus. Les réserves de revenus de SHRS à la fin de mars 2019 s'élevaient à 6 819 000 £, soit 22,2 pence par action, soit près de 1,7 fois le dividende de l'an dernier.

La figure 23 illustre la diversité des sources de revenus de SHRS.

Premium / (remise)

Au cours de la période de 12 mois close le 31 janvier 2020, SHRS s'est négociée dans une fourchette de 4,5% de remise à une prime de 3,0% et une remise moyenne de 0,2%. L'escompte s'est rétréci au cours de 2018 et s'est négocié près de la valeur des actifs depuis plus d'un an maintenant. Le conseil d'administration modère la prime en émettant des actions pour répondre à la demande. Ces actions étant émises à prime; ces transactions bénéficient à la VNI pour les actionnaires existants.

Au dernier <span data-title = "AGM" data-Explication = "

AGM est l'abréviation de Assemblée générale annuelle

"class =" glossary_term "> AGM, les actionnaires ont autorisé le conseil à émettre jusqu'à 10 100 516 actions, soit 33,33% du <span data-title = "Capital social" data-explication = "

Tous les différents types de actions délivré par l'entreprise

"class =" glossary_term "> capital social. Aucune action ne sera émise à un prix inférieur à la valeur liquidative. Cette autorisation expire le 30 septembre 2020 ou à la prochaine AGA, selon la première de ces éventualités. Si la décote s’élargit excessivement, le conseil est autorisé à racheter jusqu’à 14,99% du capital-actions émis de la fiducie. Nous nous attendons à ce que le conseil d'administration cherche à renouveler ces pouvoirs lors de la prochaine assemblée générale annuelle en juillet 2020.

Honoraires et frais

Les <span data-title = "Frais de gestion" data-explication = "

Qu'est-ce que directeur est payé pour gérer le portefeuille.

"class =" glossary_term "> frais de gestion est de 0,45% par an sur des montants allant jusqu'à 100 millions de livres sterling et de 0,40% sur plus de 100 millions de livres sterling. It is calculated monthly and paid quarterly. The calculation of the fee is based on the company’s <span data-title="Net assets" data-explanation="

Tous les assets less any money owed

See NAV

" class="glossary_term">net assets, plus any borrowings up to a maximum of £30m, less any amount invested in ‘commonly managed funds’ (i.e. ASCIT). The total of the fees paid and payable to the manager covering the year to 31 March 2019 was £406,000.

The management contract covers the cost of company secretarial and administration services, and is terminable on six months’ notice by either side. The management fee is allocated 50% against the revenue of the company and 50% against its capital. The same treatment is applied to the interest on SHRS’s borrowings. All other expenses are charged against revenue.

Other expenses include an amount paid to the manager for the provision of promotional activities. This was £58,000 for the year ended 31 March 2019, down from £78,000 for the prior year (including VAT). SHRS’s ongoing charges ratio for the year ended 31 March 2019 was 0.98% (0.95% for the prior accounting year) and the running rate at the half-year mark for the current accounting year was 0.94%. The fall most likely reflects the expansion of the company as fixed costs are spread over a wider base.

<span data-title="Capital structure" data-explanation="

Capital structure describes the make up of a company's balance sheet – i.e. all the sources of finance a company is using including the equity.

" class="glossary_term">Capital structure and life

As at 4 February 2020, SHRS had 30,719,580 ordinary shares and 50,000 3.5% cumulative preference <span data-title="Shares in issue" data-explanation="

Tous les shares of a company that could be traded on a stock exchange.

" class="glossary_term">shares in issue. Each of the ordinary shares and cumulative preference shares has a vote at general meetings of the company. In the event of a winding-up of the company, the cumulative preference shareholders are entitled to any cumulative preference share dividends accrued but not yet paid to them, plus a return of their capital (£1 per share). Ordinary shareholders are entitled to the balance.

SHRS’s accounting <span data-title="Year End" data-explanation="

The year end is the last day of a company's financial year

" class="glossary_term">year end is 31 March. Its annual results are usually released in May and interims published in November. Its AGMs are held in July. It has an unlimited life and no scheduled continuation votes.

Gearing

The maximum level of gearing on the equity portfolio has been set at 35% of net assets (at the time the funds are drawn down).

On 23 September 2019, SHRS entered into a new £20m loan provision facility with Scotiabank Europe Plc, covering the three-year period to 20 September 2022. This extends an existing £20m facility with the same bank that was to mature on 30 October 2020. Under the terms of the new facility, the trust has drawn down £10m at a fixedrate of 1.706% that holds until the new facility matures. Proceeds from the new £10m loan have been used to repay SHRS’s previous £10m fixed-rate loan, which carried a higher interest rate of 1.956%. In addition, £9m has been drawn down on a revolving basis.

Total borrowings amounted to £19.047m at end-November 2019.

Major shareholders

Board

SHRS has five directors (soon to be four once again), all of whom are non-executive, do not sit together on other boards and are independent of the manager. In light of the publication of the UK Code of Corporate Governance in July 2018, board members now stand for re-election annually. Accordingly, Robert Talbut, Andrew Robson, Marian Glen and Robin Archibald retired at the AGM held in July 2019, before being subsequently re-elected.

Andrew Robson’s tenure is nearing its end. He is the longest-serving member of the board and is due to retire at the next AGM to be held in 2020. To smooth the transition, Robin Archibald was appointed chair of the audit committee following the most recentlyheld AGM on 4 July 2019 and the board has just recruited Jane Pearce. Jane will stand for re-election at the AGM planned for July 2020.

Robert Talbut (chairman)

Robert Talbut was formerly chief investment officer of Royal London Asset Management and has over 30 years of financial services experience. He has represented the asset management industry through the chairmanship of both the ABI Investment Committee and the Asset Management Committee of the Investment Association. He has also been a member of the Audit & Assurance Council of the FRC and the <span data-title="Financial Conduct Authority" data-explanation="

The Financial Conduct Authority is the successor to the FSA in the UK and is the main regulator for the UK's investment industry.

www.fca.org

" class="glossary_term">Financial Conduct Authority’s Listing Authority Advisory Panel. Robert is chairman of EFG Asset Management (UK) Limited and a non-executive director of Pacific Assets Trust Plc, Schroder UK Mid Cap Fund Plc and JPMorgan American Investment Trust Plc.

Andrew Robson (senior independent director)

Andrew Robson is a chartered accountant, with many years of experience in investment banking and as a finance director. He was a director of Robert Fleming & Co Limited and SG Hambros, and finance director of eFinancialGroup Limited and the National Gallery. He has over 15 years of experience as a director of a number of quoted investment trusts, and is currently a business adviser, working with smaller UK companies. He is a non-executive director of JPMorgan Smaller Companies Investment Trust Plc and Witan Pacific Investment Trust Plc. Andrew is due to retire from the board in 2020, following over 12 years of board service to SHRS.

Marian Glen (director and chair of the remuneration committee)

Marian Glen is a non-executive director of Martin Currie Global Portfolio Trust Plc and The Medical and Dental Defence Union of Scotland. She was a non-executive director of Murray Income Trust Plc, Friends Life Group Limited and other companies in the Friends Life group of companies. She was formerly the General Counsel of AEGON UK and, prior to that, was a corporate partner and head of funds and financial services at Shepherd and Wedderburn.

Robin Archibald (director and chair of the audit committee)

Robin Archibald has a wide range of experience in advising and managing transactions in the UK closed-ended funds sector over his 35-year career as a corporate financier, including with Samuel Montagu, SG Warburg and NatWest Markets. He retired from Winterflood Investment Trusts in May 2014, where he was formerly head of corporate finance and broking. He is currently a non-executive director of Albion Technology & General <span data-title="VCT" data-explanation="

An abbreviation for venture capital trust

" class="glossary_term">VCT Plc, Ediston Property <span data-title="Investment company" data-explanation="

A company that is set up to make investments on behalf of its shareholders (also called a closed-end fund and, in specific circumstances, an investment trust).

Legally, an investment company is any company whose business consists wholly or partly in the making of investments. Tout investment trusts are investment companies but not all investment companies are investment trusts – they would have to satisfy the additional criteria listed above.

As companies, shares in investment trusts are issued as publicly traded shares that are listed on stock exchanges. A closed-end fund raises a prescribed amount of capital through an IPO by issuing a fixed number of shares.

" class="glossary_term">Investment Company Plc, Capital Gearing Trust Plc and Henderson European Focus Trust Plc. Robin has experience of serving as audit chair on other investment companies.

Jane Pearce (director)

Jane Pearce is a co-opted external member of the Audit and Risk Committee of the University of St Andrews. She had an executive career as an equity analyst at leading investment banks and latterly was an equity strategist at Lehman Brothers and Nomura International. Jane is a Chartered Accountant and was a member of the Governing Council of the Institute of Chartered Accountants of Scotland from 1999-2000.

Previous publications

Readers interested in further information about SHRS may wish to read our previous notes by clicking on the links below or by visiting our website.
Sustainable high yield, initiation note, 22 October 2018
Growing again, update note, 30 May 2019

The legal bit

Marten & Co (which is authorised and regulated by the Financial Conduct Authority) was paid to produce this note on Shires Income Plc.

This note is for information purposes only and is not intended to encourage the reader to deal in the security or securities mentioned within it.

Marten & Co is not authorised to give advice to retail clients. The research does not have regard to the specific investment objectives financial situation and needs of any specific person who may receive it.

The analysts who prepared this note are not constrained from dealing ahead of it but, in practice, and in accordance with our internal code of good conduct, will refrain from doing so for the period from which they first obtained the information necessary to prepare the note until one month after the note’s publication. Nevertheless, they may have an interest in any of the securities mentioned within this note.

This note has been compiled from publicly available information. This note is not directed at any person in any jurisdiction where (by reason of that person’s nationality, residence or otherwise) the publication or availability of this note is prohibited.

Accuracy of Content: Whilst Marten & Co uses reasonable efforts to obtain information from sources which we believe to be reliable and to ensure that the information in this note is up to date and accurate, we make no representation or warranty that the information contained in this note is accurate, reliable or complete. The information contained in this note is provided by Marten & Co for personal use and information purposes generally. You are solely liable for any use you may make of this information. The information is inherently subject to change without notice and may become outdated. You, therefore, should verify any information obtained from this note before you use it.

No Advice: Nothing contained in this note constitutes or should be construed to constitute investment, legal, tax or other advice.

No Representation or Warranty: No representation, warranty or guarantee of any kind, express or implied is given by Marten & Co in respect of any information contained on this note.

Exclusion of Liability: To the fullest extent allowed by law, Marten & Co shall not be liable for any direct or indirect losses, damages, costs or expenses incurred or suffered by you arising out or in connection with the access to, use of or reliance on any information contained on this note. In no circumstance shall Marten & Co and its employees have any liability for consequential or special damages.

Governing Law and Jurisdiction: These terms and conditions and all matters connected with them, are governed by the laws of England and Wales and shall be subject to the exclusive jurisdiction of the English courts. If you access this note from outside the UK, you are responsible for ensuring compliance with any local laws relating to access.

No information contained in this note shall form the basis of, or be relied upon in connection with, any offer or commitment whatsoever in any jurisdiction.

Investment Performance Information: Please remember that past performance is not necessarily a guide to the future and that the value of shares and the income from them can go down as well as up. Exchange rates may also cause the value of underlying overseas investments to go down as well as up. Marten & Co may write on companies that use gearing in a number of forms that can increase volatility and, in some cases, to a complete loss of an investment.

200205 SHRS Annual Overview QD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *